Grayan-et-l'Hôpital

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Hôpital.
Grayan-et-l'Hôpital
L'église et le monument aux morts.
L'église et le monument aux morts.
Blason de Grayan-et-l'Hôpital
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Lesparre-Médoc
Canton Le Nord-Médoc
Intercommunalité CC Médoc Atlantique
Maire
Mandat
Serge Laporte
2014-2020
Code postal 33590
Code commune 33193
Démographie
Gentilé Grayanais
Population
municipale
1 314 hab. (2014en augmentation de 11.93 % par rapport à 2009)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 26′ 39″ nord, 1° 05′ 23″ ouest
Altitude Min. 0 m – Max. 35 m
Superficie 45,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte administrative de la Gironde
City locator 14.svg
Grayan-et-l'Hôpital

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Grayan-et-l'Hôpital

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grayan-et-l'Hôpital

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grayan-et-l'Hôpital
Liens
Site web www.grayan.fr

Grayan-et-l'Hôpital (Graian e l'Espitau en gascon) est une commune du Sud-Ouest de la France, dans le département de la Gironde (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Grayanais[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le Médoc sur la Côte d'Argent à 88 km de Bordeaux, au nord de Hourtin, entre Forêt des Landes, marais et océan Atlantique. Appartenant au midi de la France — on parle plus précisément de « midi atlantique »[2], au cœur de l'arc atlantique, elle est partie intégrante du Grand Sud-Ouest français.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Grayan-et-l'Hôpital
Soulac-sur-Mer Talais
Océan Atlantique Grayan-et-l'Hôpital Saint-Vivien-de-Médoc
Vensac

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est située sur la lébade, l'ancien grand chemin de Bordeaux à Soulac, et sur la voie de Soulac, ancien itinéraire secondaire du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Des actes de 1330 mentionnaient, sur la paroisse Saint-Pierre de Grayan, les villages d'Artras et de Cassac[3] aujourd’hui disparus.

L’Hôpital de Grayan, connu au XVIIe siècle sous le nom de l’Hospitalet[4], était un gite accueillant les pèlerins venus de Saintonge. Il datait du XIIe siècle mais n’existait déjà plus au XVIIIe siècle. Le recul du cordon dunaire a provoqué l’ensevelissement de l’ancien village de Carrau sous les sables[5].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes de Grayan-et-l'Hôpital se blasonnent ainsi : Écartelé, au premier coupé ondé au I d'azur à la fasce abaissée ondée d'or surmontée d'un soleil du même, et au II d'or plain, au deuxième d'or aux deux bourdons de pèlerin de pourpre passés en sautoir avec leurs gourdes attachées, au troisième d'or à la coquille de pourpre, au quatrième parti au I de sinople au rencontre de cerf d'or et au II d'or au pin de sinople ; au filet en croix pattée de sable brochant sur la partition ; sur le tout de gueules à la croix pattée d'argent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie, à Grayan
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 en cours Serge Laporte[6] PS Retraité - Ancien conseiller général

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 314 habitants, en augmentation de 11,93 % par rapport à 2009 (Gironde : 5,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
538 680 769 966 1 025 1 009 915 969 922
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
942 955 972 899 842 811 901 879 854
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
769 788 720 650 658 628 600 528 513
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
543 508 534 553 617 728 966 1 258 1 314
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

La commune accueille depuis 1975 Euronat, le plus grand centre de vacances naturiste de France. Le centre couvre un domaine de 335 ha, et trois accès distincts donnent directement sur la plage naturiste longue de près de 2,5 km, dont une seule est accessible aux chiens. Connue pour ses baïnes dangereuses, la plage est surveillée par des maitres-nageurs sauveteurs.

Ce centre comprend un camping caravanning avec mobil homes et de nombreux chalets de bois répartis en villages (libres à la vente ou à la location). Près de 400 naturistes y résident à l'année, les vacanciers (en majorité européens) pouvant être jusqu'à 12 000 en saison.

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle de l'Hôpital
  • L'église paroissiale, à Grayan
  • La chapelle de l'Hôpital

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants des communes françaises sur habitants.fr, consulté le 9 novembre 2011.
  2. Louis Papy, Le midi atlantique, atlas et géographie de la France moderne, Flammarion, Paris, 1984
  3. Jacques Baurein, article 2.II, p. 236.
  4. Carte de De Fer père, 1640 : « Partie des Capitaineries Garde-Costes de Brouage et Bourdeaux »
  5. Jacques Baurein, article 2.III, p. 239.
  6. Commune de Grayan-et-l'Hôpital sur le site de l'AMF, Association des Maires de France, consulté le 9 novembre 2011.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Étape précédente
Soulac-sur-Mer
Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

Voie de Soulac
Étape suivante
Hourtin