Caricature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Victor Hugo caricaturé par Honoré Daumier dans Le Charivari du 20 juillet 1849.

Une caricature (de l'italien « caricature », « charge ») est un portrait peint ou dessiné qui charge certains traits de caractère souvent drôles, ridicules ou déplaisants dans la représentation d’un sujet. Derrière son caractère humoristique, la caricature est souvent un type de satire. Ainsi, elle est très utilisée par la presse depuis la massification de celle-ci au XIXe siècle.

Par extension, en littérature, il s'agit aussi d'une description qui se veut comique ou satirique par les mêmes moyens : la charge de certains des traits. En ce sens, on peut également parler de caricature au théâtre, au cinéma, en bande dessinée, etc. Enfin, encore plus largement, une caricature peut désigner une chose, une situation ou une personne ridicules par leur prétention à vouloir être ce qu'elles ne sont pas.

Les caricatures sont souvent utilisées dans la presse, les journaux télévisés, sur Internet et beaucoup de personnes en font dans la rue pour peu d'argent (dans ce cas souvent sans intention satirique).

Historique[modifier | modifier le code]

Amédée de Noé, dit Cham, célèbre caricaturiste sous le second Empire

Les sociétés grecque et romaine semblent avoir réuni les conditions[Lesquelles ?] de l'éclosion de la caricature. Elles l'ont sans doute connu l’une et l’autre, fût-ce à l’état embryonnaire. La Grèce a eu un caricaturiste, Pauson, dont le nom est cité par Aristophane et Aristote. On a trouvé des caricatures peintes sur des vases grecs, et sur les murailles d'Herculanum et de Pompéi, on en a même rencontré dans les ruines et les papyrus de l'ancienne Égypte.

Au XIXe siècle, avec la croissance de la presse, la caricature acquiert une très grande importance au Royaume-Uni. Des magazines comme Punch (1841-1992), Fun (1861-1901) ou Judy (1867-1907) s'y spécialisèrent. Les caricaturistes étaient presque tous des hommes, hormis Marie Duval[1].

Au XIXe siècle, Honoré Daumier était un célèbre caricaturiste français. Au début du XXe siècle, Hansi met la caricature au service de son combat contre l'annexion de l'Alsace.

Dans la presse et l'édition[modifier | modifier le code]

Les caricaturistes de talent sont recherchés dans la presse écrite journalière et périodique.

Ainsi, les caricaturistes mettent en avant les idées avancées dans les différents articles de façon à montrer, certes les défauts, mais principalement les traits de caractères les plus spécifiques à un individu, une organisation, ou tout autre thème sujet à dérision…

Dans le cas d'un « portrait-charge », le caricaturiste rendra plus importants certains traits du visage selon ce qu'il cherche à montrer. Mais sa caricature ne dépréciera pas son sujet pour autant, de manière obligatoire, car elle voudra mettre avant tout l'être et son contexte en avant, ce qui peut se révéler soudain comme un avantage, lorsque la charge est évidente.

Autre sens du terme[modifier | modifier le code]

La caricature est l'image non conforme à la réalité qu'elle représente ou suggère, et constitue par rapport à elle une altération pas nécessairement déplaisante ou ridicule.

Légalité[modifier | modifier le code]

En France, l’article L 122-5 du Code de la propriété intellectuelle aménage certaines exceptions au droit d'auteur : il en est ainsi notamment de la parodie, du pastiche et de la caricature, compte tenu des lois du genre[2].

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Revues[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Ressources Internet[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]