Bernos-Beaulac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaulac.
Bernos-Beaulac
La mairie (juil. 2011).
La mairie (juil. 2011).
Image illustrative de l'article Bernos-Beaulac
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Langon
Canton Le Sud-Gironde
Intercommunalité Communauté de communes du Bazadais
Maire
Mandat
Philippe Courbe
2014-2020
Code postal 33430
Code commune 33046
Démographie
Gentilé Beaulacais
Population
municipale
1 142 hab. (2014 en augmentation de 0,71 % par rapport à 2009)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 22′ 52″ nord, 0° 15′ 25″ ouest
Altitude Min. 46 m
Max. 122 m
Superficie 36,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte administrative de la Gironde
City locator 14.svg
Bernos-Beaulac

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Bernos-Beaulac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bernos-Beaulac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bernos-Beaulac
Liens
Site web www.bernos-beaulac.fr

Bernos-Beaulac est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans les Landes de Gascogne sur le Ciron et sur l'itinéraire à grand gabarit entre Bazas et Captieux, la commune se trouve à 66 km au sud-est de Bordeaux, chef-lieu du département, à 22 km au sud de Langon, chef-lieu d'arrondissement et à 8 km au sud-sud-ouest de Bazas, chef-lieu de canton[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes en sont Marimbault au nord, Cudos à l'est, Escaudes au sud-est, Captieux au sud, Lucmau à l'ouest et Pompéjac au nord-ouest.

Communes limitrophes de Bernos-Beaulac
Pompéjac Marimbault
Lucmau Bernos-Beaulac Cudos
Captieux Escaudes

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée, dans le quartier de Beaulac, par la route nationale 524 qui mène à Bazas vers le nord et à Captieux vers le sud et qui a été aménagée en itinéraire à grand gabarit pour le passage du convoi transportant les pièces de l'Airbus A380 de Langon à Blagnac ; la RD 115 relie Beaulac à Lucmau en direction du sud-ouest.
L'accès le plus proche à l'autoroute A 62 (Bordeaux-Toulouse) est celui de Sortie 3 Langon distant de 22 km par la route vers le nord.
L'accès Sortie 1 Bazas à l'autoroute A 65 (Langon-Pau) qui traverse l'est du territoire communal, se situe à 10 km vers le nord et celui de Sortie 2 Captieux à 14 km vers le sud.

La gare SNCF la plus proche est celle, distante de 22 km par la route vers le nord, de Langon sur la ligne Bordeaux-Sète du TER Aquitaine.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Forme occitane de bernis - vernis, Nom issu du gaulois verno (aune).
Signification probable : lieu où pousse l'aulne, on envisage aussi un nom de personne gaulois, Vernus ou en gascon Bernus.

En gascon, le nom de la commune est Bernòs e Baulac.

Ses habitants sont appelés les Beaulacais[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

À la Révolution, les paroisses Notre-Dame de Bernos et Saint-Pierre de Taleyson forment la commune de Bernos. Le 9 mars 1979, la commune de Bernos devient Bernos-Beaulac[3],[4] en raison de l'importance prise par le hameau de Beaulac.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  mars 2008 Alain Cazenave DVD  
mars 2008 en cours Philippe Courbe[5] PS Professeur
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2014, la commune comptait 1 142 habitants[Note 1], en augmentation de 0,71 % par rapport à 2009 (Gironde : +6,37 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 394 1 017 1 004 1 102 1 217 1 247 1 262 1 238 1 252
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 244 1 320 1 316 1 352 1 385 1 363 1 302 1 216 1 190
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 193 1 207 1 192 1 138 1 155 1 065 1 025 920 1 007
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 061 1 050 1 023 939 1 020 1 071 1 067 1 152 1 142
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sports[modifier | modifier le code]

Entre les années 1963 et 1981, était organisé le critérium international de Beaulac-Bernos (généralement le 15 août). Les meilleurs coureurs du monde entier participaient à cette course de côtes de 100 kilomètres[10],[11].

Économie[modifier | modifier le code]

Polyculture et élevage, forêt des Landes sur la majeure partie du territoire communal.

Petits commerces et services publics (poste, école), artisans.

Commune rurale au passé industriel (forges, papeterie), Bernos-Beaulac possède sur son territoire une importante cartonnerie (environ 180 emplois) et une fabrique de parquets-lambris en pins des Landes (environ 25 emplois).

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Pèlerinage de Compostelle[modifier | modifier le code]

Il y eut autrefois à Beaulac une commanderie ou « hospital » où étaient hébergés les pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle par la voie de Vézelay[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances les plus courtes par la route - Les distances orthodromiques sont respectivement de 57,4 km pour Bordeaux, 19,1 km pour Langon et 7,1 km pour Bazas. Données fournies par Lion1906.com, consulté le 28 juillet 2011.
  2. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr, consulté le 29 juillet 2011.
  3. Historique des communes, p. 6, sur GAEL (Gironde Archives en ligne) des Archives départementales de la Gironde, consulté le 4 avril 2013.
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Commune de Bernos-Beaulac sur le site de l'AMF, Association des Maires de France, consulté le 29 juillet 2011.
  6. « Jumelage(s) de Bernos-Beaulac », sur l'atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures du Ministère des Affaires étrangères (consulté le 19 mars 2013)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  10. Le palmarès du Critérium sur le site de la Mémoire du Cyclisme
  11. Le palmarès du Critérium sur Le Site du Cyclisme
  12. Bernos-Beaulac, la commune, Patrimoine, Notre-Dame de Bernos sur le site de la commune, consulté le 29 juillet 2011.
  13. « Notice MH de l'église Notre-Dame », notice no PA00083142, base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 29 juillet 2011.
  14. Historique sur le site officiel de la commune, consulté le 19 mars 2013.
  15. Le Monde no 20879 du 7 mars 2012. Sa passagère, Leola Anderson, est décédée dans l'accident.