Bourideys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bourideys
La mairie (août 2013).
La mairie (août 2013).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Langon
Canton Le Sud-Gironde
Intercommunalité Communauté de communes du Sud Gironde
Maire
Mandat
Marianne Labouille
2014-2020
Code postal 33113
Code commune 33068
Démographie
Gentilé Bourideysiens
Population
municipale
77 hab. (2014)
Densité 1,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 22′ 11″ nord, 0° 27′ 14″ ouest
Altitude Min. 62 m
Max. 101 m
Superficie 48,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Bourideys

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Bourideys

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bourideys

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bourideys

Bourideys est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde en région Nouvelle-Aquitaine.

Ses habitants sont appelés les Bourideysiens[1] ou Bouridésiens[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Située dans la forêt des Landes et faisant partie du parc naturel régional des Landes de Gascogne, la commune se trouve, au sud du département et en limite du département des Landes, à 60 km au sud-sud-est de Bordeaux, chef-lieu du département, à 29 km au sud-ouest de Langon, chef-lieu d'arrondissement et à 12 km au sud-est de Villandraut, chef-lieu de canton[3].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes en sont Préchac au nord-est, Cazalis au sud-est, Callen (Landes) au sud, Sore (Landes) au sud-ouest, Saint-Symphorien au nord-ouest et Saint-Léger-de-Balson au nord.

Communes limitrophes de Bourideys
Saint-Symphorien Saint-Léger-de-Balson Préchac
Bourideys
Sore (Landes) Callen (Landes) Cazalis

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune[4] est arrosée par :

  • la Hure[5] qui coule dans l'ouest de la commune et se jette, vers le nord, dans le Ciron,
  • le Baillon[6], dans le nord-est du territoire communal, également affluent de rive gauche du Ciron,
  • le Mouinatéou[7], affluent de rive droite du Baillon,
  • l'Escourre[8], également affluent de rive droite du Baillon,
  • la Barade des Puttes[9] qui coule vers le sud et alimente le bassin du Ciron

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Les principales voies de communication routière qui traversent toutes deux le bourg sont la route départementale D8 qui mène vers le nord-nord-ouest à Villandraut et au-delà à Langon et vers le sud à Callen dans le département des Landes et la route départementale D115 qui mène vers le nord-ouest vers Saint-Symphorien et vers le sud-est à Cazalis et Lucmau.

L'accès le plus proche à l'autoroute A62 (Bordeaux-Toulouse) est le no 3 de Langon distant de 28 km par la route vers le nord-nord-est.
L'accès no 2 de Captieux à l'autoroute A65 (Langon-Pau) se situe à 23 km vers le sud-est tandis que le no 1 de Bazas se situe à 24 km au nord-est.

La gare SNCF la plus proche est celle, distante de 29 km par la route vers le nord-nord-est, de Langon sur la ligne Bordeaux-Sète du TER Aquitaine.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est issu de borde, bourde ou bourdil qui désigne une métairie, une grange ou une remise[2],[10].
En gascon, le nom de la commune se dit Boridèirs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Paroisse attestée dès le Moyen Âge, elle relève de la seigneurie de Cazeneuve, elle-même possession de la maison d'Albret[10].

À la Révolution, la paroisse Saint-Michel de Bourideys, annexe de la paroisse Notre-Dame de Cazalis, forme la commune de Bourideys[11].

Le village, anciennement implanté en bordure du Ballion, a été entièrement rebâti au milieu du XIXe siècle et de la pinède ; à l'exception de l'auberge sise au centre du bourg qui date du début du XIXe siècle, mairie, église, cure et les quelques maisons environnantes sont relativement récentes[10].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Marianne Labouille[12]   Retraitée
mars 1976 2008 Bernard Donneve    
Les données manquantes sont à compléter.

Communauté de communes[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 2014, la communauté de communes du canton de Villandraut ayant été supprimée, la commune de Bourideys s'est retrouvée intégrée à la communauté de communes du Sud Gironde siégeant à Mazères.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[14],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 77 habitants, en diminution de -14,44 % par rapport à 2009 (Gironde : 5,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
374 321 391 413 391 403 414 400 402
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
416 437 410 408 369 337 339 313 317
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
327 324 277 295 276 205 174 72 66
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 -
86 73 76 99 84 85 90 77 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Michel actuelle, reconstruite au XIXe siècle est d'inspiration néoclassique.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aude Guiheneuc et Rémy Toulouse, Le Patrimoine des Communes de la Gironde, t. 2, Paris, Éditions Flohic, , 1632 p. (ISBN 2-84234-125-2), p. 1567-1568

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr, consulté le 3 septembre 2013.
  2. a et b Page de Bourideys sur le site officiel de la Communauté de communes du canton de Villandraut, consulté le 3 septembre 2013.
  3. Distances les plus courtes par la route - Les distances orthodromiques sont respectivement de 53,5 km pour Bordeaux, 26 km pour Langon et 11,7 km pour Villandraut. Données fournies par Lion1906.com, consulté le 3 septembre 2013.
  4. Hydrographie de Bourideys sur le site du SIEAG (Système d'Information sur l'Eau du Bassin Adour-Garonne), consulté le 11 septembre 2013.
  5. La Hure sur le site du SANDRE et sur le site du SIEAG (Système d'Information sur l'Eau du Bassin Adour-Garonne), consultés le 9 septembre 2013.
  6. Le Ballion sur le site du SANDRE et sur le site du SIEAG (Système d'Information sur l'Eau du Bassin Adour-Garonne), consultés le 11 septembre 2013.
  7. Le Mouinatéou sur le site du SANDRE et sur le site du SIEAG (Système d'Information sur l'Eau du Bassin Adour-Garonne), consultés le 11 septembre 2013.
  8. L'Escourre sur le site du SANDRE et sur le site du SIEAG (Système d'Information sur l'Eau du Bassin Adour-Garonne), consultés le 11 septembre 2013.
  9. La Barade des Puttes sur le site du SANDRE et sur le site du SIEAG (Système d'Information sur l'Eau du Bassin Adour-Garonne), consultés le 11 septembre 2013.
  10. a, b et c (Le Patrimoine des Communes de la Gironde, p. 1567)
  11. Historique des communes, p. 9, sur GAEL (Gironde Archives en ligne) des Archives départementales de la Gironde, consulté le 3 septembre 2013.
  12. Commune de Bourideys sur le site de l'AMF, Association des Maires de France, consulté le 3 septembre 2013.
  13. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .