Saucats (Gironde)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saucats.
Saucats
La mairie (août 2015)
La mairie (août 2015)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Bordeaux
Canton La Brède
Intercommunalité Communauté de communes de Montesquieu
Maire
Mandat
Bruno Clément
2014-2020
Code postal 33650
Code commune 33501
Démographie
Gentilé Saucatais
Population
municipale
2 230 hab. (2012)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 39′ 11″ N 0° 35′ 42″ O / 44.6530555556, -0.59544° 39′ 11″ Nord 0° 35′ 42″ Ouest / 44.6530555556, -0.595
Altitude Min. 24 m – Max. 70 m
Superficie 89,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Saucats

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de Gironde
City locator 14.svg
Saucats

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saucats

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saucats
Liens
Site web www.mairie-saucats.fr/

Saucats est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Bordeaux, Saucats est située sur le Saucats dans les Landes de Bordeaux, en Haute-Lande-Girondine, et dans le vignoble des Graves à 30 km au sud de l'agglomération bordelaise sur la route nationale 651. Elle fait partie du canton de La Brède et de la communauté de communes de Montesquieu.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes en sont Léognan au nord, La Brède au nord-est, Saint-Morillon à l'est, Cabanac-et-Villagrains au sud-est, Saint-Magne au sud, Le Barp dans un grand ouest-sud-ouest et Cestas au nord-ouest.

Communes limitrophes de Saucats[1]
Cestas Léognan La Brède

Le Barp
Saucats[1] Saint-Morillon
Saint-Magne Cabanac-et-Villagrains

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune proviendrait du substantif gascon sahuc qui signifie « sureau »[2].

Le nom gascon de la commune est identique.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la Révolution, la paroisse Saint-Pierre de Saucats forme la commune de Saucats[3].

Le 14 juillet 1944 au matin, les troupes nazies attaquent la ferme de Richemont, au sud-ouest du village, qui abrite un groupe de 13 résistants âgés de 17 à 23 ans. Ces Bordelais faisaient leurs études au lycée Michel-Montaigne. Malgré leur défense acharnée, tous sont tués[4]. Une stèle de 35 mètres de haut a été érigée et un ancien portail de la ferme porte cette inscription :

« Le 14 juillet 1944, en ce lieu même dans la ferme de Richemont où ils avaient constitué une école de cadres au service de la Résistance française, 13 jeunes hommes appartenant à l'élite intellectuelle de la nation tombèrent sous les balles ennemies après 3 heures d'un combat héroïque et inégal. C'est pour rappeler leur sacrifice et celui de tous ceux qui sont tombés pour la même cause que ce mémorial a été élevé. »

En 1949, la commune est confrontée, à l'instar des communes environnantes, à un incendie de la forêt des Landes au bilan catastrophique de plus de 80 morts au rang desquels se trouva, entre autres, le maire de la commune de l'époque, Roger Giraudeau.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? août 1949 † Roger Giraudeau    
    ...    
mars 2001 2014 Bernard Darriet PS  
mars 2014 en cours Bruno Clément    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Les habitants sont appelés les Saucatais[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 2 230 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
650 581 665 731 787 783 841 851 877
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
917 935 927 925 945 887 869 833 854
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
808 836 798 667 699 663 591 550 560
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
550 578 709 1 054 1 514 1 655 1 961 1 974 2 136
2012 - - - - - - - -
2 230 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • La Course sur route : course organisée chaque année en hiver par l'association sportive USCS, accueillant de nombreux sportifs venus de la Gironde entière.
  • Fête des Plantes : créée en 2003, la Fête des Plantes de Saucats est organisée chaque année, le premier dimanche du mois de mai, par l'association Le Sambucus. Professionnels et amateurs passionnés de jardinage et de plantes se donnent rendez-vous pour présenter leurs produits, échanger des variétés, discuter technique. Cette fête attire chaque année de plus en plus de visiteurs, parfois venant des départements voisins.
  • Fête de la Musique : les artistes et groupes de musique de Saucats et des villages avoisinants ont l'occasion de se produire sur plusieurs scènes réparties dans le centre du village, notamment au théâtre de verdure. Au programme tous les ans aussi : prestation des élèves de l'école de musique en l'église Saint-Pierre.
  • Fête de la Saint-Pierre : organisée par le comité des Fêtes du village tous les ans, le dernier week-end de juin. Outre la fête foraine et ses manèges, sont au programme chaque année : loto estival d'ouverture de la fête, le vendredi soir, grande soirée sur un thème précis, le samedi soir, vide-grenier, le dimanche toute la journée, et enfin, feu d'artifice de clôture, le dimanche soir.
  • Bal populaire du 13 juillet.
  • Observations astronomiques gratuites et ouvertes au public deux à trois fois par mois au mémorial de la Ferme de Richemont par l'association « Astronomie Gironde 33 », le ciel nocturne du Mémorial bénéficiant d'une bonne qualité grâce à l'absence de tout éclairage public.

Sports[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Mémorial de la Ferme de Richemont
  • L'église paroissiale Saint-Pierre, d'origine romane, a été abondamment remodelée au XIXe siècle en style néo-gothique avec surtout l'ajout d'un transept lui donnant une forme de croix latine et celui d'une vertigineuse flèche de clocher[8].
  • Mémorial de la ferme de Richemont : Saucats a connu un événement tragique concernant la résistance locale lors de la Seconde Guerre mondiale ; la ferme de Richemont témoigne de la bravoure de 13 jeunes étudiants, morts pour la France ; une plaque commémorative est apposée sur la façade du Lycée Michel-Montaigne à Bordeaux[4].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Pèlerinage de Compostelle[modifier | modifier le code]

La via Turonensis traverse le territoire de la commune et passe notamment par le hameau de Peyon.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Saucats sur Géoportail, consulté le 20 août 2015.
  2. Saucats sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 20 août 2015.
  3. Historique des communes, p. 62, sur GAEL (Gironde Archives en ligne) des Archives départementales de la Gironde, consulté le 20 août 2015.
  4. a et b Vestiges et mémorial de la ferme de Richemont sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 20 août 2015.
  5. Nom des habitants de la commune sur le site Habitants.fr, consulté le 20 août 2015.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2012.
  8. Église Saint-Pierre sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 20 août 2015.
  9. Réserve Naturelle géologique de Saucats-La Brède.