Sophia Peabody

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sophia Peabody Hawthorne.

Sophia Amelia Peabody, né le 21 septembre 1809 à Salem, dans le Massachusetts, morte le 26 février 1871, est une peintre et une illustratrice. Elle a également publié son journal et divers articles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le père de Peabody est le dentiste Nathaniel Peabody, tandis que sa mère est la très Unitarienne Elizabeth Palmer. Elle a deux frères ; ses sœurs sont Elizabeth Palmer Peabody et Mary Tyler Peabody Mann, la femme d'Horace Mann.

Le 9 juillet 1842, elle et son voisin, Nathaniel Hawthorne, se marient à Boston, cinq ans après leur première rencontre. L'un et l'autre étaient assez âgés au moment de leur mariage (elle avait 32 ans il était à cinq jours de ses 36 ans). Immédiatement après leur mariage, ils s'installent au Vieux Presbytère (The Old Manse) à Concord, une maison qu'ils ont loué au révérend William Emerson. Le jour suivant, Hawthorne écrit à sa sœur Louisa: « Nous sommes aussi heureux que les gens peuvent l'être, sans se rendre ridicules, et pourrions être encore plus heureux ; mais, par question de goût, nous choisissons de nous limiter à ce point. »

Hawthorne pressait Sophia Peabody depuis trois ans, comme le prouve une lettre datée du 6 mars 1839. À l'origine, Sophia était opposée au mariage. Sa santé était fragile depuis l'enfance, et elle était parfois invalide. Ces ennuis de santé peuvent venir d'un traitement - très courant, alors - que son père lui prescrivait pour soigner les douleurs liées à la poussée des dents, qui contenait du mercure.

Ils ont eu trois enfants : Una (née le 3 mars 1844, handicapée mentale qui mourut jeune), Julian (né le 22 mai 1846) et Rose (née le 20 mai 1851).

Mort, enterrement et réinhumation[modifier | modifier le code]

Nathaniel Hawthorne meurt en 1864, et Sophia part avec ses trois enfants en Angleterre. Six ans après, elle meurt d'une typhoïde pneumonique, sa fille aînée Una la suivant bientôt. Mère et fille sont enterrées au cimetière de Kensal Green à Londres.

Rose a fondé un ordre religieux catholique, les Sœurs dominicaines d'Hawthorne, basé à Hawthorne, dans l'État de New York. L'entretien des tombes de Sophia et Una incombe à cet ordre. Quand ces tombes ont nécessité des réparations coûteuses, il a été suggéré que les restes des deux femmes soient déplacés sur la concession de la famille Hawthorne à Concord. En juin 2006, les deux corps ont été inhumés dans la concession familiale du Cimetière de Sleepy Hollow. Des funérailles ont été organisées pour les descendants de la famille avec des représentants des Sœurs dominicaines, et une cérémonie publique s'est tenue au Vieux Presbytère pour marquer l'événement.