Lunain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 06′ 38″ N 3° 08′ 45″ E / 48.1106, 3.14583 ()

Lunain
Le Lunain au moulin de Launoy
Le Lunain au moulin de Launoy
Caractéristiques
Longueur 51,4 km
Bassin 252 km2
Bassin collecteur Seine
Débit moyen 0,709 m3/s (Épisy)
Régime pluvial
Cours
Confluence Loing
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France

Le Lunain est une rivière française, affluent du Loing et donc un sous-affluent de la Seine coulant dans les départements de l'Yonne et de Seine-et-Marne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours d'eau est de 51,4 km[1]. Il prend sa source à l'ouest de Égriselles-le-Bocage dans l'Yonne et se jette dans le Loing à Épisy, en Seine-et-Marne.

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Dans l'Yonne ;
Égriselles-le-Bocage ~ Courtoin ~ La Belliole ~ Montacher-Villegardin ~ Chéroy
Dans la Seine-et-Marne ;
Vaux-sur-Lunain ~ Lorrez-le-Bocage-Préaux ~ Paley ~ Nanteau-sur-Lunain ~ Treuzy-Levelay ~ Launoy ~ Nonville ~ La Genevraye ~ Villemer ~ Épisy

Affluents[modifier | modifier le code]

  • Le ruisseau du Colombeau, long de 6,4 km, prend naissance à Villeneuve-la-Dondagre (Yonne) et se jette dans le Lunain à Belliole (Yonne). Il est appelé ru de Corru et alimente quelques petits étangs avant de prendre le nom de Colombeau environ 1 200 m avant sa confluence avec le Lunain en rive droite.
  • Trois petits ruisseaux longs respectivement de 1 km, un peu plus de 2 km, et 1 km (longueurs approximatives), prennent naissance au Sud et au S-E de Saint-Valérien (Yonne) et alimentent le Lunain en rive droite entre Belliole et Montacher-Villegardin. * Un ruisseau long de environ 4 km vient alimenter le Lunain en rive droite entre Montacher-Villegardin et Chéroy (Yonne).
  • Un ruisseau long de environ 2 km arrive dans le Lunain en rive droite à Chéroy.
  • Un ruisseau long de environ 2 km conflue avec le Lunain en rive gauche à Lorrez-le-Bocage.

Plusieurs étangs font partie du bassin versant du Lunain, dont trois étangs entre Montacher-Villegardin et Belliole : l'étang de Rabotteux (le plus grand des trois), l'étang de l'Ouche et l'étang du Chêne.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Lunain est une petite rivière fort peu abondante. Son débit a été observé durant une période de 40 ans (1969-2008), à Épisy, localité du département de Seine-et-Marne située au niveau de son confluent avec le Loing[2]. Le bassin versant de la rivière (soit la totalité de celui-ci) y est de 252 km2.

Le module de la rivière à Épisy est de 0,709 m3⋅s-1.

Le Lunain présente des fluctuations saisonnières de débit peu marquées, avec des hautes eaux d'hiver portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 0,897 et 1,060 m3⋅s-1, de janvier à avril inclus (avec un maximum en février, puis mars), et des basses eaux d'été, se déroulant de juin à octobre, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 0,432 m3 au mois d'août, ce qui reste solide. D'octobre à janvier, on assiste à une hausse progressive du débit. Mais ces moyennes mensuelles ne sont que des moyennes et cachent des fluctuations plus prononcées sur de plus courtes périodes, et selon les années.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Épisy
(1969-2008)

Source : Banque Hydro - Station H3613020

À l'étiage, le VCN3 (débit minimal) peut chuter jusque 0,12 m3.

Les crues sont peu importantes. Ainsi le débit instantané maximal enregistré a été de 12,1 m3⋅s le 31 décembre 2001, tandis que la valeur journalière maximale était de 8,85 m3⋅s le même jour. Les QIX (débit instantané maximal) 2 et QIX 5 valent respectivement 3,2 et 5,2 m3 Le QIX 10 est de 6,4 m3⋅s-1, le QIX 20 de 7,7 m3 et le QIX 50 de 9,3 m3. D'où il ressort que la crue de décembre 2001, dont mention a été faite, était bien plus que cinquantennale et donc tout à fait exceptionnelle.

Le Lunain est alimenté par un volume de précipitations très faible, comme la plupart du temps dans le bassin du Loing. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 90 millimètres annuels, soit moins du tiers de la moyenne d'ensemble de la France, et est très inférieur même à la moyenne du bassin du Loing (148 millimètres). Le débit spécifique (ou Qsp) atteint 2,9 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin, l'un des plus bas du pays.

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

Pièce d'eau du château
de Nanteau-sur-Lunain

Les châteaux de Lorrez-le-Bocage-Préaux et Nanteau-sur-Lunain. La belle pièce d'eau du château de Nanteau est alimentée directement par le Lunain.

Montacher-Villegardin : château de Vertron (XVIIe s.), menhir de la Pierre-Pointe[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références