Figue de Solliès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Figue de Solliès
Image illustrative de l’article Figue de Solliès
Figues de Solliès
Image illustrative de l’article Figue de Solliès

Lieu d’origine Solliès-Pont
Utilisation Alimentation humaine
Type de produit Fruits pour dessert et accompagnement
Classification AOC - AOP
Confrérie Confrérie de la figue de Solliès
Syndicat de Défense de la Figue de Solliès
Saison été, automne
Festivité Fête de la figue et du terroir de Solliès-Pont, fin août
Site web http://www.figue.org/

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Figue de Solliès

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Figue de Solliès

Géolocalisation sur la carte : Var

(Voir situation sur carte : Var)
Figue de Solliès

La Figue de Solliès est un cultivar de figue originaire du bassin de Solliès au nord-est de Toulon (Var). La variété a été reconnue comme appellation d'origine contrôlée par décret du 28 juin 2006, la cahier des charges a été modifié en 2018[1].

Elle représente 75 % de la production française commercialisée de figues.

Aire géographique[modifier | modifier le code]

L'aire géographique est incluse en totalité dans la terminaison sud-ouest de la dépression permienne du nord des Maures et du Toulonnais. Elle s’identifie aux bassins moyens et inférieurs du Gapeau et du Réal-Martin, constituant une plaine vallonnée. Les figues doivent exclusivement être produites sur le territoire des communes suivantes du département du Var :

Description[modifier | modifier le code]

Assiette de figues de Solliès

Les figues fraîches, de la variété Bourjassotte noiresont en forme de goutte d’eau écrasée, de couleur violette à noire nervurée. Elles sont denses, fermes et souples. Le réceptacle est fin, vert pâle, la pulpe est charnue, couleur confiture de fraise à nombreuses graines fines et beiges. Le nez est élégant, peu intense à notes végétales et fruitées de pastèque, melon blanc, fraise et autres fruits rouges. La bouche est pleine à l’équilibre caractéristique acidulé et sucré, croquante puis fondante, aux arômes intenses végétaux, fruités et à notes florales. Elles présentent une teneur en sucre supérieure ou égale à 14 degrés atteint facilement grâce à la présence d’un climat méditerranéen chaud à l’hygrométrie moyenne.

Les figues d’un diamètre généralement supérieur ou égal à 40 millimètres sont récoltées du 15 août au 15 novembre.

Label[modifier | modifier le code]

La variété a été reconnue comme appellation d'origine contrôlée par décret du 28 juin 2006 (Journal officiel du 30 juin 2006) sous la dénomination « Figue de Solliès ». À compter de la parution de ce décret, seules les figues reconnues en appellation peuvent faire référence à la mention géographique Solliès.

Depuis décembre 2011, au niveau européen, l'appellation « Figue de Solliès » est reconnue comme une appellation d'origine protégée[2] et depuis le 1er janvier 2012 les produits étiquetés « Figues de Solliès » doivent comporter la mention appellation d'origine protégée (AOP).

Production et commercialisation[modifier | modifier le code]

La variété de figue Bourjassotte noire, plus communément appelée « figue violette », est quasiment exclusivement produite dans ce bassin de production. Le bassin de Solliès génère à lui seul environ 57% de la production nationale de figues en 2016 avec plus de 1 800 tonnes, toutes variétés confondues.

Les arbres disposent d’un maximum de 25 mètres carrés, soit 5 mètres entre deux arbres et 5 mètres entre deux rangées), le mode de taille (obtention des vergers dit «piétons» avec des branches accessibles à la main pour faciliter la cueillette et taille de fructification. La récolte est exclusivement manuelle Pour déterminer le stade optimal de récolte, les producteurs se réfèrent à un « code couleur » élaboré par le Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes (Ctifl). Les figues éclatées ou fendues sont réservées à la transformation (confitures, purées, tartes…) et peuvent être congelées pour prolonger leur conservation avant transformation.

Il existe une coopérative (Copsol fruit)qui regroupe plus des trois quart des producteurs de figues, qu’ils soient indépendants ou adhérents[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Guy Gedda, La magie de la figue dans la cuisine provençale, éditions Edisud, 2004, (ISBN 978-2744904813)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 11 septembre 2018 relatif à la modification du cahier des charges de l'appellation d'origine protégée « Figue de Solliès » JORF n°0217 du 20 septembre 2018 texte n° 26 NOR: AGRT1821490A
  2. Règlement (CE) no 1367/2011 de la Commission du 19 décembre 2011 enregistrant une dénomination dans le registre des appellations d’origine protégées et des indications géographiques protégées - Figue de Solliès (AOP) - Journal officiel de l'Union européenne L 341/31 du 22/12/2011.
  3. Catherine Lioult, « La récolte de la fameuse “figue de Solliès” est abondante dans le Var », sur france3-regions.francetvinfo.fr,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

« Syndicat de défense de la figue de Solliès » (consulté le 19 août 2010)