Massaoua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Massaua.
Massaoua
(en) Massawa
(ti) ኣስመራ
(ar) مصوع
Image illustrative de l'article Massaoua
Administration
Pays Drapeau de l'Érythrée Érythrée
Région Mer Rouge Septentrionale
District Massaoua
Démographie
Population 39 758 hab. (2006)
Géographie
Coordonnées 15° 36′ 45″ N 39° 27′ 59″ E / 15.6124561, 39.4663239 ()15° 36′ 45″ Nord 39° 27′ 59″ Est / 15.6124561, 39.4663239 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Érythrée

Voir sur la carte Érythrée administrative
City locator 12.svg
Massaoua

Massaoua ou Massaua (en italien) est une ville d'Érythrée, capitale de la région Semien-Keih-Bahri, et du district de Massaoua. Cet important port, le deuxième de la Corne de l'Afrique, est situé à une soixantaine de kilomètre de la capitale érythréenne Asmara.

Les deux villes sont relié par une ligne de chemins de fer (chemins de fer d'Érythrée), aujourd'hui réactivée, et par une ligne de téléphérique (téléphérique de Massaoua à Asmara), aujourd'hui démantelée, tout deux construit par le colonisateur italien.

Histoire[modifier | modifier le code]

La colonisation italienne[modifier | modifier le code]

Massaoua au XIXe siècle

L'occupation italienne de Massaoua se fit pacifiquement, le 5 février 1885, par un corps expéditionnaire de 1 500 bersaglieri sous le commandement du colonel Tancredi Saletta et sous le regard bienveillant de la Grande-Bretagne qui l'avait même sollicitée.
Les Anglais entendaient se servir des Italiens pour diminuer le rayon d'action des Français en Afrique et pour réprimer la révolte au Soudan voisin, fomentée par les indépendantistes partisans de Muhammad Ahmad qui prétendait être le Mahdi.

Les protestations du Caire et de Constantinople n'eurent pas d'écho et la garnison égyptienne fut rapatriée à la fin de l'année, sauf les mercenaires indigènes enrolés par les Italiens.

Massaoua en 1890

Le 12 février fut envoyé un autre contingent de militaires (42 officiers, 920 soldats) et une troisième expédition eut lieu le 24 février. En trois mois, les troupes italiennes occupèrent toute la côte entre Massaoua et Assab.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Frébourg et Hugues Fontaine, Massawa, Sainte-Marguerite-sur-mer, Éditions des Équateurs, 2004, (ISBN 2-84990-013-3)
  • (en) Miran (Jonathan), Red Sea citizens. Cosmopolitan Society and Cultural Change in Massawa, Bloomington, Indiana University Press, 2009, XIV-380 p.

Sur les autres projets Wikimedia :