Colas (société)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colas.

Colas
logo de Colas (société)

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés 1986 Rachat par Bouygues
Personnages clés Hervé le Bouc, Président

Frédéric Gardès, Directeur Général

Forme juridique Société anonyme
Slogan We open the way
Siège social 1 rue du colonel Pierre Avia
Paris
Drapeau de France France
Actionnaires Bouygues (96,6 %)
Activité Travaux publics
Carrières
Produits Enrobés, granulats, Bétons, Bitume
Société mère Bouygues
Filiales Colas Midi Méditerranée (d), Colas Nord Picardie (d), Colas Île-de-France Normandie (d), Colas Nord-Est (d) et COLAS CENTRE OUEST (d)
Effectif 58 000 salariés
Site web Site officiel

Chiffre d'affaires 13,2 milliards d'euros (2018)
Résultat net 226 millions d'euros (2018)

Colas est une entreprise française de travaux publics filiale du groupe Bouygues, dont le siège est situé à Paris. L'entreprise s'est spécialisée dans la construction et l'entretien d'infrastructures de transports (routiers, ferroviaires, aériens), d'aménagements urbains et de loisirs.

Aujourd'hui, le groupe est implanté sur tous les continents et est présent dans une cinquantaine de pays. Colas réalise chaque année environ 100 000 chantiers[1] et est aujourd'hui un des leaders mondiaux de la construction et de l'entretien de routes.

Depuis octobre 2007, Hervé Le Bouc est le président-directeur général du groupe. En 2017, Colas a réalisé un chiffre d'affaires de 11,7 milliards d'euros et emploie près de 60 000 personnes.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Société routière Colas a été créée en 1929 par Shell et la société Générale d'Entreprise afin d'exploiter la première émulsion bitumineuse mise au point en 1922 par deux chimistes anglais, Hugh Alan Mackay et George Samuel Hay. Le nom du groupe dérive de la contraction de l'expression Cold Asphalt (« Asphalte froid »), nom original du procédé.

Dès 1930, le groupe s'étend et s'implante aux Antilles, en Afrique du Nord et en Afrique de l'Ouest. En 1961, Colas est introduit à la Bourse de Paris et en 1985, Bouygues devient son actionnaire principal dans le cadre de l'acquisition du groupe SCREG.

En 1959, Colas rachète Somaro (aujourd'hui Aximum) et, au début des années 1960, développe ses implantations en Afrique de l'Ouest et s'implante au Canada, en faisant l'acquisition en 1962 d'une société québécoise à l'origine de la création de Sintra.

Le groupe s'étend aux États-Unis, grâce à l'acquisition en 1979 d'actifs donnant naissance à la première filiale américaine, Barrett Paving Materials.

En 1989, Colas favorise son expansion en rachetant plusieurs entreprises en Europe centrale (Hongrie, Roumanie et République Tchèque).

En décembre 2013, Vinci rachète les 16,67 % de participation que détenait Colas, dans Cofiroute, pour environ 800 millions d'euros[2].

En 2015, Colas présente Wattway, revêtement photovoltaïque directement posé et collé sur la route qui produira de l’électricité par simple exposition au soleil et qui devrait-être commercialisé en 2016[3],[4]. L'entreprise a créé cette innovation brevetée au terme de cinq années de recherche menée conjointement avec l'INES.

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Liste de principaux actionnaires au 5 octobre 2019[5].

Bouygues 96,6%
Colas (plan épargne salariés) 0,73%
Colas (autocontrôle) 0,058%
Sonora Investment Management 0,0003%

Activités[modifier | modifier le code]

Activité principale : la route[modifier | modifier le code]

Les travaux routiers et la production ou le recyclage de matériaux de construction forment l'activité principale du groupe Colas. Présent en France métropolitaine via ses 6 filiales routières (Colas Île-de-France Normandie, Colas Sud-Ouest, Colas Nord-Est, Colas Midi-Méditerranée, Colas Centre-Ouest et Colas Rhône-Alpes Auvergne[6]), Colas est également implanté en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique, dans l'Océan Indien, au Moyen-Orient, dans les départements d'Outre-mer et en Asie-Pacifique. L'activité de la Route représente un chiffre d'affaires de 9,7 milliards d'euros en 2017, soit 82 % de celui du Groupe[7].

Avec 55 000 chantiers réalisés chaque année, Colas construit et entretient des infrastructures de transport diverses : autoroutes, routes nationales, pistes d’aéroport, aménagements urbains, environnement et de loisirs, plate-forme portuaires, industrielles ou logistiques, etc.

Colas s'appuie sur un réseau international de 750 carrières et gravières, plus de 120 usines d'émulsions et liants, près de 600 centrales d'enrobage, et environ 170 centrales de béton prêt à l'emploi.

Les activités de spécialités[modifier | modifier le code]

Activité ferroviaire[modifier | modifier le code]

L’activité ferroviaire de Colas s'articule principalement autour de la construction, le renouvellement et l'entretien des réseaux ferroviaires. Elle est assurée par la filiale Colas Rail. Cette activité a réalisé un chiffre d'affaires de 940 millions d'euros en 2017 (soit 8 % de celui du Groupe). Colas Rail est également amenée à réaliser de travaux d’électrification, de signalisation et d'ingénierie dans le cadre de grands projets.

En mars 2018, Colas Rail a fait l'acquisition des activités ferroviaires d'Alpiq Engineering Services, lui permettant ainsi de renforcer son expertise dans le domaine des caténaires, une activité à forte valeur ajoutée, et d'accéder à de nouveaux marchés porteurs de croissance[8].

Étanchéité[modifier | modifier le code]

L'activité Étanchéité est assurée par Smac et ses filiales. Elle a représenté un chiffre d'affaires de 562 millions d'euros en 2017, soit 5 % de celui du Groupe. Elle comprend notamment la réalisation de travaux d'étanchéité et d'enveloppe de bâtiments, d'ouvrages d'art et de parking.

Sécurité et signalisation routière[modifier | modifier le code]

Aximum, anciennement Somaro[9], filiale de Colas, est spécialisée en sécurité et gestion du trafic. Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 304 millions d'euros en 2017, soit 2 % de celui du Groupe. Elle consiste en la fabrication, la pose et la maintenance d'équipements de sécurité routière (glissières de sécurité, balisage), de signalisation horizontale (production de peinture routière et travaux de marquage au sol) et verticale (panneaux), et d'équipements lumineux de gestion de trafic ou d'accès (feux tricolores, équipements de barrières de péage, de parking, de contrôle d'accès).

Réseaux et canalisations[modifier | modifier le code]

L'activité Réseaux et canalisations est assurée par la filiale SPAC, spécialisée dans la construction et l'entretien d'infrastructures de transport des fluides. Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 231 millions d'euros en 2017, soit 2 % de celui du Groupe. l'activité s'exerçant principalement en France. Des travaux de petit génie civil et des travaux maritimes. s'ajoute à ses activités. SPAC regroupe 1200 collaborateurs permanents et possède deux filiales dont une en Afrique[10].

Déconstruction[modifier | modifier le code]

Depuis mai 2018, les entités de déconstruction Colas sont regroupées sous la filiale nommée PREMYS, regroupant 11 établissements : Brunel, Ferrari, Genier-Deforge, Perrier Déconstruction et Diam.

Actionnariat[modifier | modifier le code]

Actionnaires
Nom Actions[11][source insuffisante] %
Bouygues SA 31 543 222 96,6%
Colas SA Employee Stock Ownership Plan 248 174 0,76%
CAPFI DELEN Asset Management SA 13 000 0,040%
Talence Gestion SAS 10 000 0,031%
Oudart Gestion SA 5 000 0,015%
Hogep Hoche Gestion Privée SA 4 514 0,014%
Meeschaert Asset Management SA 3 147 0,0096%
Chaussier Gestion SA 2 900 0,0089%
Rothschild Asset Management SCS 1 889 0,0058%
Colas SA 593 0,0018%


Données financières[modifier | modifier le code]

Chiffres clefs[12]
Années 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
Chiffres d’affaires (en milliards €) 13,2 11,7 11,0 12,0 12,4 13,0 13,0 12,4 11,6
Résultats opérationnel (en millions €) 359 362 386 344 332 390 406 466 365
Résultat net (part du Groupe) (en millions €) 226 328 355 234 265 312 302 336 224

Travaux réalisés par Colas[modifier | modifier le code]

En avril 2016, Colas annonce son intention de développer un revêtement composé de panneaux photovoltaïques, qui permettrait de produire de l'énergie solaire[13].

Entreprises du groupe[modifier | modifier le code]

  • Asphalt Bangun Sarana Drapeau : Indonésie
  • Aximum
  • Bronzo Perasso
  • Cesty Nitra Drapeau : Slovaquie
  • Colas Centre-Ouest
  • Colas Nord-Est
  • Colas Environnement
  • Colas Île-de-France-Normandie
  • Colas Midi-Méditerranée
  • Colas Rhône-Alpes-Auvergne
  • Colas Sud-Ouest
  • Colas Rail
  • Colas Mayotte
  • Colas Martinique
  • Colas Nouvelle-Calédonie
  • Colas Belgium Drapeau : Belgique
  • Colas Danmark Drapeau : Danemark
  • Colas Ltd Drapeau : Royaume-Uni
  • Colas Hungaria Drapeau : Hongrie
  • Colas Polska Drapeau : Pologne
  • Colas CZ Drapeau : République tchèque
  • Colas Suisse Drapeau : Suisse
  • Colas Teoranta Drapeau : Irlande
  • Colas Canada Drapeau : Canada
  • Colas Inc. Drapeau : États-Unis
  • Colas Maroc Drapeau : Maroc
  • Colas Gabon Drapeau : Gabon
  • Colas Madagascar Drapeau : Madagascar
  • Colas Afrique Drapeau : Bénin
  • Colas Australia Drapeau : Australie
  • Colas Digital Solutions
  • GTOI
  • Highway Resources Ltd Drapeau : Singapour
  • Hincol Drapeau : Inde
  • ISK Drapeau : Slovaquie
  • Perasso
  • Plateau de la Mure
  • Ribal Travaux Publics
  • SCPR
  • SPAC
  • Société de la Raffinerie de Dunkerque
  • SOGETRA
  • Srmv
  • Technologies nouvelles
  • Tipco Asphalt Drapeau : Thaïlande
  • Transinvest Construction LTD Drapeau : Maurice

SPAC[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.colas.com/fr/le-groupe/activites-1100004.html
  2. Bouygues unit sells Cofiroute stake to Vinci, Reuters, 21 décembre 2013
  3. Colas, la filiale routière de Bouygues, a conçu un revêtement pour routes et parkings avec des cellules photovoltaïques. En couvrir 2,5 % des surfaces routières assurerait 10 % des besoins énergétiques de la France.
  4. Bouygues prend la « route du soleil » pour produire de l’électricité
  5. Zone Bourse, « Colas : Actionnaires », sur www.zonebourse.com (consulté le 5 octobre 2019)
  6. « Profil », sur Colas-France.fr
  7. « Route », sur Colas.com
  8. « Bouygues Construction et Colas Rail acquièrent Alpiq », Chantiers de France,‎ (lire en ligne)
  9. « Somaro devient Aximum », BatiActu,‎ (lire en ligne)
  10. « Spac.fr »
  11. Zonebourse (consulté le 13 avril 2019).
  12. « Colas : Chiffres clés » (consulté le 8 avril 2018).
  13. « Un revêtement qui produit de l’énergie », sur La Tribune, (consulté le 9 mai 2016)
  14. SPAC – Société Parisienne de Canalisations sur dhcnews.com
  15. SPAC en chiffres
  16. « Colas lance une OPA sur la Suburbaine de Canalisations », sur lesechos.fr, (consulté le 17 juillet 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Estelle Nouel, « Hervé Le Bouc : nouveau PDG de Colas », dans Boulogne-Billancourt Information (BBI), n°361 (décembre 2007), p.14-15

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]