Amadou Gon Coulibaly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Amadou Gon Coulibaly
Illustration.
Amadou Gon Coulibaly en 2018.
Fonctions
Premier ministre de Côte d'Ivoire
En fonction depuis le
(3 ans, 5 mois et 22 jours)
Président Alassane Ouattara
Gouvernement Gon Coulibaly I, II et III
Prédécesseur Daniel Kablan Duncan
Ministre du Budget et du Portefeuille de l’État
En fonction depuis le
(2 ans, 11 mois et 13 jours)
Président Alassane Ouattara
Gouvernement Gon Coulibaly I et II
Prédécesseur Abdourahmane Cissé
Maire de Korhogo
En fonction depuis le
(19 ans et 3 mois)
Élection
Prédécesseur Adama Coulibaly
Ministre d'État
Secrétaire général de la Présidence de la République de Côte d'Ivoire

(5 ans, 8 mois et 30 jours)
Président Alassane Ouattara
Gouvernement Soro III et IV
Kouadio-Ahoussou
Duncan IV et V
Prédécesseur Désiré Tagro
Successeur Patrick Achi
Ministre de l'Agriculture

(7 ans, 4 mois et 22 jours)
Président Laurent Gbagbo
Gouvernement Affi N'Guessan IV
Diarra II
Konan Banny I et II
Soro I
Prédécesseur Sébastien Dano Djédjé
Successeur Sangafowa Coulibaly
Député de Côte d'Ivoire

(5 ans et 14 jours)
Élection
Biographie
Nom de naissance Amadou Gon Coulibaly
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Abidjan (AOF)
Nationalité ivoirienne
Parti politique PDCI
RDR
Père Gon Coulibaly
Mère Fatoumata Gon Coulibaly

Amadou Gon Coulibaly
Premiers ministres de Côte d'Ivoire

Amadou Gon Coulibaly (né le à Abidjan) est un homme d'État ivoirien, Premier ministre depuis le .

Membre du PDCI puis du RDR, il est maire de Korhogo depuis 2001 et ministre sans interruption d' à et depuis .

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Gon Coulibaly, député sous la présidence de Félix Houphouët-Boigny, Amadou Gon Coulibaly est issu d'une famille sénoufo très impliquée dans la politique du pays. Son arrière-grand-père, Péléfero Gbon Coulibaly, était en effet, le chef suprême des Sénoufos et un proche du premier président du pays, Félix Houphouët-Boigny[1].

Il fait ses études à l’École des travaux publics de Yamoussoukro et obtient en 1982 son diplôme d'ingénieur[2]. Amadou Gon commence sa carrière en tant qu'ingénieur de la Direction et contrôle des grands travaux (DCGTx) en 1983. Il y est recruté par Antoine Cesareo[3]. Durant cette période, il rencontre Alassane Ouattara.

En 1990, alors que ce dernier devient Premier ministre de Côte d'Ivoire, il intègre son cabinet. Il tient depuis cette période une relation privilégiée avec l'actuel président ivoirien[4]. Au sein du cabinet, il est conseiller technique du président et il est chargé des programmes d'ajustement sectoriel, des entreprises publiques et des projets d'investissements publics dont le gisement gazier de Foxtrot. À la fin du gouvernement de Ouattara en 1993, il revient à la DCGTx en tant que directeur adjoint[2].

Le , il est nommé Premier ministre par le président Alassane Ouattara[5].

Le 13 mars 2020, après avoir renoncé à briguer un troisième quinquennat, Alassane Ouattara le désigne candidat du RHDP à l’élection présidentielle de 2020[6].

En mai 2020, Coulibaly est évacué vers la France pour suivre des examens médicaux, en particulier une coronarographie. Son absence est estimée à plusieurs semaines[7].

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

Fonctions parlementaires[modifier | modifier le code]

Fonctions au sein du Rassemblement des républicains (RDR)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Côte d’ivoire : Amadou Gon Coulibaly, digne héritier d’une famille très politique », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 21 février 2019)
  2. a et b « Amadou Gon Coulibaly », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 21 février 2019)
  3. « Amadou Gon Coulibaly : « La présidentielle ivoirienne de 2020, c’est loin… » », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 21 février 2019)
  4. « Côte d’Ivoire : jusqu’où ira Amadou Gon Coulibaly ? », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 21 février 2019)
  5. « Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko nommé ministre de la Défense », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juillet 2017)
  6. « Alassane Ouattara choisit Amadou Gon Coulibaly comme successeur en Côte d'Ivoire », BBC Afrique,
  7. Baudelaire Mieu et Vincent Duhem, « Convalescence d’Amadou Gon Coulibaly en France : quel impact sur la campagne présidentielle ? », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]