Pauillac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le vin, voir Pauillac (AOC).
image illustrant une commune de la Gironde
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Gironde.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Pauillac
L'hôtel de ville.
L'hôtel de ville.
Blason de Pauillac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Département Gironde
Arrondissement Lesparre-Médoc
Canton Le Nord-Médoc
Intercommunalité Communauté de communes du Centre Médoc
Maire
Mandat
Florent Fatin
2014-2020
Code postal 33250
Code commune 33314
Démographie
Gentilé Pauillacais
Population
municipale
4 986 hab. (2013)
Densité 219 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 12′ 00″ Nord 0° 44′ 56″ Ouest / 45.199942, -0.748787
Altitude Min. 0 m – Max. 29 m
Superficie 22,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Pauillac

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de Gironde
City locator 14.svg
Pauillac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pauillac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pauillac
Liens
Site web www.mairie-pauillac.fr/

Pauillac est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Géographie de la Gironde et Médoc.

La ville est située sur la rive gauche de l'estuaire de la Gironde dans le Médoc, à 50 km au nord de Bordeaux.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Pauillac[1]
Cissac-Médoc Saint-Estèphe estuaire de la Gironde
Saint-Sauveur Pauillac[1] Saint-Androny
Saint-Laurent-Médoc Saint-Julien-Beychevelle

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la ville dériverait de l’anthroponyme gallo-romain Paullius ou Pavillius avec le suffixe locatif -acum[2].

En gascon, le nom de la commune est Paulhac.

Histoire[modifier | modifier le code]

Stèle en hommage à La Fayette.

Les traces de Pauillac remontent à la préhistoire, mais c'est au XVIIIe siècle, avec l'expansion du vignoble, que la ville prend le visage qu'on lui connaît aujourd'hui. Grâce à sa situation en bord de Gironde, aux XIXe et XXe siècles, des industries lourdes s'implantent à Pauillac ( hauts-fourneaux, société pétrolière Jupiter...). Pauillac fut le point de départ des grands transatlantiques à destination de l'Amérique du Sud.

En 1777, Gilbert du Motier, marquis de La Fayette appareilla de Pauillac sur les bords de la Gironde afin de joindre les Amériques, pour secourir le peuple américain durant la guerre d'indépendance américaine. Une stèle en bronze représentant son vaisseau La Victoire est d'ailleurs érigée au bord du port de la ville, sur l'esplanade de La Fayette. Sur la stèle peut être lu :

D'ici, le 25 mars 1777, s'est embarqué Marie Joseph Paul Yves Gilbert Motier
Marquis de LAFAYETTE, avec l'espoir de rallier les Amériques
A bord de la "VICTOIRE"

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1947 1952 Robert Ferrand    
1952 1991 André Cazes    
1991 2001 Louis Sénillon UMP  
2001 2014 Sébastien Hournau[4] PS Conseiller général
2014 en cours
(au 30 avril 2014)
Florent Fatin UDI  

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Pullach im Isartal, en Bavière (Allemagne) depuis 1964[5].

Population et société[modifier | modifier le code]

Les habitants sont appelés les Pauillacais[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 4 986 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 858 2 014 2 599 2 640 3 352 3 658 3 805 3 752 3 900
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 727 3 863 3 621 4 222 4 145 4 735 4 623 4 564 5 180
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
6 125 5 914 5 872 5 292 4 650 4 836 5 452 5 367 5 609
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
5 703 5 640 6 363 6 145 5 670 5 175 5 242 5 195 5 075
2013 - - - - - - - -
4 986 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'enseignement est assuré dans la commune de Pauillac via des écoles maternelles, primaires, deux collèges, un lycée filière générale et aussi profesionnelle, jusqu'au BTS « force de vente »[9].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Semaine de l'Art : évènement artistique annuel organisé par Les Tourelles et Zoé TV -
  • Le Printemps des châteaux[10] en avril  : qu'ils soient grands crus classés en 1855[11], crus bourgeois[12], crus artisans[13], caves coopératives ou autres crus, 60 domaines viticoles fêtent le printemps.
  • Fête de l'agneau et du vin en mai[14]
  • Festival international du film en Médoc à la mi-juillet.

Sports[modifier | modifier le code]

Le marathon de Pauillac.

Économie[modifier | modifier le code]

Le port de Pauillac dépend du port autonome de Bordeaux. Il accueille un terminal pétrolier. Ici, arrivent également les pièces de l'Airbus A380 sur le bateau Ville de Bordeaux. Elles continuent leur route sur la barge Breuil vers Langon (voir Itinéraire à grand gabarit).

Viticulture[modifier | modifier le code]

Élevage[modifier | modifier le code]

L'agneau de Pauillac est une appellation protégée par une indication géographique protégée, mais il n'est plus aujourd'hui élevé à Pauillac même.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Le château Lafite Rothschild
  • Le château Mouton Rothschild et son musée qui expose des objets liés au vin et provenant de toutes les civilisations.
  • Le château Pichon Longueville Comtesse de Lalande. L'orangerie du château abrite une remarquable collection privée de verres anciens et de verres provenant de Venise, de Bohème ainsi que des verres français et anglais du XVIIe au XIXe siècle. Cette collection comprend plus de 700 pièces réunies par May-Éliane de Lencquesaing[16].
  • Le château Pontet-Canet
  • La grotte d'Artigues, construite par Anne-Françoise Averous en 1897 comme une réplique en miniature de la grotte de Lourdes, et surplombée par la statue de la Vierge. Pour permettre aux pèlerins de boire de l'eau de Lourdes, elle échangeait, avec le chapelain de Lourdes, un fût de son vin du château de Haut-Bages contre un fût rempli d'eau de Lourdes[17],[18].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes de Pauillac se blasonnent ainsi : De gueules à la nef de trois mâts pavillonnés d'argent voguant sur une mer du même.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jacques Baurein, Variétés Bordeloises, t. 1, Bordeaux, , 2e éd. (1re éd. 1786) (lire en ligne) : article 2.XXIII, pages 294-296.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pauillac sur Géoportail, consulté le 3 octobre 2015.
  2. Pauillac sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 3 octobre 2015.
  3. « Les maires de Pauillac », sur www.francegenweb.org (consulté le 13 novembre 2015)
  4. Commune de Pauillac sur le site de l'AMF, Association des Maires de France, consulté le 7 décembre 2011.
  5. Jumelages sur le site de la mairie.
  6. Nom des habitants de Pauillac sur habitants.fr, consulté le 8 décembre 2011.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.
  9. Établissements scolaires sur le site de la mairie.
  10. Le Printemps des châteaux
  11. « Site officiel de l'Union des Grands Crus de Bordeaux », sur www.ugcb.net (consulté le 5 juillet 2010)
  12. « Site officiel de l'Alliance des Crus Bourgeois du Médoc », sur www.crus-bourgeois.com/ (consulté le 5 juillet 2010)
  13. « Site officiel du site : Bordeaux », sur www.bordeaux.com (consulté le 5 juillet 2010)
  14. « La fête de l'Agneau à Pauillac en mai 2010 », sur www.pauillac-medoc.com (consulté le 5 juillet 2010)
  15. « Église Saint-Martin », base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. Visites en Aquitaine Collection comtesse de Lalande
  17. Pauillac Médoc : La grotte d'Artigues
  18. Visites en Aquitaine : grotte d'Artigues