Le Porge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Porge
L'hôtel de ville et la poste
L'hôtel de ville et la poste
Image illustrative de l'article Le Porge
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Lesparre-Médoc[1]
Canton Le Sud-Médoc
Intercommunalité Communauté de communes Médulienne
Maire
Mandat
Jésus Veiga
2014-2020
Code postal 33680
Code commune 33333
Démographie
Gentilé Porgeais
Population
municipale
2 875 hab. (2015 en augmentation de 15,55 % par rapport à 2010)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 52′ 25″ nord, 1° 05′ 27″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 50 m
Superficie 149,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Le Porge

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Le Porge

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Porge

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Porge
Liens
Site web leporge.fr

Le Porge (Lo Pòrge en gascon) est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Gironde (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Porgeais[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Géographie de la Gironde et Médoc.
Coucher de soleil au Porge-Océan

La commune du Porge se situe à la limite entre le Pays de Buch et le Médoc.

En plus du bourg proprement dit, Le Porge dispose de deux plages surveillées sur l'océan Atlantique : l'une au Porge-Océan à proximité du hameau du Gressier, l'autre au village naturiste de la Jenny[3] qui a été créé dans les années 1980.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune du Porge s'appelait autrefois « Le Porge en Buch », qui se disait en latin Porticus de Bogio.
Porticus signifie « porte » ou « porche », et Bogio est relatif au peuple qui s'établit en Pays de Buch à l'époque Gallo-Romaine : les Boïates, dont le nom donnera Buch. Le Porge était donc « la porte du Pays de Buch » quand on venait du Médoc.

Le Porge est une étape de la voie de Soulac, itinéraire du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle aussi appelé Voie des Anglais.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 mars 2001 Claude Jaumouillé PS  
mars 2001 mars 2008 Alain Deyres    
mars 2008 en cours Jésus Manuel Veiga[4] DVD Cadre supérieur
Les données manquantes sont à compléter.

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

La commune a engagé une politique de développement durable en lançant une démarche d'Agenda 21[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2015, la commune comptait 2 875 habitants[Note 1], en augmentation de 15,55 % par rapport à 2010 (Gironde : +6,85 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
562 566 544 643 679 694 754 797 802
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
843 865 887 962 911 876 907 905 920
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 019 1 428 1 218 1 028 1 090 947 876 840 929
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 087 1 149 1 058 1 100 1 230 1 507 2 199 2 298 2 607
2015 - - - - - - - -
2 875 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Seurin a été construite en 1892 en remplacement de la vieille église (elle-même reconstruite en 1662 lors de l'avancée des sables) qui se trouvait à 5 km du village en direction de l'océan et était une halte sur le chemin littoral allant vers Compostelle.

Sur la place Saint-Seurin, à proximité de l'église, se trouve un platane planté à la fin du XIXe siècle dont l'âge est ainsi estimé à environ 130 ans (2003). Il a reçu en 2003 le label d'arbre remarquable de France par l'association A.R.B.R.E.S[10].

La Jenny[modifier | modifier le code]

En été, le nombre de naturistes français et étrangers séjournant au domaine de La Jenny dépasse le nombre d'habitants de la commune. Le Domaine est uniquement constitué de chalets, équipé de toutes les infrastructures de loisir avec un immense espace aquatique, un golf 6 trous sur 9 hectares, un parc animalier et de très nombreuses activités, dans la nature et à l'écart de la "civilisation". La plage océane surveillée est à seulement quelques centaines de mètres. [réf. souhaitée]

Sports[modifier | modifier le code]

  • Le Porge est aussi un spot de surf prisé des surfeurs.[réf. nécessaire]
  • Il existe également plusieurs associations sportives : football, tennis, judo, badminton, etc.
  • L'été une course pédestre et une course cycliste sont organisées.
  • Une autre association (Sports Loisirs Le Porge) organise des activités de raids nature tout au long de l'année et développe la pratique du canoë sur le canal des étangs.
  • La construction d'une salle de sports multi-activités en 2007 va permettre le développement de sports comme le volley-ball, le handball et le basket-ball qui ne peuvent actuellement se pratiquer qu'à la belle saison.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.
Étape précédente
Lacanau
Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

Voie de Soulac
Étape suivante
Lège-Cap-Ferret