Hourtin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Gironde
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Gironde.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Hourtin
La place de l’église, à Hourtin-Ville.
La place de l’église, à Hourtin-Ville.
Blason de Hourtin
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Lesparre-Médoc
Canton Le Sud-Médoc
Intercommunalité CC Médoc Atlantique
Maire
Mandat
Jean-Marc Signoret
2014-2020
Code postal 33990
Code commune 33203
Démographie
Gentilé Hourtinais
Population
municipale
3 432 hab. (2014en augmentation de 14.36 % par rapport à 2009)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 11′ 14″ nord, 1° 03′ 23″ ouest
Altitude Min. 0 m – Max. 64 m
Superficie 190,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte administrative de la Gironde
City locator 14.svg
Hourtin

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Hourtin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hourtin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hourtin
Liens
Site web www.hourtin-medoc.com
Vue sur le lac d'Hourtin et de Carcans depuis le hameau de Piqueyrot.

Hourtin est une commune du Sud-Ouest de la France, dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Forte de 3 432 habitants en 2014, cette petite ville du Médoc se divise en trois quartiers principaux : Hourtin-Ville, Hourtin-Plage et Hourtin-Port. Nichée au cœur de l'immense forêt des Landes, elle borde la côte d’Argent et compte sur la présence d’un des plus grands lacs naturels de France, le lac d'Hourtin et de Carcans, qui est également le plus important des grands lacs landais. Une partie du territoire communal est classé en réserve naturelle nationale, la réserve naturelle nationale des dunes et marais d'Hourtin, gérée par l'ONF Landes-Nord-Aquitaine.

Pôle économique centré sur le secteur tertiaire (commerce, artisanat notamment), Hourtin est également une des principales stations balnéaires médocaines, bénéficiant de plages à la fois sur le lac et sur l'océan Atlantique.

Hourtin fait partie de la communauté de communes Médoc Atlantique, structure intercommunale rassemblant plus de 25 000 habitants en 2014, et au Pays de Médoc.

Géographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Géographie de la Gironde et Médoc.

La commune d’Hourtin est située au nord-ouest du département de la Gironde, au cœur de la presqu’île du Médoc et plus précisément des Landes du Médoc. Riveraine de l’océan Atlantique, elle s’inscrit dans le cadre de la côte d’Argent. Elle se divise entre trois quartiers principaux (Hourtin-Ville, Hourtin-Port et Hourtin-Plage) et plusieurs hameaux (Contaut, Piqueyrot et Lachanau), distants de plusieurs kilomètres les uns des autres. Le centre administratif de la commune, Hourtin-Ville, est ainsi distant de 12 km de Hourtin-Plage, station balnéaire et principal pôle touristique en période estivale.

Hourtin compte sur la présence d’un des principaux lacs naturels de France, un des « Grands lacs landais » qui scandent le littoral girondin et landais. Ce dernier, le lac d'Hourtin et de Carcans, que comme son nom l’indique la commune partage avec sa voisine Carcans, s’étend sur 2150 hectares et est partie intégrante d’une réserve naturelle nationale, la réserve naturelle nationale des dunes et marais d'Hourtin, dont la gestion est confiée à l’Office national des forêts Landes-Nord-Aquitaine.

La commune s’inscrit en outre dans la forêt des Landes, vaste pinède qui forme un immense triangle allant de la pointe de Grave au Nord, à Hossegor au Sud et Nérac à l’Est.

Administrativement parlant, Hourtin appartient à l’arrondissement de Lesparre-Médoc et au canton du Sud-Médoc, centré sur Lacanau. La commune se trouve à 8,1 kilomètres de Naujac-sur-Mer[1], 11,8 kilomètres de Carcans[2], 16,6 kilomètres de Lesparre-Médoc[3], 19 kilomètres de Saint-Laurent-Médoc[4], 23,1 kilomètres de Lacanau[5], 24,4 kilomètres de Pauillac[6], 27,4 kilomètres de Saint-Vivien-de-Médoc[7], 36,9 kilomètres de Soulac-sur-Mer[8], 49,1 kilomètres de Royan[9] (par le bac), 53,7 kilomètres de Bordeaux[10], préfecture départementale et capitale régionale, et 59,2 kilomètres d’Arcachon[11].

Les infrastructures routières mettent la ville à 20 minutes de Lesparre-Médoc, principale agglomération des environs, 1 heure 20 de Royan, 1 heure 30 de Bordeaux et 1 heure 45 d'Arcachon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Hourtin
Naujac-sur-Mer Lesparre-Médoc,
Saint-Germain-d'Esteuil
Océan Atlantique Hourtin Saint-Laurent-Médoc
Carcans

Histoire[modifier | modifier le code]

À la révolution, l’actuelle commune de Hourtin s’est substituée à l’ancienne paroisse de Saint-Hélène d'Estang[12] ou Saint-Hélène de l'Étang[13].

Le territoire de la commune est centré sur la Berle de Lupian. Au Moyen Âge, ce cours d’eau se déversait dans une baie ouverte sur l’océan[14],[15],[16]. À son embouchure se trouvait un port et une ville appelée Luserne ou Louvergne. L’avancée régulière des sables a conduit la baie à se refermer en lac, par ailleurs repoussé vers l'est. La mémoire collective relate que la ville a été engloutie par le recul du lac[17],. La population s’est repliée sur les bords du « lac doux de Medoc » ou « lac de Cartignac », où les cartographes du XVIIe siècle mentionnent l'Estang ou Sainte-Hélène au nord de Cartignac[18]. Le lac remontait alors jusqu'à Pélous où un port donnait sur la baie au XIIIe siècle[19].

Les cartes du XVIIIe siècle diffèrent ; on y trouve du sud au nord : un autre Sainte-Hélène, Berre (l’actuel Lachanau, à l’embouchure de la Berle), Hourtin et Cartignac[15],[20]. Sainte-Hélène, qui se situait au sud de la commune, a été à son tour détruite par les eaux (en 1628 ?)[21] et a été supplantée par le village de Hourtin situé plus au nord.

Le hameau de Lachanau s'est constitué d'une façon particulière ; en effet, sur décision du conseil municipal en 1956, 12 familles bordelaises ont été autorisées à louer des terrains d'une superficie de 150 m² et à édifier des constructions précaires et démontables. Les baux étaient résiliables tous les ans.

Ce n'est qu'en 1989 que la mairie a décidé la mise en vente des parcelles aux locataires.

Il est possible que l’ancien prieuré de Marestanh (aujourd’hui disparu) du XIIIe siècle ou l’ancienne paroisse Sainte-Foi de Mansirot (1108) se trouvaient sur le territoire communal[13]. Ils étaient situés entre mer et étang (mais où y avait-il étang à ces dates ?).

C'est également sur le sol de la commune de Hourtin, en bordure du grand lac à Contaut, qu'était implanté le Centre de Formation Maritime de Hourtin (CFM). À l'origine construite pour accueillir des hydravions, cette base militaire a vu passer durant de nombreuses années des jeunes recrues de la France entière appelées à réaliser leur service militaire dans la marine nationale (dont Nicolas Sarkozy pour ses classes). Aujourd'hui encore, de nombreux hourtinais ont des liens avec ce lieu, où un membre de la famille a souvent exercé. À la suite de la suspension du service militaire par Jacques Chirac, cette base militaire a fermé ses portes. Elle fait aujourd'hui l'objet d'une réhabilitation complète sous la forme d'un projet de marina avec appartements, maisons et commerces sous le nom de : Le Cap Hourtin.

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan/gascon le nom de la commune s'écrit Hortin.

Événements[modifier | modifier le code]

La commune de Hourtin a accueilli le Hourtin Surf System 1,2,3.

Elle a également accueilli durant de nombreuses années l'« université d'été de la communication » recevant de nombreuses personnalités politiques comme Lionel Jospin (premier ministre), Alain Juppé (premier ministre), Dominique Strauss-Kahn...

L'Université Musicale Hourtin Médoc avec son « Académie internationale de musique » accueille chaque année, depuis 1996, pendant les vacances scolaires de Pâques de nombreux stagiaires : master classes, concerts, expositions[22]...

