Saumos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saumos
Mairie de Saumos
Mairie de Saumos
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Lesparre-Médoc[1]
Canton Le Sud-Médoc
Intercommunalité Communauté de communes Médulienne
Maire
Mandat
Valérie Charle
-2020
Code postal 33680
Code commune 33503
Démographie
Population
municipale
545 hab. (2014)
Densité 9,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 55′ 12″ nord, 0° 59′ 17″ ouest
Altitude Min. 21 m – Max. 41 m
Superficie 57,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saumos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saumos
Liens
Site web www.saumos.fr

Saumos est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Gironde (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune se trouvant dans la forêt des Landes de Gascogne à l'intersection des routes de Lacanau à Marcheprime et de Sainte-Hélène au Porge.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Saumos s'appelait au moyen-âge Saint-Amand-de-Courgas[2] (Sancti Amandi de Corguas, 1339, archives de Bordeaux), nom basé sur un toponyme pré-latin.

Saumos est un nom de domaine vraisemblablement basé sur le nom de personne Salmo et le suffixe aquitanique -otz[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1792 Jean Foureau    
1792 1793 Pierre Vedrenne    
1793 1800 Jean Foureau    
1800 1806 Jean Davet    
1806 1808 Pierre Vedrenne    
1808 1814 Guillaume Davet    
1806 1808 Pierre Vedrenne    
1814 1832 Jean Vedrenne    
1832 1852 Jean Séguin    
1852 1853  ? Vedrenne    
1853 1853  ? Ferron    
1853 1857 Jean Séguin    
1857 1860  ? Vedrenne    
1860 1865 Bertrand Lespine    
1865 1869 Léonard Barre    
1869 1870 Jean Hostain    
1870 1871 Léonard Barre    
1871 1880 Arnaud Vedrenne    
1880 1896 Jean Ferron    
1896 1902 Pierre François    
1902 1904 Jean Ferron    
1904 1912 Jean Berron    
1912 1923 Luc Gasteaud    
1923 1929 Jean Gassian    
1929 1931 Raoul Prévôt    
1931 1933 Armand Berron    
1933 1941 Jean Gasteaud    
1941 1944 Évariste Séguin    
1944 1971 Bertrand Berron    
1971 1989 Jean Ferron    
1989 1995 Simone Thoraval    
mars 1995 2008 Yves Vignau    
mars 2008 2015 Fernand Gaillardo DVG  
juillet 2015 en cours Valérie Charle    
Les données manquantes sont à compléter.


Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 545 habitants, en augmentation de 1,87 % par rapport à 2009 (Gironde : 5,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
430 454 340 465 457 466 475 491 503
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
500 510 467 411 425 436 432 441 422
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
405 389 347 352 380 349 300 312 333
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
333 276 285 296 346 339 507 551 545
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté préfectoral du 22 mars 2006 (page 48)
  2. acte de vente de la maison et du moulin du Thil (Saint-Médard-en-Jalles) en 1420, cité par Arnaud Alcide Castaing.
  3. Bénédicte Boyrie-Fénié, Institut occitan, Dictionnaire toponymique des communes de Gironde, Pau, Éditions Cairn, , 402 p. (ISBN 978-2-35068-012-5).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :