Pontmain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pontmain
La basilique Notre-Dame-de-Pontmain.
La basilique Notre-Dame-de-Pontmain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Landivy
Intercommunalité Communauté de communes du Bocage Mayennais
Maire
Mandat
Marie-Antoinette Guesdon
2014-2020
Code postal 53220
Code commune 53181
Démographie
Gentilé Pontaminois
Mainipontain
Population
municipale
875 hab. (2011)
Densité 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 26′ 22″ N 1° 03′ 26″ O / 48.4394444444, -1.05722222222 ()48° 26′ 22″ Nord 1° 03′ 26″ Ouest / 48.4394444444, -1.05722222222 ()  
Altitude Min. 134 m – Max. 210 m
Superficie 7,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de Mayenne
City locator 14.svg
Pontmain

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de Mayenne
City locator 14.svg
Pontmain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pontmain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pontmain

Pontmain est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 875 habitants[Note 1] (les Pontaminois).

Le village de Pontmain est un lieu important de pèlerinage.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Pontmain[1]
La Bazouge-du-Désert (Ille-et-Vilaine) La Bazouge-du-Désert (Ille-et-Vilaine) et Landivy (Mayenne) Saint-Mars-sur-la-Futaie (Mayenne)
La Bazouge-du-Désert (Ille-et-Vilaine) Pontmain[1] Saint-Mars-sur-la-Futaie (Mayenne)
La Bazouge-du-Désert (Ille-et-Vilaine) Saint-Ellier-du-Maine (Mayenne) Saint-Ellier-du-Maine (Mayenne)

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Notre-Dame de Pontmain.

Le 17 janvier 1871, des enfants du village de Pontmain affirment voir la Vierge Marie dans le ciel. L'abbé Michel Guérin[2] est alors le curé de la paroisse, présent à Pontmain depuis 1836. Le 2 février 1872, après controverse et enquête, Mgr Casimir Wicart, évêque de Laval, reconnaît l'apparition :

« Nous jugeons que l'Immaculée Vierge Marie, Mère de Dieu a véritablement apparu, le 17 janvier 1871, à Eugène Barbedette, Joseph Barbedette, Françoise Richer et Jeanne-Marie Lebossé, dans le hameau de Pontmain. »

Une nouvelle église a été édifiée sur la commune à la suite de cette apparition, entre 1873 et 1877. Elle est érigée en basilique par Pie X en 1908. En 1946, les cérémonies du 75e anniversaire de l'apparition sont présidées par le nonce apostolique Mgr Roncalli, futur pape Jean XXIII.

De 1914 à 1918, un camp de prisonniers existe à Pontmain. Ce camp était réservé aux internés civils, qui y vivaient avec leur famille. Plusieurs centaines de personnes vécurent ainsi les années de guerre. On y retrouve des Allemands, mais aussi des Autrichiens, des Alsaciens-Mosellans, des Flamands et des Luxembourgeois, des Ottomans, etc.

En 1872, la commune de Pontmain est créée par scission du territoire de Saint-Ellier-du-Maine[3].

Le 1er juillet 1972, les communes de Saint-Ellier-du-Maine et Saint-Mars-sur-la-Futaie s'associent à Pontmain. L'association est dissoute le 1er janvier 1983.

Témoins et voyants devant la grange Barbedette en 1871.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Pontmain

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

De gueules au lion d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1983 juin 1995 Marcel Badiche Sans étiquette  
juin 1995 mars 2001 Marcel Renault Sans étiquette  
mars 2001 en cours Marie-Antoinette Guesdon[4] Sans étiquette  


Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 875 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1876. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
559 546 580 597 672 740 710 711 631
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
736 726 771 913 811 661 659 969 945
1990 1999 2006 2007 2011 - - - -
935 893 879 875 875 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Détail de la basilique (2004).

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau du Royaume-Uni Harlaxton (Royaume-Uni) depuis 1986Sous-modèle utilisé pour la maintenance du modèle {{Jumelage}} via les pages liées. Sous-modèle utilisé pour la maintenance du modèle {{Jumelage}} via les pages liées..

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pontmain, guide du pèlerin et du visiteur, propriété du pèlerinage 1949

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Luc Meyer, "Le père Guérin, un exemple pour aujourd’hui", in Notre-Dame de la Prière, no 108, octobre/décembre 2010, p. 6-11.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Pontmain », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 1er février 2011)
  4. Réélection 2014 : « Marie-Antoinette Guesdon élue maire à l'unanimité », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 avril 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  7. « Œuvres mobilières à Pontmain », base Palissy, ministère français de la Culture.