Saint-Seurin-de-Cadourne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Seurin-de-Cadourne
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Arrondissement de Lesparre-Médoc
Canton Canton de Pauillac
Intercommunalité Communauté de communes du Centre Médoc
Maire
Mandat
Gérard Roi
2008-2014
Code postal 33180
Code commune 33476
Démographie
Population
municipale
713 hab. (2011)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 17′ 14″ N 0° 47′ 16″ O / 45.2872, -0.7878 ()45° 17′ 14″ Nord 0° 47′ 16″ Ouest / 45.2872, -0.7878 ()  
Altitude Min. 1 m – Max. 23 m
Superficie 15,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte administrative de Gironde
City locator 14.svg
Saint-Seurin-de-Cadourne

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de Gironde
City locator 14.svg
Saint-Seurin-de-Cadourne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Seurin-de-Cadourne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Seurin-de-Cadourne
Liens
Site web www.saint-seurin-de-cadourne.fr

Saint-Seurin-de-Cadourne est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Gironde (région Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Géographie de la Gironde et Médoc.

La commune est située sur la rive gauche de l'estuaire de la Gironde dans le Médoc, sur l'aire de production de l'appellation haut-médoc.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Seurin-de-Cadourne
Ordonnac Saint-Yzans-de-Médoc
Saint-Germain-d'Esteuil Saint-Seurin-de-Cadourne estuaire de la Gironde
Vertheuil Saint-Estèphe

Histoire[modifier | modifier le code]

Habitée dès l'âge de pierre comme le prouvent de nombreuses trouvailles archéologiques, la ville de St-Seurin-de-Cadourne fut une étape des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2001 Raymond Pierre PCF  
mars 2001 en cours Gérard Roi    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 713 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 274 1 195 1 102 1 087 1 090 1 101 1 104 1 135 1 141
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 145 1 213 1 219 1 240 1 331 1 334 1 230 1 264 1 215
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 219 1 203 1 137 925 884 758 665 728 726
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
660 634 710 753 799 767 718 706 713
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2])
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Commune viticole, aire de production de l'appellation haut-médoc.

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'office du tourisme

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Seurin

Avant 1793, Il y avait une église principale dans notre paroisse, située à Cadourne, Saint-Martin de Cadourne et une chapelle à Saint-Seurin, à l’usage des pèlerins de Saint-Jacques.

C’est en 1830 que Saint-Martin-de-Cadourne fut démolie.

La cloche fut transportée au bourg, l’autel est devenu l’autel principal actuel. La statue de la Vierge Marie, ainsi que celle de saint Joseph (en bois doré) seraient originaires de Saint-Martin-de-Cadourne.

Ainsi l'église actuelle fut d’abord une simple chapelle ayant une nef de 70 à 75 pieds de longueur et 16 à 17 pieds de largeur. Sans pouvoir fixer de date, plus tard, on construisit, pour l’agrandir, une nef au bas-côté midi et enfin une autre nef au bas-côté nord vers 1770.

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Cette commune est la plus élevée du Haut-Médoc, elle compte 53 domaines viticoles et châteaux, dont le château Sociando-Mallet.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre Conté
  • Charles Galy-Aché (1903-1982) : fondateur de la revue de la Société d'archéologie du Médoc : Les Cahiers Méduliens. Commandeur du mérite maritime, chevalier de la légion d'honneur, chevalier de l'ordre Léopold de Belgique, chevalier du mérite agricole.
  • Suzanne Courbet-Galy : artiste peintre, médaillée des villes de Paris et de Bordeaux, membre des Artistes français[3]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

CHORALE CANTIREGES

Créée en 2004 par un petit groupe d'amateurs de chansons françaises , de la variété et du folklore ..

Pascaline Aubeneau fut son chef de choeur jusqu'en 2010 .

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]