Amadou Gon Coulibaly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amadou Gon Coulibaly
Image illustrative de l'article Amadou Gon Coulibaly
Fonctions
Premier ministre de Côte d'Ivoire
En fonction depuis le
(1 an et 5 jours)
Président Alassane Ouattara
Gouvernement Gon Coulibaly
Prédécesseur Daniel Kablan Duncan
Ministre d'État
Secrétaire général de la Présidence de la République de Côte d'Ivoire

(5 ans, 8 mois et 30 jours)
Président Alassane Ouattara
Gouvernement Soro III et IV
Kouadio-Ahoussou
Duncan IV et V
Prédécesseur Désiré Tagro
Successeur Patrick Achi
Maire de Korhogo
En fonction depuis le
(16 ans, 9 mois et 13 jours)
Élection
Prédécesseur Adama Coulibaly
Ministre de l'Agriculture

(7 ans, 4 mois et 22 jours)
Président Laurent Gbagbo
Gouvernement Affi N'Guessan IV
Diarra II
Konan Banny I
Konan Banny II
Soro I
Prédécesseur Sébastien Dano Djédjé
Successeur Sangafowa Coulibaly
Député de Côte d'Ivoire

(5 ans et 14 jours)
Élection
Biographie
Nom de naissance Amadou Gon Coulibaly
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Abidjan (AOF)
Nationalité ivoirienne
Parti politique PDCI
RDR

Amadou Gon Coulibaly
Premiers ministres de Côte d'Ivoire

Amadou Gon Coulibaly (né le à Abidjan) est un homme d'État ivoirien. Maire de Korhogo depuis 2001, date où le Rassemblement des républicains remporte les Élections municipales, il est ministre sans interruption d' au puis depuis le . Le , il est nommé Premier ministre en remplacement de Daniel Kablan Duncan. Par un remaniement du 19 juillet 2017, il se voit confier premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, chef du gouvernement[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Détails des mandats et fonctions politiques[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

Fonctions parlementaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko nommé ministre de la Défense - JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]