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 mars 2001 André-Roger Brousse PS  
mars 2001 2008 Jean-Jacques Clavet SE  
mars 2008 2014 Christophe Birot PS  
mars 2014 en cours Jean-Marc Signoret DVD Chef d'entreprise
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[23]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[24],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 3 432 habitants, en augmentation de 14,36 % par rapport à 2009 (Gironde : 5,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 177 1 010 1 170 1 305 1 412 1 368 1 359 1 333 1 365
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 435 1 441 1 307 1 237 1 242 1 204 1 243 1 303 1 293
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 338 1 371 1 370 1 500 1 862 2 037 2 194 2 059 2 953
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
2 128 2 063 2 290 2 048 2 072 2 324 2 473 3 235 3 432
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[25] puis Insee à partir de 2006[26].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Hourtin Blason Écartelé : au 1) de gueules au hapchot (outil de gemmeur) d’argent au 2) d’or à l’ancre de sable avec sa gumène du même, au 3) d’or au lion à la queue léopardée de sable, au 4) de gueules au voilier d’argent vu de front.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Grande-Bretagne Pontarddulais (Grande-Bretagne) depuis 1992[30]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Orthodromie entre Hourtin et Naujac-sur-Mer », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  2. « Orthodromie entre Hourtin et Carcans », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  3. « Orthodromie entre Hourtin et Lesparre-Médoc », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  4. « Orthodromie entre Hourtin et Saint-Laurent-de-Médoc », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  5. « Orthodromie entre Hourtin et Lacanau », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  6. « Orthodromie entre Hourtin et Pauillac », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  7. « Orthodromie entre Hourtin et Saint-Vivien-de-Médoc », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  8. « Orthodromie entre Hourtin et Soulac-sur-Mer », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  9. « Orthodromie entre Hourtin et Royan », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  10. « Orthodromie entre Hourtin et Bordeaux », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  11. « Orthodromie entre Hourtin et Arcachon », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  12. Carte des entres de la rivière de Bourdeaux, par Nicolas Witsen, 1693.
  13. a et b Jacques Baurein, Variétés Bordeloises, t. 1, Bordeaux, , 2e éd. (1re éd. 1786) (lire en ligne) : livre 2 article 29, pages 315-316.
  14. Pierre Buffault parle du golfe de Louvergne à moins qu’il ne s’agisse de la baie d’Anchise qu’Auguste Pawlowski localise à Hourtin, Pierre Buffault en faisant l’exutoire présumé du Deyre qu’il imagine à Montalivet.
  15. a et b Auguste Pawlowski, Géographie historique des côtes charentaises (ainsi que du Médoc et Bas-Poitou), 1998 (compilation d’articles parus de 1901 à 1908).
  16. Pierre Buffault, La côte et les dunes du Medoc, Littoral ancien, Littoral actuel, Souvigny, 1897.
  17. Inventaire de la terre de Lesparre, 1585 : « Auquel lieu les anciens disent y avoir eu une ville appelée Luserne. »
  18. J. Le Clerc, 1630 ; Carte de De Fer père, 1640 : « Partie des Capitaineries Garde-Costes de Brouage et Bourdeaux » ; Boisseau, 163 ; J. Jansonn, 1644 ; Blaeu, 1662.
  19. livre I article X, p. 97.
  20. Carte du Bourdelois, du Périgord et des provinces voisines, 1714, par Guillaume Delisle.
  21. Pierre Buffault, 1897 p. 63
  22. site de l'Académie de musique de Hourtin
  23. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  24. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  25. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  26. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  27. l'église d'Hourtin
  28. Décret no 2009-1567 du 15 décembre 2009 portant création de la réserve naturelle nationale des dunes et marais d'Hourtin (département de la Gironde), JO, 17 décembre 2009
  29. Natura 2000, « FR7212017 - Au droit de l'étang d'Hourtin-Carcans » (consulté le 20 mai 2016).
  30. Annuaire des villes jumelées

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Étape précédente
Grayan-et-l'Hôpital
Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

Voie de Soulac
Étape suivante
Sainte-Hélène