Labarde (Gironde)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Barde.
Labarde
L'église de Labarde.
L'église de Labarde.
Blason de Labarde
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Lesparre-Médoc
Canton Le Sud-Médoc
Intercommunalité Communauté de communes Médoc Estuaire
Maire
Mandat
Matthieu Fonmarty
2014-2020
Code postal 33460
Code commune 33211
Démographie
Gentilé Labardais
Population
municipale
582 hab. (2014 en diminution de 6,73 % par rapport à 2009)
Densité 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 00′ 57″ nord, 0° 38′ 20″ ouest
Altitude Min. 2 m
Max. 17 m
Superficie 4,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte administrative de la Gironde
City locator 14.svg
Labarde

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Labarde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Labarde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Labarde
Liens
Site web Site de la mairie

Labarde est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants s'appellent les Labardais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Labarde est un village du Médoc au nord de Margaux.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Labarde
Margaux-Cantenac
Labarde Macau
Arsac

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Labarde, autrefois La Barda (1289, 1409), n'est pas imputable à quelque barde gaulois féminin, mais au gascon barda (prononciation « barde ») qui signifie « boue » et signale le marécage situé à l'ouest du bourg[1],[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Labarde

« De gueules à la grappe de raisin tigée et feuillée d'une pièce d’argent, vrillée de sable, à l'alouette essorante d’or brochant à senestre. »

L'alouette présente sur le blason renvoie au nom de la commune ; la grappe à son activité viticole.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Liliane Monnereau    
2014 en cours Matthieu Fonmarty   Conseiller Banque Postale
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2014, la commune comptait 582 habitants[Note 1], en diminution de 6,73 % par rapport à 2009 (Gironde : +6,37 %).
          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
485 251 231 295 342 353 363 372 405
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
388 363 381 412 413 462 472 486 490
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
504 513 443 397 343 330 300 289 383
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
427 435 445 453 695 635 623 621 619
2013 2014 - - - - - - -
604 582 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château Giscours

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bénédicte Boyrie-Fénié, Institut occitan, Dictionnaire toponymique des communes de Gironde, Pau, Éditions Cairn, , 402 p. (ISBN 978-2-35068-012-5).
  2. Walther von Wartburg et Hans-Erich Keller (éditeur scientifique), Französisches etymologisches Wörterbuch : eine Darstellung des galloromanischen Sprachschatzes, Basel, R. G. Zbinden, 1922-1967, In-4° (26 cm) (notice BnF no FRBNF33220640).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :