Salaunes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Gironde
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Gironde.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Salaunes
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Lesparre-Médoc[1]
Canton Le Sud-Médoc
Intercommunalité Communauté de communes Médulienne
Maire
Mandat
Jean-Marie Castagneau
2014-2020
Code postal 33160
Code commune 33494
Démographie
Population
municipale
855 hab. (2014)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 56′ 14″ nord, 0° 49′ 45″ ouest
Altitude Min. 41 m – Max. 51 m
Superficie 42,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Salaunes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Salaunes
Liens
Site web www.mairie-salaunes.fr

Salaunes est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Gironde (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Médoc sur la route départementale 1215 (ex-N 215, ex-D 1) entre Bordeaux et Castelnau-de-Médoc.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Salaunes
Sainte-Hélène Castelnau-de-Médoc Avensan
Salaunes Saint-Aubin-de-Médoc
Le Temple Saint-Médard-en-Jalles

Histoire[modifier | modifier le code]

On retrouve des traces de la commune en 1517 aux Archives Historiques Départementales dans un hommage fait au Roi Charles IX par Gaston de Foix, Comte de Candale. Il fait alors mention de « Sallaunes au pays de Médoc » comme d’une seigneurie.

De son passé historique subsiste l’église datant de 1865 et une statue de Saint Roch en bois polychrome du XVIIe siècle classée aux Monuments Historiques.

Dans les années 1780, Salaunes est une paroisse située sur la terre de Castelnau de Médoc constituée de 8 paroisses. Sur les cartes de Cassini et de Belleyme, Salaunes est représentée par un habitat groupé autour du croisement des deux routes appelées aujourd’hui Route de Saint Raphaël et RD1215. Quelques maisons sont dispersées aux alentours, il pourrait s’agir de sièges d’exploitations agricoles. La forêt est quelque peu présente mais c’est surtout la lande qui prédomine alors.

Le boisement des Landes de Gascogne date du XIXe siècle. C’est sans doute à ce moment-là que la forêt a pris de l’importance pour Salaunes et a modifié les conditions sociales et économiques du territoire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jean-Marie Castagneau   Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 855 habitants, en augmentation de 14 % par rapport à 2009 (Gironde : 5,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
274 252 318 302 318 303 293 276 265
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
272 290 294 310 302 284 293 268 317
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
295 301 304 318 267 230 217 232 253
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
310 342 397 579 561 571 682 837 855
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jacques Laborde président de l'ACCA.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]