École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les homonymes du sigle de l'école, voir Estp.
École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie (ESTP)
Devise L'école des grands projets
Informations
Fondation 1891
Fondateur Léon Eyrolles
Type Grande école d’ingénieurs privée
Localisation
Coordonnées 48° 47′ 36″ N 2° 19′ 50″ E / 48.7934331, 2.3305073 ()48° 47′ 36″ Nord 2° 19′ 50″ Est / 48.7934331, 2.3305073 ()  
Ville Cachan
Pays Drapeau de la France France
Campus Cachan
Direction
Président François-Xavier Clédat (PDG de Spie Batignolles)
Directeur Florence Darmon
Chiffres clés
Enseignants 90 professeurs permanents et 700 intervenants professionnels
Étudiants 2 500 étudiants
Premier cycle 379 élèves techniciens spécialisés
Deuxième cycle 1694 élèves ingénieurs + 53 mastériens
Troisième cycle 19 (Master Recherche)
Niveau Bac+6 (Mastère Spécialisé)
Divers
Mascotte Le Castor constructeur
Affiliation CGE, CDEFI, UGEI, G16+
Site web www.estp.fr

Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Cachan]]

[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Cachan|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Cachan]])]]
École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie (ESTP)

L'École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie (ESTP PARIS), est une grande école d'ingénieurs en France.

La durée de la scolarité ingénieur est de trois ans après le cursus de classes préparatoires aux grandes écoles ou par admission sur titre. Elle a été fondée en 1891 à Paris dans le 5eme arrondissement, entre la rue Thénard et le boulevard Saint-Germain, au cœur du Quartier latin. Désormais la Formation Continue se situe au 2-4 rue Charras dans le 9e arrondissement.

Le campus de Cachan, érigé en 1905 pour accueillir les laboratoires, est désormais le seul site de l'école depuis la rentrée 2011 à accueillir les élèves en formation d'ingénieur et de techniciens spécialisés "conducteurs de travaux".

L'ESTP Paris forme également des techniciens supérieurs dans le domaine des travaux publics et du bâtiment : les "conducteur de travaux".

L'ESTP PARIS est membre du G16+ ainsi que du Pôle Universitaire Paris-Est.

L'ESTP est rattachée depuis 1999 à Arts et Métiers Paristech.

Fondation de l'école[modifier | modifier le code]

Né à Tulle dans un milieu modeste, Léon Eyrolles est reçu en 1882 conducteur des ponts et chaussées. Tout en exerçant ses fonctions dans l’administration, il aide quelques collègues à préparer le concours de conducteur des Ponts et chaussées. L’École des ponts et chaussées est pratiquement le seul établissement d’enseignement supérieur dans le domaine des travaux publics alors que l’époque est aux grands travaux sollicités par la révolution technique (avènement de l'électricité, du téléphone, naissance de l’architecture métallique, du béton armé etc.)

En 1891, Léon Eyrolles crée un cours par correspondance dénommé "l'École chez soi". En 1898, il se consacre exclusivement à l'enseignement et installe les classes et bureaux de l’École des travaux publics au Quartier latin. Peu à peu, avec le soutien des pouvoirs publics et de la profession, il crée en précurseur le campus de Cachan pour y installer l’espace nécessaire aux applications pratiques. Le développement de l'École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie ne fait que commencer.

Parallèlement au développement de l'école, Léon Eyrolles ouvre en 1925 la Librairie de l'enseignement technique, qui deviendra une maison d'édition, le groupe Eyrolles.

En 1999, l'ESTP s'associe aux Arts et Métiers ParisTech (ENSAM). Chaque école a gardé son autonomie pédagogique et financière. Un double diplôme Arts et Métiers ParisTech-ESTP est depuis proposé aux élèves de ces deux écoles.

Formations proposées[modifier | modifier le code]

L'ESTP est reconnue dans le monde du bâtiment et travaux publics (BTP) et dans celui de l'industrie comme étant une école à la fois généraliste et professionnalisante. L'école est administrée par les entreprises elles-mêmes.

Ingénieur[modifier | modifier le code]

L'ESTP est l'école de référence dans la formation d'ingénieurs dans le secteur du BTP en France. Les étudiants ont le choix entre quatre spécialités post-concours CPGE, et une par l'apprentissage après un bac+2 :

Elle recrute principalement sur le concours E3A au niveau mathématiques spéciales pour 95 % des effectifs. Des admis sur titre (admis directement en première année de cycle ingénieur avec une formation en DUT, IUP de génie civil ou autre) intègrent également cette école (5 %). L'école délivre environ 600 diplômes par an.

