Pomme de terre de l'île de Ré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pomme de terre de l'île de Ré
Image illustrative de l'article Pomme de terre de l'île de Ré
Logo de la pomme de terre de l'île de Ré AOP

Type d'appellation AOC/AOP
Année 1998/2000
Pays Drapeau de la France France
Région Poitou-Charentes
Aire géographique Île de Ré : Ars-en-Ré, La Couarde-sur-Mer, Loix, Les Portes-en-Ré, Saint-Clément-des-Baleines
Variétés (s) 'Alcmaria', 'Goulvena', 'Pénélope', 'Starlette', 'Carrera', 'Amandine', 'BF 15', 'Charlotte', 'Roseval'.

La pomme de terre de l'île de Ré est une appellation d'origine contrôlée (AOC) qui s'applique à une production de pommes de terre primeurs spécifique de l'île de Ré (Charente-Maritime). La « Confrérie de la pomme de terre primeur de l'île de Ré », créée en 2000, est chargée de promouvoir et de préserver cette production[1] . L'appellation AOC est régie par un décret[2] en date du 5 février 1998 qui précise les conditions à respecter pour bénéficier du label.

Depuis l'an 2000, la pomme de terre de l'île de Ré bénéficie également d'une appellation d'origine protégée (AOP) dans le cadre européen[3].

La production s'élève à environ 2000 tonnes par an, soit 2 % environ de la production française de pommes de terre primeurs[4].


Conditions à respecter[modifier | modifier le code]

Les pommes de terre doivent être cultivées dans des parcelles définies situées dans les communes suivantes

Elles doivent également être calibrées et conditionnées à l'intérieur de ces mêmes communes. Le calibre des tubercules doit être inférieur à 70 millimètres et le poids des emballages de distribution ne doit pas excéder 25 kilogrammes.

Les variétés autorisées sont les suivantes :

Le rendement moyen par parcelle ne doit pas dépasser 25 tonnes à l'hectare.

La commercialisation est autorisée jusqu'au 31 juillet de chaque année.

Histoire[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. « Confrérie de la pomme de terre primeur de l'île de Ré », Confrérie de la pomme de terre primeur de l'île de Ré (consulté le 17 décembre 2009)
  2. « Décret du 5 février 1998 relatif à l'appellation d'origine contrôlée "Pomme de terre de l'île de Ré" », Légifrance (consulté le 17 décembre 2009)
  3. « Règlement (CE) nº 1187/2000 de la Commission du 5 juin 2000 », AdmiNet (consulté le 17 décembre 2009)
  4. « Les signes officiels de l'origine et de la qualité en Poitou-Charentes », Direction régionale de l'Alimentation de l'Agriculture et de la Forêt Poitou-Charentes, (consulté le 18 décembre 2011).

Il existe aussi sur l'ile de Ré des maraîchers qui produisent des pommes de terre qui ne sont pas vendues par la coopérative dont un maraîcher bio qui vend sur le marché des pommes de terre bio certifiées Ecocert

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]