Pommes des Alpes de Haute-Durance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pommes des Alpes de Haute-Durance
Image illustrative de l'article Pommes des Alpes de Haute-Durance
Golden et gala
Image illustrative de l'article Pommes des Alpes de Haute-Durance

Autre nom Pomme des Alpes
Lieu d’origine Haute vallée de la Durance
Utilisation pommes à couteau
Type de produit fruits à pépins
Variétés pommes golden et gala
Classification IGP depuis 2010
Confrérie Confrérie de la pomme des Alpes[1]
Festivité Fête de la pomme à Ventavon à la fin du mois d'août[2]
Fête de la pomme à Sisteron en octobre[3]
Site web http://www.pomme-des-alpes-de-haute-durance.fr/

Les pommes des Alpes de Haute-Durance ont obtenu une Indication géographique protégée qui a été publiée au Journal Officiel de l'Union européenne le [4].

Historique de la production[modifier | modifier le code]

Comme l'indique le journaliste et critique gastronomique Frédéric Zégierman :« La culture des fruits dans les Alpes du Sud remonte à plusieurs siècles »[5]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ces pommes de variétés golden delicious et gala proviennent de six cantons des Alpes-de-Haute-Provence et de treize cantons des Hautes-Alpes situés entre 450 mètres et 900 mètres d’altitude. La qualité de ces pommes est liée à leur terroir, et en particulier au climat de la Haute-Durance avec plus de 300 jours d'ensoleillement par an. Le froid nocturne qui règne lors de la maturation des pommes empêche la dégradation des acides, tandis que la forte amplitude thermique diurne permet leur jaunissement, et même leur rosissement[6].

Zone de production[modifier | modifier le code]

Cette production est située dans les communes suivantes[6] :

Alpes-de-Haute-Provence[modifier | modifier le code]

Authon, Auzet, Barles, Bayons, Bellaffaire, Bevons, La Bréole, Le Caire, Châteaufort, Châteauneuf-Miravail, Clamensane, Claret, Curbans, Curel, Entrepierres, Faucon-du-Caire, Gigors, Le Lauzet-Ubaye, Melve, Méolans-Revel, Mison, Montclar, La Motte-du-Caire, Nibles, Noyers-sur-Jabron, Les Omergues, Piégut, Pontis, Saint-Geniez, Saint-Martin-lès-Seyne, Saint-Vincent-les-Forts, Saint-Vincent-sur-Jabron, Selonnet, Seyne-les-Alpes, Sigoyer, Sisteron, Thèze, Turriers, Valavoire, Valbelle, Valernes, Vaumeilh, Venterol, Verdaches et Le Vernet.

Hautes-Alpes[modifier | modifier le code]

Antonaves, Aspremont, Aspres-sur-Buëch, Avançon, Baratier, Barcillonnette, Barret-sur-Méouge, La Bâtie-Montsaléon, La Bâtie-Neuve, La Bâtie-Vieille, La Beaume, Le Bersac, Bréziers, Chabestan, Châteauneuf-d'Oze, Châteauneuf-de-Chabre, Châteauroux-les-Alpes, Châteauvieux, Chorges, Crévoux, Crots, Embrun, Éourres, L'Épine, Esparron, Espinasses, Étoile-Saint-Cyrice, Eyguians, La Faurie, Fouillouse, La Freissinouse, Furmeyer, Gap, La Haute-Beaume, Jarjayes, Lagrand, Laragne-Montéglin, Lardier-et-Valença, Lazer, Lettret, Manteyer, Méreuil, Monêtier-Allemont, Montbrand, Montclus, Montgardin, Montmaur, Montmorin, Montrond, Neffes, Nossage-et-Bénévent, Orpierre, Les Orres, Oze, Pelleautier, La Piarre, Le Poët, Prunières, Puy-Saint-Eusèbe, Puy-Sanières, Rabou, Rambaud, Réallon, Remollon, Ribiers, La Roche-des-Arnauds, Rochebrune, La Rochette, Rousset, Saint-André-d'Embrun, Saint-Apollinaire, Saint-Auban-d'Oze, Saint-Étienne-le-Laus, Saint-Genis, Saint-Julien-en-Beauchêne, Saint-Pierre-Avez, Saint-Pierre-d'Argençon, Saint-Sauveur, Sainte-Colombe, Le Saix, Saléon, Salérans, La Saulce, Le Sauze-du-Lac, Savines-le-Lac, Savournon, Serres, Sigottier, Sigoyer, Tallard, Théus, Trescléoux, Upaix, Valserres, Ventavon, Veynes et Vitrolles

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]