Le titre d'ingénieur diplômé de l'ESTP, labellisé sous le nom d'Ingénieur E.T.P., est reconnu par la commission des titres d'ingénieur. De plus l'ESTP signe un « plan quadriennal » avec l'État.

L'ESTP reste cependant une école privée, et les élèves ingénieurs ainsi que les conducteurs de travaux doivent s'acquitter durant chacune de leurs trois années de formation des frais de scolarité (respectivement en 2012 : 6 300 € et 4 761 € par an[1], pour l'année scolaire 2011-2012). Cependant, de nombreuses bourses sont offertes aussi bien aux élèves ingénieurs qu'aux conducteurs de travaux. Chaque année un tiers des étudiants bénéficient d'une aide financière (bourse de l'Enseignement Supérieur, bourse des entreprises partenaires).

L'ESTP sélectionne également des élèves ingénieurs afin qu'ils suivent un cursus bi-diplômant :

L'ESTP a des partenariats avec plus de 72 universités sur les 5 continents.

Les élèves de 3e année peuvent choisir entre plusieurs options de spécialisation au sein de l'ESTP :

  • Aménagement territorial et urbain durables
  • Bâtiments et villes durables
  • Aménagement de la propriété
  • Génie civil et nucléaire
  • Ingénierie et international
  • Routes et Ouvrages d'Art
  • Structures
  • Développement immobilier
  • Constructibilité et culture de projet
  • Ingénierie et travaux électriques
  • Construction électroménanique

L'ESTP propose également à ses élèves de faire un master en 3e année dans un établissement français partenaire :

Techniciens spécialisés conducteur de travaux[modifier | modifier le code]

Depuis sa création en 1891, l'ESTP forme aussi des techniciens spécialités conducteurs de travaux, appelés dans la profession « conducteurs de travaux Eyrolles », actuellement suivant deux spécialités : bâtiment et travaux publics.

Cette formation est dispensée sous deux statuts :

  • en formation initiale (CB et CTP),
  • en formation par l'apprentissage (CAB et CATP).

Le recrutement se fait principalement après le baccalauréat S ou STI2D. Les diplômes de technicien spécialisé conducteur des travaux publics et conducteur des travaux du bâtiment sont homologués par l'État au niveau III (bac +2). La majorité des élèves poursuivent leurs études en écoles d'ingénieurs ou en licence.

Mais aujourd'hui, ce diplôme peut également se préparer par alternance. En signant un contrat d'apprentissage de deux ans, on peut intégrer ce cursus, rémunéré entre 50 et 70 % du SMIC selon l'âge et les diplômes. Cette formation est entièrement financée par les entreprises.

Licences professionnelles[modifier | modifier le code]

2 licences professionnelles avec le Cnam et le centre de formation AGEFA PME

  • Management et conduite de travaux (en formation initiale ou par l'apprentissage)
  • Projecteur calculateur BTP (uniquement par l'apprentissage)

Formation en 1 an après un bac+2 (homologué au niveau II par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche)

Les licences professionnelles de l’ESTP, en partenariat avec le Cnam (Conservatoire national des Arts et Métiers), ont pour objectif de renforcer les formations bac+2 en organisation et gestion de travaux, management des ressources humaines, sécurité, qualité et environnement pour la licence en management et conduite de travaux (LM), et de développer principalement la maîtrise des nouveaux codes de calcul européens (eurocodes) et des logiciels professionnels de CAO ou de calcul de structures pour celle de projeteur calculateur BTP (LP).

Mastères spécialisés[modifier | modifier le code]

Les différents mastères spécialisés proposés par l'ESTP sont :

  • Maîtrise d'Ouvrage et Gestion Immobilière (MOGI),
  • Maîtrise d'Ouvrage et Gestion Immobilière en temps partagé (MOGI),
  • Management des Entreprises de Construction (AMEC),
  • Management de l’Immobilier et des Services (MIS),
  • Management de l’Immobilier Tertiaire (MIT),
  • Ingénierie Immobilière des Etablissements de Santé (IIES),
  • Dirigeants de PME du BTP (DPME),
  • Management et Techniques en Entreprise Générale (MTEG),
  • Urgentiste Bâtiment et Infrastructures (UBI) ,

Coaccrédités avec les Arts et Métiers ParisTech

  • Management global des risques en partenariat (MGR) ,
  • Construction et habitat Durable (CHD) ,

Anciennes formations[modifier | modifier le code]

A sa fondation, les prémisses de l'école présentaient une forme différente.

