Réserve naturelle nationale des prés salés d'Arès et de Lège-Cap-Ferret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Réserve naturelle nationale des prés salés d'Arès et de Lège-Cap-Ferret
Réserve Naturelle Prés Salés d'Arès et de Lège - 2017aa.jpg
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
495,93 ha[1]
Administration
Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Création
Administration
ONCFS - Délégation régionale Sud-Ouest

La réserve naturelle nationale des prés salés d'Arès et de Lège-Cap-Ferret (RNN65) est une réserve naturelle nationale située dans l’anse nord du Bassin d'Arcachon. Créée en 1983, elle occupe une surface de 496 ha et protège une des plus vastes étendues de prés salés de Nouvelle-Aquitaine.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la réserve naturelle se situe sur les communes d'Arès et de Lège-Cap-Ferret en Gironde. Sa forme est celle d'un triangle placé à l'extrémité nord du Bassin d'Arcachon.

Périmètre de la réserve naturelle.

Histoire du site et de la réserve[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle a été créée en 1983 pour protéger la richesse floristique et faunistique des prés salés, alors très convoités et soumis à une forte pression immobilière.

Écologie (biodiversité, intérêt écopaysager…)[modifier | modifier le code]

Située dans un environnement urbain, la réserve naturelle est le seul site du Bassin d’Arcachon à présenter une transition continue de milieux naturels de la mer à la dune boisée. Elle intègre également la plus vaste étendue de prés salés d’Aquitaine, et accueille donc une flore et une faune caractéristiques[2].

Sur près de 500 ha, elle offre une transition continue de milieux naturels : vasières, prés salés, ourlet dunaire, dune boisée, forêt. Le rythme des marées diversifie les habitats en découvrant des vasières qui en font une zone importante pour la migration, l'hivernage et la reproduction de nombreux oiseaux de zones humides[3].

Flore[modifier | modifier le code]

La diversité d'habitat a permis le développement d'une flore spécifique d'intérêt patrimonial qui a contribué à la création de la réserve. Le site abrite 7 espèces de plantes protégées au niveau régional (Romulée bulbocodium, Ruppie maritime, Silènes des ports et de Corse, Troscart de Barrelier, Statice à feuilles de lychnis, Renouée maritime) ainsi que 2 autres espèces rares au niveau régional. En 2009 ont été recensés l'Orchis à fleurs lâches et le Sérapias langue[3].

Faune[modifier | modifier le code]

En toute saison, les Milans noirs, hérons et aigrettes sont les plus visibles. En période de reproduction, on peut observer la Gorgebleue à miroir, le Martin pêcheur, le Torcol fourmilier, la Tourterelle des bois ou la Huppe fasciée tandis que résonnent les cris des pouillots, merles, cisticoles, rousseroles et fauvettes. L'hiver, la réserve est un havre pour les oies, canards et limicoles. On y observe également quelques Chevreuils et Sangliers, ainsi que Renard et blaireau. La Loutre d'Europe fréquente régulièrement les bassins à poissons tandis que les chauves-souris trouvent dans la partie orientale des habitats favorables. Pour les reptiles, signalons le Lézard vert. La Cistude d'Europe apprécie les eaux douces ou faiblement saumâtre. Pour les insectes, on peut mentionner la présence de quelques espèces rares : l'Æschne printanière, le Leste verdoyant, le Damier de la succise et l'Œdipode des salines[3].

Intérêt touristique et pédagogique[modifier | modifier le code]

L'accès au site est possible en utilisant les sentiers mis à disposition.

Administration, plan de gestion, règlement[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est gérée par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage - Délégation régionale Sud-Ouest.

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle a été créée par un décret du [4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Muséum national d'Histoire naturelle, « Prés salés d'Arès et de Lège-Cap-Ferret (FR3600065) », sur Inventaire national du Patrimoine naturel, 2003+ (consulté le 1er mars 2014)
  2. « Fiche de présentation », sur RNF
  3. a b et c « Prés salés d'Arès et de Lège-Cap-Ferret », sur Réserves naturelles de France
  4. « Décret n°83-814 du 7 septembre 1983 PORTANT CREATION DE LA RESERVE NATURELLE DES PRES SALES D'ARES ET DE LEGE-CAPS-FERRET (GIRONDE) », sur Legifrance