Asperge des Sables des Landes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Asperge des Sables des Landes
Image illustrative de l’article Asperge des Sables des Landes
Asperge blanche des sables des Landes
Image illustrative de l’article Asperge des Sables des Landes
Logo

Autre nom Asperge blanche des Landes
Lieu d’origine Landes de Gascogne
Date début du XXe siècle
Type de produit Asperge
Variétés Asparagus
Classification Indication géographique protégée depuis 2005
Saison récolte de mars jusqu'à mai
Festivité début mai : Fête de l'asperge à Pontonx-sur-l'Adour[1]
Site web http://www.landes.chambagri.fr/productions-vegetales/asperges.html

L'Asperge des Sables des Landes est une asperge blanche labellisée Indication géographique protégée, possédant une tige droite et cassante, surmontée d'un bourgeon aux écailles serrées. Elle est exclusivement cultivée sur la plaine sablonneuse des Landes de Gascogne, qui s'étend sur 1,4 million d'hectares et est utilisée dans la gastronomie gasconne et landaise.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières cultures de l'Asperge des Sables des Landes datent du début du XXe siècle[2], période à laquelle le secteur agricole du département des Landes cherchait de nouvelles cultures légumières de diversification, adaptées au caractère sablonneux et perméable des sols et au climat océanique de la région.

Culture[modifier | modifier le code]

L'Asperge des Sables des Landes est caractérisée par sa blancheur et sa tige rectiligne. Il s'agit d'un légume primeur de printemps bénéficiant d'une récolte précoce, dès le mois de mars et jusqu'au mois de mai. Elle doit sa blancheur au fait d'être cultivée sous des buttes de terre sablonneuse et cueillie avant d'avoir vu le soleil (contrairement aux asperges vertes ou violettes).

Délimitation géographique du terroir de production[modifier | modifier le code]

Depuis 2005, l'Asperge des Sables des Landes bénéficie d'une Indication Géographique Protégée (IGP) qui garantit au consommateur l'origine du produit : Les asperges sont récoltées et conditionnées dans l'aire géographique composée du département des Landes étendu à la zone définie sous le nom « Landes de Gascogne » par l'arrêté du 5 novembre 1945 du Ministère de l'Agriculture soit : Le département des Landes en entier et autres départements limitrophes[3].

Ce terroir possède un climat de type océanique, caractérisé par des hivers doux et humides, ainsi que des étés chauds, souvent orageux.

Les communes des Landes[modifier | modifier le code]

Les 331 communes du département des Landes sont toutes concernées.

Les communes de la Gironde[modifier | modifier le code]

160 communes sont concernées dans la Gironde : Andernos-les-Bains, Arbanats, Arcachon, Arcins, Arès, Arsac, Aubiac, Audenge, Auros, Avensan, Ayguemorte-les-Graves, Balizac, Le Barp, Barsac, Bazas, Beautiran, Bégadan, Belin-Béliet, Bernos-Beaulac, Berthez, Biganos, Birac, Blaignan, Blanquefort, Bommes, Bordeaux, Bourideys, Brach, Brannens, Brouqueyran, Budos, Cabanac-et-Villagrains, Cadaujac, Cantenac, Captieux, Carcans, Castelnau-de-Médoc, Castres-Gironde, Cauvignac, Cazalis, Cazats, Cérons, Cissac-Médoc, Civrac-en-Médoc, Coimères, Couquèques, Cours-les-Bains, Cudos, Cussac-Fort-Médoc, Escaudes, Eysines, Fargues, Gaillan-en-Médoc, Gajac, Gans, Giscos, Goualade, Grayan-et-l'Hôpital, Grignols, Guillos, Gujan-Mestras, Hostens, Hourtin, Illats, Isle-Saint-Georges, Jau-Dignac-et-Loirac, Labarde, Labescau, La Brède, Lacanau, Lados, Lamarque, Landiras, Langon, Lanton, Lartigue, Lavazan, Lège-Cap-Ferret, Léognan, Lerm-et-Musset, Lesparre-Médoc, Lignan-de-Bazas, Listrac-Médoc, Louchats, Lucmau, Ludon-Médoc, Lugos, Macau, Margaux, Marimbault, Marions, Martillac, Masseilles, Mazères, Mios, Moulis-en-Médoc, Naujac-sur-Mer, Le Nizan, Noaillan, Ordonnac, Origne, Parempuyre, Pauillac, Pessac, Le Pian-Médoc, Podensac, Pompjac, Le Porge, Portets, Préchac, Preignac, Prignac-en-Médoc, Pujols-sur-Ciron, Queyrac, Roaillan, Saint-Christoly-Médoc, Saint-Côme, Saint-Estèphe, Saint-Germain-d'Esteuil, Sainte-Hélène, Saint-Julien-Beychevelle, Saint-Laurent-Médoc, Saint-Léger-de-Balson, Saint-Magne, Saint-Médard-d'Eyrans, Saint-Michel-de-Castelnau, Saint-Michel-de-Rieufret, Saint-Morillon, Saint-Sauveur, Saint-Selve, Saint-Seurin-de-Cadourne, Saint-Symphorien, Saint-Vivien-de-Médoc, Saint-Yzans-de-Médoc, Salaunes, Salles, Saucats, Saumos, Sauternes, Sauviac, Sendets, Sigalens, Sillas, Soulac-sur-Mer, Soussans, Talais, Le Teich, Le Temple, La Teste-de-Buch, Toulenne, Le Tuzan, Uzeste, Valeyrac, Vendays-Montalivet, Vensac, Le Verdon-sur-Mer, Vertheuil, Villandraut, Virelade et Marcheprime.

Les communes du Lot-et-Garonne[modifier | modifier le code]

37 communes sont concernées dans le Lot-et-Garonne : Allons, Ambrus, Antagnac, Anzex, Barbaste, Beauziac, Boussès, Casteljaloux, Caubeyres, Damazan, Durance, Fargues-sur-Ourbise, Gueyze, Houeillès, Labastide-Castel-Amouroux, Lavardac, Leyritz-Moncassin, Lisse, Meylan, Mézin, Mongaillard, Pindères, Pompiey, Pompogne, Poudenas, Poussignac, Réaup-Lisse, La Réunion, Saint-Léon, Saint-Martin-Curton, Sainte-Maure-de-Peyriac, Saint-Pé-Saint-Simon, Saint-Pierre-de-Buzet, Sauméjan, Sos, Villefranche-du-Queyran et Xaintrailles.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

L'Asperge des Sables des Landes peut être utilisée en salade, mangée seule accompagnée d'une vinaigrette. Elle peut aussi être rôtie au four ou cuisinée en petits fagots.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]