Circumnavigation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

En rouge, la route d'une course à la voile classique autour de la Terre.

La circumnavigation désigne la navigation en bateau autour d'un lieu, couramment une île, un continent, ou la Terre entière. Plus récemment, on parle aussi de circumnavigation pour des voyages aériens ou sous-marins.

Jean de Mandeville, dans son Livre des merveilles du monde, fait référence aux possibilités théoriques de « circumnavigation » du monde. C'est sans doute ce qui a rendu son ouvrage si populaire à la fin du Moyen Âge, notamment auprès de Christophe Colomb et Fernand de Magellan.

Navigation autour de la Terre[modifier | modifier le code]

Le Numancia.
  • Au début du XVIe siècle, l'expédition commandée au départ par le navigateur et explorateur portugais Fernand de Magellan qui mourra à mi-chemin, et terminée par Juan Sebastián Elcano, est la première en Europe à effectuer le tour de la Terre. Une partie de la flotte, le Victoria en tête, est de retour à Séville le 8 septembre 1522.
  • Entre 1577 et 1580, deuxième circumnavigation menée par l'explorateur anglais Francis Drake.
  • Entre 1766 et 1769, Bougainville est le premier navigateur français à réaliser le tour du monde en bateau.
  • Entre 1816 et 1819, Camille de Roquefeuil-Cahuzac (1781-1831), commandant le navire "Le Bordelais" de l'armateur Jean-Étienne Balguerie junior de Bordeaux fait un tour du monde en trente-six mois (première circumnavigation française après la Révolution) pour ouvrir de nouvelles voies commerciales à la métropole aquitaine. Le récit de son voyage traduit en anglais, allemand et espagnol connait un succès d'édition[1].
  • Entre le 8 janvier 1865 et le 20 septembre 1867, la frégate blindee de l’Armada espagnole Numancia est le premier navire en fer à faire le tour du monde.
  • Entre 1895 et 1898, Joshua Slocum est le premier à réaliser cet exploit en solitaire à bord du Spray.
  • Entre 1907 et 1909, Theodore Roosevelt souhaite faire une démonstration de la puissance militaire grandissante des États-Unis et de ses capacités en haute mer ordonne à la Grande flotte blanche de faire une circumnavigation.
  • En 1960, le sous-marin nucléaire USS Triton complète la première circumnavigation sous-marine de la Terre lors de l'opération Sandblast.
  • En 1964, l'opération Sea Orbit commémore la circumnavigation de la Grande flotte blanche en validant le concept de déploiement rapide d’un groupe aéronaval à propulsion nucléaire et ceci sans aucun soutien logistique extérieur.
  • Entre 1968 et 1969, Robin Knox-Johnston est le premier à réaliser un tour du monde à la voile en solitaire et sans escale pendant le Golden Globe Challenge. Le français Bernard Moitessier, alors en tête de la course, décide de continuer et effectue un tour du monde et demi.
  • Dans les années 1980, Marvin Creamer est la seule personne connue à avoir effectué la circumnavigation de la Terre sans aucun équipement de navigation (pas même une boussole)[2],[3].
  • En 1988, l'australien Jon Sanders effectue un triple tour du monde à la voile sans escale, 71 023 milles parcourus en 657 jours de mer.
  • En 2005, Bruno Peyron bat le record de la plus rapide circumnavigation du globe en 50 jours, 16 heures, 20 minutes et 4 secondes.
  • En 2012, Maxi Banque Populaire V bat le record en 45 jours 13 heures 42 min et 53 secondes à 19,75 nœuds de moyenne.
  • En 2010, Alessandro di Benedetto, en 268 jours 19 heures 36 minutes et 12 secondes, bat le record du tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, sur un bateau à voile de 6,5 mètres (le plus petit bateau à tenter un pareil exploit)[4].
  • Sanlúcar de Barrameda 2019-2022 : un projet de nouvelle circumnavigation.
  • Sur monocoque 60 pieds open IMOCA le record appartient depuis le 27 janvier 2013 à François Gabart, vainqueur du Vendée Globe en 78 jours, 2 heures, 16 minutes et 40 secondes.

Navigation autour de continents[modifier | modifier le code]

  • La première circumnavigation du continent africain aurait eu lieu (à en croire Hérodote) vers l'an 600 avant Jésus-Christ, effectuée par une expédition phénicienne envoyée par le pharaon Nékao II. A noter qu'on ne peut parler de circumnavigation au sens strict si le bateau est parti d'un port de la mer Rouge pour revenir par un port de la Méditerranée ou vice-versa. Cependant, le canal des pharaons a pu rendre le tour complet possible, sachant que des travaux de remise en état ont été faits à cette époque.
  • La circumnavigation du continent américain n'a été possible qu'à partir du XXe siècle. Le CCGS Labrador a été le premier bateau a réaliser cet exploit en 1954.
  • La circumnavigation de l'Eurasie n'a jamais été tentée du fait de la difficulté à naviguer sur les eaux de l'Océan arctique. Cependant, la fonte de la banquise due au réchauffement climatique devrait la rendre théoriquement praticable en été.
  • Bien que tout à fait possible, il n'existe pas de témoignage sur une éventuelle circumnavigation de l'Océanie.
  • A noter que n'importe quel tour du monde en bateau revient à faire la circumnavigation de l'Antarctique.

Autres navigations remarquables[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Camille de Roquefeuil, Journal d'un voyage autour du monde, 1823 version française chez Ponthieu, Lesage et Gide, [lire en ligne].
  2. (en) Site officiel du voyage
  3. (en) The Globe Star voyage par David Cromie
  4. (fr) Site officiel du voyage