Macau (Gironde)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Macau.
Macau
L'hôtel de ville.
L'hôtel de ville.
Blason de Macau
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Bordeaux
Canton Le Sud-Médoc
Intercommunalité Communauté de communes Médoc Estuaire
Maire
Mandat
Chrystel Colmont-Digneau
2014-2020
Code postal 33460
Code commune 33262
Démographie
Gentilé Macaudais
Population
municipale
3 944 hab. (2014 en augmentation de 14,42 % par rapport à 2009)
Densité 202 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 00′ 33″ nord, 0° 36′ 46″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 26 m
Superficie 19,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Macau

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Macau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Macau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Macau
Liens
Site web www.ville-macau.fr/

Macau est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Ses habitants s'appellent les Macaudais[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Géographie de la Gironde et Médoc.

Commune de l'aire urbaine de Bordeaux située dans le Médoc sur la rive gauche de l'estuaire de la Gironde, dans la zone de production du haut-médoc.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Macau
Labarde Cantenac Bayon-sur-Gironde
Arsac Macau Ambès
Le Pian-Médoc Ludon-Médoc

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Garonne et l'estuaire de la Gironde bordent l'est de la commune.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Ce toponyme gascon était jadis documenté sous les formes Maquau ou Macquau (1273), Machau (1311, 1359)[2]. Ce nom proviendrait d'un terme présumé *machalus[2]. On notera qu'en 1190, le canal séparant l'île de Machanina (aujourd'hui soudée à la terre ferme) se nommait déjà la Maqueline[réf. nécessaire] (deux variantes de *machalina, un dérivé du toponyme).

Deux théories ont été avancées pour tenter d'élucider la signification du toponyme Macau :

  • en latin, malum cavum signifie 'mauvais creux'. Il s'agirait d'une contraction de ces termes, qui aurait dû donner *maucau, une formation par ailleurs inconnue en toponymie gasconne ;
  • le mot macallus désigne une fosse[réf. nécessaire] et pourrait être à l'origine du nom de cette commune.

À noter qu'au Moyen Âge, le bateau assurant les liaisons entre la moyenne et la basse Garonne, s'appelait un macau[3]. Ce nom est vraisemblablement emprunté à celui de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bourg de Macau existerait depuis l'époque gallo-romaine, comme semblent le prouver des traces de voies romaines découvertes à Gironville.

La ville connut une destruction au IXe siècle par les Normands.

Un texte de 1027 stipule que Guillaume V de Poitiers, duc d'Aquitaine et comte de Poitiers, fit donation au monastère Sainte-Croix de Bordeaux, de l'église Sainte-Marie-de-Macau et de l'île adjacente de Macau.

La tradition locale rapporte qu'un souterrain reliait le château fort de Gironville à l'église de Macau. Des pans de murs ont été trouvés dans les vignobles qui séparaient Gironville du clocher-donjon.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes de Macau se blasonnent ainsi :

Taillé, au premier d’azur à la nef équipée et habillée d’argent voguant sur une rivière de trois filets ondés de sable, au deuxième de sable à l’église du lieu d’argent ajourée du champ ; à la barre d’or brochant sur la partition et chargée en abîme d’un artichaut de sinople accompagné, en chef et en pointe, de deux grappes de raisin de gueules tigées et vrillées de sable, le tout posé à plomb[4].

L'artichaut évoque la variante introduite au début du XIX° siècle par le pépiniériste et botaniste Toussaint-Yves Catros, qui sous le nom d'artichaut de Macau fut largement cultivé par les maraîchers locaux.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jean-Claude Verges DVG  
mars 2008 en cours
(au 30 avril 2014)
Chrystel Colmont-Digneau[5] DVG Fonctionnaire

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2014, la commune comptait 3 944 habitants[Note 1], en augmentation de 14,42 % par rapport à 2009 (Gironde : +6,37 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 800 1 289 1 374 1 430 1 492 1 526 1 582 1 626 1 630
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 587 1 705 1 805 1 797 1 920 1 934 2 049 1 885 1 906
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 931 1 912 1 731 1 472 1 445 1 373 1 283 1 286 1 448
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 801 2 017 2 065 2 349 2 648 2 890 3 154 3 447 3 944
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr, consulté le 27 février 2013.
  2. a et b Bénédicte Boyrie-Fénié, Institut occitan, Dictionnaire toponymique des communes de Gironde, Pau, Éditions Cairn, , 402 p. (ISBN 978-2-35068-012-5).
  3. La poèsie de Du Bartas "pour l'accueil de la reine de Navarre, faisant son entrée à Nérac..." (XVIe siècle) fait mention d'un macau, dont le sens exact n'est pzs connu mais le sens de barque ou d'esquif convient : Un poème trilingue de Du Bartas.
  4. GASO - Banque du blason - 33262
  5. Commune de Macau sur le site de l'AMF, Association des Maires de France, consulté le 27 février 2013.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  10. « Classement de l'église Notre-Dame », notice no PA00083613, base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 28 février 2013.
  11. « Classement du château Plaisance », notice no PA00125242, base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 28 février 2013.
  12. http://www.3rskateparks.com/fr/skate-roller-news-zoom,bmx,nouveautes,id,320.html
  13. http://3rplayground.weebly.com/references-terrains-multisports.html