Courant d'Huchet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Courant d'Huchet
Illustration
Débouché du courant d'Huchet.
Caractéristiques
Longueur 0,8 km [1]
Bassin 280 km2
Débit moyen ?
Cours
Origine Étang de Léon
· Altitude 7,0 m
· Coordonnées 43° 53′ 25″ N, 1° 19′ 45″ O
Embouchure Océan atlantique
· Altitude m
· Coordonnées 43° 53′ 29″ N, 1° 20′ 15″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Nouvelle-Aquitaine

Le courant d'Huchet (du gascon uishet : « exutoire ») est un fleuve côtier présent sur les communes de Léon, Vielle-Saint-Girons et Moliets-et-Maâ, dans le département français des Landes. Appartenant à la famille des courants landais, il est l'exutoire de l'étang de Léon et se jette dans l'océan Atlantique au niveau de la commune de Moliets-et-Maâ. Le site est rendu célèbre au début du XXe siècle par Maurice Martin, l'« inventeur » de la Côte d'Argent[2].

La réserve naturelle nationale du Courant d'Huchet a été créée en 1981 sur une superficie de 617,942 ha.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Courant d'Huchet
Le Courant d'Huchet.

Le Courant d’Huchet, véritable cordon ombilical entre l’étang de Léon et l’océan Atlantique constitue un site riche en histoire, en traditions et également en habitats pour la faune et la flore. Les multiples faciès représentés dans cette réserve naturelle vont du cordon dunaire à la forêt des Landes, en passant pour les marais, les tourbières, l’Étang de Léon, le Courant d’Huchet, ... Ce site est également remarquable de par la population de Blongios nain qu’il abrite mais aussi compte tenu de l’existence d’une population de vison d'Europe remarquable. Un partenariat avec l’activité de batellerie qui existe sur le lac de Léon et sur le Courant d’Huchet.

Remous dans le Courant d'Huchet
Remous dans le Courant d'Huchet.

Compte tenu de la localisation géographique très touristique de cette réserve naturelle et du nombre de visiteurs que cela engendre en été, des réflexions sont en cours en vue de doter cette réserve naturelle d’une maison de la réserve dont le site d’implantation se situera en bordure de l’Étang de Léon.

L'embouchure du courant d'Huchet est la seule du golfe de Gascogne à ne pas être stabilisée. Le courant d'Huchet n'est pas ouvert à la navigation privée, réservée à des bateliers professionnels.

Classement[modifier | modifier le code]

53,28 ha deviennent site naturel classé le 4 mai 1934[3] pour leur intérêt pittoresque et paysager.

L'étang de Léon et le courant d'Huchet font l'objet d'un inventaire ZNIEFF de type 2 en 1984[4] et le courant d'Huchet et les marais de la rive ouest de l'étang de Léon d'un inventaire ZNIEFF de type 1 sur 367 ha[4].

La réserve naturelle du Courant d'Huchet a été créée le 29 septembre 1981.

683 ha du site sont classés en zone de protection spéciale[5] en février 1988 et sont intégrés au réseau Natura 2000.

L'estuaire du Courant d'Huchet à Moliets-et-Maa-plage.

Écologie[modifier | modifier le code]

Flore[modifier | modifier le code]

On note la présence d'espèces exotiques telles que les cyprès chauves, osmondes royales[2] et les hibiscus roses[6].

Faune[modifier | modifier le code]

Poissons 

Anguilles et lamproies[2].

Oiseaux 

Aigrette garzette, Alouette lulu, Balbuzard pêcheur, Bécasse des bois, Bihoreau gris, Blongios nain, Bondrée apivore, Bruant ortolan, Busard cendré, Busard des roseaux, Busard Saint-Martin, Butor étoilé, Canard colvert, Circaète Jean-le-blanc, Engoulevent d'Europe, Faucon émerillon, Faucon pèlerin, Fauvette pitchou, Gorgebleue à miroir, Grand Cormoran, Grande Aigrette, Guifette moustac, Guifette noire, Héron cendré, Martin-pêcheur d'Europe, Milan noir, Milan royal, Mouette mélanocéphale, Phragmite aquatique, Pie-grièche écorcheur, Pygargue à queue blanche, Râle d'eau, Sarcelle d'hiver, Sterne caugek, Sterne pierregarin.

Mammifères 

Les berges du courant d'Huchet accueillent chevreuils, loutres et sangliers[6].

Espèces invasives 

Les ragondins sont en voie d'extermination[6].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Courant d'Huchet (S4145001) », sur Sandre.
  2. a b et c Jean-Jacques et Bénédicte Fénié, Dictionnaire des Landes, Éditions Sud Ouest, , 349 p. (ISBN 978-2-87901-958-1), p. 176.
  3. Fiche du courant d'Huchet sur le site de la DREAL Aquitaine
  4. a et b Inventaire des ZNIEFF de la région Aquitaine
  5. Site FR7210031
  6. a b et c Au pays des merveilles les plus beaux sites naturels de France de Frédérique Roget et Fabrice Milochau

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Gonot, B, & Tran, T. (2011). Aux confins de l'Amazonie landaise (France): les paysages d'eau et de forêt du Courant d'Huchet. VertigO-la revue électronique en sciences de l'environnement, (Hors-série 10).