En 1900, les cours techniques supérieurs préfigurent trois spécialités actuelles: Travaux Publics (trois ans), Bâtiment (deux ans) et Electricité (deux ans). Les cours techniques élémentaires ont pour but de se préparer pour les moins à l'aise aux cours techniques supérieurs ou de se préparer aux concours de conducteurs de travaux dans ces spécialités. La section administrative, d'un ou deux ans, prépare aux concours administratifs des Ponts et Chaussées, de la Ville de Paris ou des chemins de fer[2].

Entre les deux guerres, à côté des quatre écoles alors en deux ans (TP, B, ME et IG) se trouvent des cours préparatoires d'un maximum de trois ans (TS1, 2 et 3, celle-ci divisée en sections B, TP, ME et C), dont des concours à tous les niveaux permettent l'accès aux quatre écoles ou à une formation aux concours administratives en deux ans, dénommés SA1 et SA2. À côté se trouvent des formations en deux ans pour les personnels des chemins de fer (PLM, CFE, CFV...)[3].

Après 1958, l'école inclut déjà des formations continues. La promotion ouvrière technique (permise en 1943 par le syndicat des producteurs et distributeurs d'énergie électrique) et la promotion ouvrière administrative (permise en 1947 et au quart féminisée) permet à des agents et justifiant plus de trois ans de poste une progression de carrière. En 1963, sur une centaine d'élèves des deux formations, 8 % des agents ont les deux parties du baccalauréats, 8 % en ont une seule partie, le restant étant en deçà[4]. Par correspondance ou sur le site de l'école, elle consiste en une première année technique ou administrative, puis une seconde année plus spécialisée (respectivement gaz ou életricité, administrative ou commerciale). En contrepartie est signée un engagement de service sur cinq ans[5]. Ces formations tombent en désuétude dans les années 1970.

Vie associative[modifier | modifier le code]

Association des élèves[modifier | modifier le code]

L'association des élèves a été fondée en 1943 par Henri Ducassou Son objet est de :

  • stimuler la culture école au sein des activités extra-scolaires : week-end d'intégration (week-end BLOC), soirées, garden, summer ;
  • développer l'« esprit ETP » qui soude le réseau des anciens.

L'appellation « BLOC ETP » du bureau des élèves de l'ESTP remonte à l'époque de la résistance. L'ESTP s'illustre alors par son engagement dans les réseaux de la résistance, ce qui lui vaudra d'être citée en 1954 à l'Ordre de l'armée avec attribution de la Croix de guerre 1939-1945, remise le 11 juin 1954.

Associations remarquables[modifier | modifier le code]

Quelques associations sont particulièrement notables au sein de l'ESTP.

  • RunForThem ETP : L'association de Running à but caritatif de l'ESTP.
  • Aumônerie ESTP-ESITC : La communauté chrétienne du campus, basée à Cachan et qui regroupe les deux écoles, ESTP et ESITC, pour deux rendez-vous par semaine et de nombreux événements durant l'année.
  • HILAP : L'association humanitaire de l'ESTP qui intervient dans des pays tels que Madagascar, le Togo, l'Inde, le Nicaragua, le Cameroun et Haïti. L'association participe aussi à de nombreuses missions de solidarité en France.
  • Better Home ETP : L'association permettant d'effectuer des visites aux domiciles et afin d'établir des diagnostics immobiliers à propos de diverses thématiques (fissuration ou tout autre problème de vie du bâtiment, respect des normes incendie, des normes électriques et de l’accessibilité  des Personnes à Mobilité Réduite). En résumé: l’aide à la personne dans le domaine du logement.
  • La Start ETP: L'association humanitaire de l'ESTP autour du campus, elle organise en partenariat avec les centres culturels de Cachan un soutien scolaire pour des élèves en difficultés autour de Cachan. Des sorties, visites de chantiers et voyages culturels sont aussi organisés.
  • Sky ETP: L'association aéronautique de l'ESTP, elle organise des séances d'initiation au vol, des sauts en parachutes, des vols en parapentes...
  • Junior ETP  : La Junior Entreprise de l'ESTP, association à but non lucratif mais à vocation économique et professionnelle. Junior ETP figure parmi les 7 meilleures Junior-Entreprise de France en 2013 et conserve la norme AFNOR engagement de service[réf. nécessaire].
  • Entrepreneur ESTP : pour accompagner les élèves de l'ESTP dans leurs projets d'entrepreneuriat.
  • Castors de Paris : Association de Football Américain.
  • Le Bureau des Arts (BDA) : Regroupement des associations artistiques et culturelles, organise le festival des arts
  • Le Larssen ETP: L'association culturelle de l'ESTP
  • LGBTP : L'association LGBT de l'ESTP qui lutte contre l'homophobie et fait de la prévention au sein de l'école. Également membre du Caélif (Collectif des Associations Etudiants LGBT d'Ile-de-France).
  • Le Bureau Des Sports : Association qui organise notamment les "ESTPiades" et fedère tous les sports mis à part le football américain (Castors de Paris)
  • Dream's ETP : La comédie musicale de l'ESTP qui chaque année donne un spectacle de grande qualité (cette année le 27 février 2011 au Bataclan)
  • RAID 4L ETP: Association ayant pour but d'acheminer des fournitures scolaires aux enfants du Maroc par le biais du grand raid 4L Trophy.
  • Mensana ETP : L'association de conférences et débats de l'ESTP
  • Le Racing Kart ETP: L'association de Karting de l'ESTP
  • R'Inter : Association ayant pour vocation l'intégration des élèves etrangers au sein de l'école
  • Gourmet ETP : Association rassemblant les fins gourmets de l'ESTP en proposant des cours de cuisine dans divers établissements Parisiens renommés ou encore en réalisant de nombreux buffets lors d'évènements.
  • Paris Night ETP : Organise des soirées à tarifs préférentiels dans les bars de la capitale et édite un guide des bons plans sorties
  • Le Défi Voile ETP : Organise une croisière pour les étudiants et participe à la course croisière EDHEC
  • Le Jump ETP : Association qui organise à Jardy l'étape du Grand National de saut d'obstacle.
  • Futsal ETP : Association de futsal organisant plusieurs tournois inter-entreprise, inter-promo,...
  • Le Forum ETP : Association qui organise le Forum ETP, grand forum annuel où se retrouve toutes les grandes entreprises du BTP et d'autres domaines (Audit, Conseil, ...).
  • Le Ski Club ETP : Association qui organise une semaine et deux week-end au ski entre les mois de décembre et mars.
  • La Roselend ETP : Association qui organise la seule course de ski de randonnée étudiante.
  • Maroc ETP: Sa création provient de l'intérêt culturel et professionnel que portent plusieurs étudiants de l'ESTP pour le Maroc.
  • La Méca ETP : Association de mécanique de l'ESTP.
  • Les Fous de la Rampe : La troupe de comédiens de l'ESTP.
  • Œnologie ETP : L'association d'œnologie de l'ESTP, une des plus grandes de France.
  • Le Tournage ETP : L'association média de l'ESTP
  • EOLE : L'association d'environnement et de développement durable de l'ESTP
  • Les Parpaings Perdus : La fanfare, présente au festival de bandas de Condom 2009, réalisant de nombreuses représentations en soirées (ESTP ou extérieures), concerts dans des bars...
  • La Zik ETP : L'association de musique de l'ESTP, organise des concerts tout au long de l'année à l'école, et offre aux musiciens un local avec du matériel pour les répétitions.
  • Le Cercle Gréco-Latin : Association proposant des cours hebdomadaires de Latin et de Grec Ancien. Elle propose aussi de (re)découvrir ces deux cultures de l'Antiquité aux travers de sorties extra-scolaires.
  • Des dizaines d'autres associations : L'ESTP est riche par son milieu associatif très diversifié et très dynamique.

Quelques anciens élèves[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Montants des frais disponibles sur le site de l'ESTP rubrique Frais de scolarité
  2. L'école chez soi, numéro 5, avril 1912
  3. Archives du Val-de-Marne
  4. Archives du Val-de-Marne, carton 122J124
  5. Yves PALAZZESCHI, Introduction à une sociologie de la formation, volume 1