Site d'Arjuzanx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Site d'Arjuzanx
Plage du lac d'Arjuzanx.
Plage du lac d'Arjuzanx.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Géographie
Coordonnées 44° 01′ 16″ nord, 0° 51′ 13″ ouest
Type Artificiel
Superficie 26,73 km2

Géolocalisation sur la carte : Landes

(Voir situation sur carte : Landes)
Site d'Arjuzanx

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Site d'Arjuzanx

Le site d'Arjuzanx est un ancien site d'extraction de lignite à ciel ouvert, où des travaux de renaturation ont permis l'émergence d'habitats adaptés à l'accueil de nombreuses espèces animales et végétales rares ou menacées. Il se situe sur les communes d'Arjuzanx, de Morcenx, de Rion-des-Landes et de Villenave, dans le département français des Landes.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le site s'étend sur une superficie de 2673 ha. Les milieux naturels qui le composent sont diversifiés du fait de la présence de vastes plans d'eau, d'un ensemble de mares appelées « bassines », de pelouses sèches et de landes humides, vestiges de l'ancien paysage des Landes de Gascogne, sur des terrains non affectés par l'exploitation minière.

Il s'agit d'un site d'importance internationale pour l'hivernage de la grue cendrée[1].

Le réserve d'Arjuzanx est le second site le plus important de passage migratoire en France pour bon nombre d'espèces derrière le lac de Der et devant le lac de Puydarrieux[2].

Historique[modifier | modifier le code]

L'exploitation minière débute en 1958 et dure 32 ans. Elle est menée par EDF en vue d'alimenter une centrale thermique. La centrale EDF est démantelée en 1992[3].

L'Office national de la chasse et de la faune sauvage apporte dès 1981 et jusqu'à 1994 une aide technique à EDF pour la réhabilitation du site.

Ce dernier est acquis en 2002 par le conseil général des Landes.

Intérêt écologique[modifier | modifier le code]

En France métropolitaine, les zones humides ne couvrent que 3 % du territoire mais hébergent un tiers des espèces végétales remarquables ou menacées, la moitié des espèces d'oiseaux et la totalité des amphibiens et poissons d'eau douce. Ce sont des lieux d'abri, de nourrissage et de reproduction pour de nombreuses espèces, indispensables à la reproduction des batraciens. Elles constituent des étapes migratoires, des lieux de reproduction et d'hivernage pour de nombreuses espèces d'oiseaux[4].

Classement[modifier | modifier le code]

Le site fait l'objet d'un inventaire ZNIEFF de type 1[5].

Il est classé en réserve nationale de chasse et de faune sauvage en 1987[6].

En 2002, il intègre le réseau européen Natura 2000 dans le cadre de la Directive oiseaux en étant classé en zone de protection spéciale (ZPS)[7].-[8]-[9]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Au cœur du tournage de Frédéric Fougea, 2015, reportage décrivant le tournage du téléfilm animalier Le plus beau pays du monde 2 en particulier les grues au site d'Arjuzanx[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Desjardins Francis, « Arjuzanx », sur champagne-ardenne.lpo.fr (consulté le 11 novembre 2018)
  2. « Le lac de Puydarrieux au niveau des plus grands », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 15 novembre 2018)
  3. Jean-Jacques et Bénédicte Fénié, Dictionnaire des Landes, Éditions Sud Ouest, , 349 p. (ISBN 978-2-87901-958-1)
  4. Panneau de présentation du belvédère de la Malloueyre, réalisé par la Région Aquitaine, l'ONF, l'UE et le réseau Natura 2000
  5. « ANCIENNES MINES DE LIGNITE D'ARJUZANX (Identifiant national : 720002393) », INPN - Inventaire National du Patrimoine Naturel,‎ (lire en ligne)
  6. « Arjuzanx concoure au Victoires du Paysage 2016 », France 3 Nouvelle-Aquitaine,‎ (lire en ligne, consulté le 11 novembre 2018)
  7. Museum national d'Histoire naturelle, « INPN - FSD Natura 2000 - FR7212001 - Site d'Arjuzanx - Description », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 11 novembre 2018)
  8. « Arrêté du 18 octobre 2002 », Actu-Environnement,‎ (lire en ligne, consulté le 11 novembre 2018)
  9. « Annuaire Natura 2000 - Sites », sur annuaire.n2000.fr (consulté le 11 novembre 2018)
  10. http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/au-coeur-du-tournage,91686029.php

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]