Colonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colonie (homonymie).

Une colonie est un établissement humain entretenu par une puissance étatique appelée métropole dans une région plus ou moins lointaine à laquelle elle est initialement étrangère et où elle s'implante durablement. Résultat d'un processus politique, économique, culturel et social appelé colonisation, et qui consiste en l'exploitation des ressources de la zone en même temps que sa mise en valeur, la colonie est généralement intégrée dans un Empire colonial marqué par le colonialisme, une idéologie dont le précepte est la conquête de nouvelles régions et la sauvegarde de celles sur lesquelles s'exerce déjà une mainmise. Lorsque cette dernière s'accompagne d'une migration importante depuis la métropole, on parle de colonie de peuplement.

Le terme colonie vient du latin colonia, qui désigne une étendue réservée à l'agriculture. Colonia dérive du verbe colere, signifiant cultiver la terre. À l'époque romaine, ce mot sert à désigner une étendue conquise pour être habitée, et où était établie une colonie peuplée de citoyens libres, romains et latins. Mais la notion de colonie était déjà connue des Grecs, sous plusieurs formes. Aussi parle-t-on de colonisation grecque.

Au XVIIIe siècle, l'économiste écossais Adam Smith, fondateur de l'économie moderne, reconnaissait les « bons effets naturels du commerce des colonies » sur l'économie de l'Angleterre[1].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Adam Smith, La Richesse des Nations, GF Flammarion, tome II, livre IV, chapitre VII, section 3, Des avantages qu'a retirés l'Europe de la découverte de l'Amérique, et de celle d'un passage aux Indes par le Cap de Bonne-Espérance, p. 223