Foire d'Ousse-Suzan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La foire d'Ousse-Suzan
L'assemblada d'Ossa Susan *
UNESCO-ICH-blue.svg Inventaire du patrimoine culturel
immatériel en France
Chapelle de Suzan, autour de laquelle se tient l'assemblade de la saint Michel
Chapelle de Suzan, autour de laquelle se tient l'assemblade de la saint Michel
Domaines Pratiques festives
Pratiques rituelles
Lieu d'inventaire Nouvelle-Aquitaine
Landes
Ousse-Suzan
* Descriptif officiel Ministère de la Culture (France)

La foire de la Saint-Michel d'Ousse-Suzan (assemblada de la Sent Miquèu d'Ossa Susan en gascon)[1] est une manifestation commerciale rurale de plein air d'origine médiévale. Elle est inscrite à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France au titre des pratiques festives.

Présentation[modifier | modifier le code]

Organisée chaque année le 29 septembre, jour de la saint Michel, dans le quartier de Suzan autour de la chapelle romane dédiée à saint Jean Baptiste, cette foire date du XIIe siècle[1].

Ce type de rassemblements à l'occasion de fêtes patronales, nommées localement « assemblade » (du gascon assemblada)[1], était jadis un des rares moyens de rencontre entre les habitants de la Haute-Lande et jouait un rôle économique, social, commercial, médical et religieux.

On y échangeait non seulement des marchandises, mais aussi des informations, de la main-d'œuvre, des renseignements pratiques où la santé occupait une large place.

La foire de Suzan était la dernière des foires qui se tenaient chaque année dans les Landes, toujours au moment d'une fête religieuse, après celle du 24 juin, jour de la Saint-Jean-Baptiste, à Bouricos, et celle du 22 juillet, jour de la Saint-Ferréol, pour la « foire aux sonnailles ».

Ces « assemblades » rythmaient la vie des Gascons. Les habitants des environs se déplaçaient en kas ou bros (charrette ou char) et se retrouvaient sur le site de Suzan d'abord pour des questions religieuses (le culte de saint Michel a toujours été très fort en France). Puis on pouvait se baigner dans les fontaines voisines[2] pour y soigner maux de tête ou rhumatismes. Enfin, les assemblades jouaient un rôle social très fort : elles étaient le lieu de transactions économiques (bétail, marchandise), mais également le renouvellement des contrats de métayage, location de domestiques et d'ouvriers (appelée « louée »)[3].

Fontaine saint Jean-Baptiste

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jean-Jacques et Bénédicte Fénié, Dictionnaire des Landes, Éditions Sud Ouest, , 349 p. (ISBN 978-2-87901-958-1)
  2. Voir les fontaines des Landes
  3. Panneau de présentation Assemblades et foires de la Saint-Michel sur le site de Suzan

Voir aussi[modifier | modifier le code]