Vignoble des Graves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Graves
Image illustrative de l'article Vignoble des Graves
Carte du Bordelais.

Désignation(s) Graves
Appellation(s) principale(s) pessac-léognan,
graves-supérieures,
graves et
cérons
Type d'appellation(s) AOC régionale et communales
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble de Bordeaux
Sous-région(s) vignoble des Graves
Localisation Gironde
Climat océanique
Sol graviers (appelés graves) et sable
Cépages dominants merlot N, cabernet sauvignon N, cabernet franc N, sémillon B, sauvignon B et muscadelle B
Vins produits rouges, blancs, moelleux et liquoreux
Pieds à l'hectare variant selon l'appellation, de minimum 6 500 (cérons) à 5 000 pieds par hectare (les trois autres appellations)
Rendement moyen à l'hectare variant selon les appellations, de 40 hectolitres par hectare (cérons) à 58 (graves blanc)

Le vignoble des Graves est une région du vignoble de Bordeaux, au sud de la ville de Bordeaux, le long de la rive gauche de la Garonne.

Géologie[modifier | modifier le code]

La région des Graves doit son nom à son sol, composé de graves (des graviers) arrachées au relief pyrénéen et déposées il y a des millions d'années par la Garonne au fur et à mesure du retrait de la mer vers l'ouest. Il s'agit de dépôts de petits cailloux (gravier et galets) blancs et ronds souvent mélangés à du sable et de l'argile, déposés par la Garonne et très prisés par les vignerons car ils retiennent de la chaleur. Elles forment une série de terrasses en pente douce de plus en plus anciennes à mesure qu'on s'éloigne du fleuve.

Il y a d'abord les « argiles des palus », formation argilo-sableux des anciens marais bordant la Garonne (où est autorisée la production du bordeaux générique) ; puis il y a la terrasse datant du Mindel (Pléistocène moyen) formée de graves dans une matrice argileuse, à laquelle succède celle du Pléistocène inférieur (sur laquelle se trouve Haut-Brion, Pape Clément, Carbonnieux, La Louvière, Smith Haut Lafitte, etc.) avec enfin à l'ouest la « formation de Dépée » composée de sables argileux et de petits graviers (sur laquelle se trouve Fieuzal), qui annonce les sables landais.

À ce tableau se rajoute les affluents rive gauche du fleuve qui non seulement découpent les terrasses en croupes, mais mettent à jour le substrat calcaire comme autant d'îlots : un peu de calcaire gréseux dit « faluns de Léognan » du Burdigalien près de Léognan, du « faluns de Labrède » qui est un calcaire friable (un peu sableux, fossilifère) datant de l'Aquitanien (Miocène inférieur) et du calcaire à Astéries du Stampien[1],[2].

Appellations[modifier | modifier le code]

Les appellations du Médoc et des Graves (cliquer pour agrandir).

Le Classement officiel des vins de Bordeaux de 1855 ne tenant pas compte des vins de Graves, un Classement des vins de Graves fut établi en 1959.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L. Pratviel et Jacques Dubreuilh, Notice explicative de la feuille Pessac à 1/50000, Orléans, Bureau de recherches géologiques et minières, , 37 p. (lire en ligne).
  2. « Carte géologique centrée sur le château Carbonnieux », sur http://www.geoportail.gouv.fr/.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Classement des vins de Graves