Institut national d'enseignement supérieur pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Institut national d'enseignement supérieur pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement
Logo Institut Agro 2022.png
Logo de l'Institut Agro
Histoire
Fondation
Dates-clés
1961 : École nationale supérieure agronomique
2008 : Agrocampus Ouest
2015 : Montpellier SupAgro
2022 : AgroSup Dijon
Statut
Type
Forme juridique
Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, établissement public national à caractère scientifique culturel et professionnel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom officiel
Institut national d'enseignement supérieur pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement
Directrice générale
Anne-Lucie Wack
Membre de
Site web
Localisation
Pays
France
Campus

L'Institut national d'enseignement supérieur pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement ou l'Institut Agro est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) de type grand établissement créé à compter du .

Il est placé sous la tutelle principale du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation et la tutelle pédagogique du Ministère de l'Enseignement supérieur. Son siège est à Paris au 42 de la rue Scheffer dans le 16ème arrondissement.

Depuis le 1er Janvier 2022, l'établissement est constitué de trois écoles : l'Institut Agro Montpellier, l'Institut Agro Rennes-Angers et l'Institut Agro Dijon.

Ses trois écoles figurent parmi les 204 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Agrocampus Ouest[modifier | modifier le code]

Logo d'Agrocampus Ouest

L'établissement tire ses origines de la Ferme-école de Grand Jouan créée en 1830 par Jules Rieffel à Nozay. En 1896, elle est installée à Rennes sur son site actuel[2].

En 1961, elle devient une école nationale supérieure agronomique. En 1964, l'École nationale supérieure féminine d'agronomie (ENSFA) s'installe sur son site et devient, en 1990, l'Institut national supérieur de formation agro-alimentaire (INSFA). En 2004, l'Ecole nationale supérieure agronomique de Rennes (ENSAR) devient l'Institut national d’enseignement supérieur et de recherche agronomique et agroalimentaire de Rennes (Agrocampus Rennes) en absorbant l'INSFA.

En 2006 l'école absorbe le Centre national de formation et d’expérimentation pédagogique de Beg-Meil. Elle devient l'Institut supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage (Agrocampus Ouest) à compter du [3], en fusionnant avec l’Institut national d'horticulture et de paysage (INH) d’Angers.

Montpellier SupAgro[modifier | modifier le code]

Logo de Montpellier SupAgro

Le Centre international d'études supérieures en sciences agronomiques (Montpellier SupAgro, renommé en 2015 Institut national d'études supérieures agronomiques de Montpellier (Montpellier SupAgro)[4]) est créé comme grand établissement le [5]. Il résulte de la fusion de :

AgroSup Dijon[modifier | modifier le code]

Fusions[modifier | modifier le code]

En 2018, AgroParisTech, Montpellier SupAgro et Agrocampus annoncent leur volonté de se regrouper[6].

Au , Agrocampus Ouest et Montpellier SupAgro fusionnent afin de créer l’Institut national d’enseignement supérieur pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement[7].

Au , Agrosup Dijon est intégré à l'Institut national d'enseignement supérieur pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement[8].

Quelques chiffres[modifier | modifier le code]

L'Institut Agro c'est :

  • 4500 étudiants dont 2500 ingénieurs et 450 doctorants
  • 1300 personnels sont 300 enseignants-chercheurs
  • 60000 alumni
  • 6 campus, 4 domaines agricoles expérimentaux, 1 centre de formation à distance
  • 39 unités de recherche
  • 19 chaires d'entreprise
  • 187 partenaires de mobilité internationale
  • 800 établissements d’enseignement technique agricole
  • 136 millions d'euros de budget consolidié

Classements[modifier | modifier le code]

Selon le classement 2020 des grandes écoles d'ingénieurs publié par le magazine l'Étudiant, AgroCampus Ouest figure en 52e position pour l'ensemble des 205 écoles d'ingénieurs françaises, et Montpellier Sup Agro figure en 57e position[9]. Dans le champ des sciences agricoles, l'Institut Agro apparaît pour la première fois dans le classement de Shanghai en 2020, à la 28e place mondiale. En 2020, le classement U-Multirank lui attribue la note maximale de 100/100, la plaçant en première place des écoles d'ingénieurs françaises.

Nom 2019 (Rang) 2020 (Rang)
L’Étudiant[10] 52 (AgroCampus Ouest)
57 (Montpellier Sup Agro)
Daur Rankings[11] 24 (Montpellier) 25 (Montpellier)
39 (AgroCampus Ouest)
Shanghai Ranking, sciences agricoles[12] 28e mondial (Institut Agro)
U-Multirank[13] 1er (Institut Agro)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 25 février 2021 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé.
  2. Camille Moule, Marcel Sainclivier et Pierre Thivend, L'École nationale supérieure agronomique de Rennes : un siècle d'histoire 1896-1996, Rennes, École nationale supérieure agronomique, (BNF 37040894)
  3. Décret n° 2008-616 du 27 juin 2008 portant création de l'Institut supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage (Agro campus Ouest)
  4. Décret n° 2015-132 du 6 février 2015 modifiant le décret n° 2006-1593 du 13 décembre 2006 portant création du Centre international d'études supérieures en sciences agronomiques (Montpellier Sup Agro)
  5. Décret n° 2006-1593 du 13 décembre 2006 portant création du Centre international d'études supérieures en sciences agronomiques (Montpellier Sup Agro)
  6. Laura Makary, « AgroParisTech, Montpellier SupAgro et Agrocampus ne feront bientôt plus qu'un », sur www.letudiant.fr/educpros,
  7. Décret n° 2019-1459 du 26 décembre 2019 relatif à l'Institut national d'enseignement supérieur pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement
  8. Décret n° 2021-1723 du 20 décembre 2021 portant intégration de l'Institut national supérieur des sciences agronomiques, de l'alimentation et de l'environnement (Agrosup Dijon) à l'Institut national d'enseignement supérieur pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement et modifiant diverses dispositions relatives à celui-ci
  9. « Classement des Écoles d'Ingénieurs par l'Étudiant-L'Expansion », sur www.letudiant.fr (consulté le )
  10. « Classement général des écoles d'ingénieurs », sur L’Étudiant
  11. « Le classement 2020 des écoles d'ingénieurs », sur Daur Rankings
  12. (en) « Shanghai Ranking's Global Ranking of Academic Subjects 2020 - Agricultural Sciences », sur Shanghai Ranking (consulté le )
  13. Classement U-Multirank des Grandes écoles françaises

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]