École supérieure des technologies industrielles avancées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
École supérieure des technologies industrielles avancées
Logoestia.png
Histoire et statut
Fondation
1985 (création)
1996 (ESTIA)
2017 (statut actuel)
Type
Établissement d'enseignement supérieur consulaire (EESC)
Président
Patxi Elissalde
Localisation
Localisation
Pays
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Pyrénées-Atlantiques
voir sur la carte des Pyrénées-Atlantiques
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
voir sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
723 (en 2017)
Enseignants
45
Enseignants-chercheurs
30 (dont 16 HDR)
Budget
12M (en 2015)
Divers
Devise
« Des métiers d'avenir dans le monde entier »
Membre de
Site web

L'École supérieure des technologies industrielles avancées (ESTIA) est l'une des 207 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur[2]. Il s'agit d'un établissement consulaire, dépendante de la chambre de commerce et d'industrie de Bayonne-Pays basque [3], habilité par la commission des titres d'ingénieurs (CTI) [4]'[5].

Située sur la technopole Izarbel à Bidart, dans le département Pyrénées-Atlantiques en Nouvelle-Aquitaine, l'ESTIA est membre de la conférence des grandes écoles (CGE) et dispense depuis 1996 un cursus international trilingue (français, anglais, espagnol).

Présentation[modifier | modifier le code]

Ancien logo.

L'ESTIA est créée en 1985 à Bidart par la chambre de commerce et d'industrie de Bayonne-Pays basque (CCI BPB) en tant qu’institut du logiciel et des systèmes. Elle devient l'ESTIA en 1996, une école d'ingénieurs habilitée par la CTI à partir de cette année à délivrer un titre d’ingénieur sous statut étudiant et sous statut d’apprenti [5]'[6]. À partir de janvier 2017, l'école est filialisée sous le nouveau statut d’établissement d'enseignement supérieur consulaire (EESC) dans lequel la CCI est majoritaire [7]'[8].

L'ESTIA repose sur un partenariat universitaire national (université de Bordeaux) [9] et international (Royaume-Uni, Espagne, etc). Le campus ESTIA rassemble :

  • une formation ingénieur ESTIA ainsi que des formations spécialisées : un bachelor de technologie, deux masters II et un mastère spécialisé.
  • un pôle de recherche associant des enseignants chercheurs, des chercheurs invités et des doctorants,
  • des plateformes techniques au service des entreprises,
  • un incubateur accueillant les créateurs et une pépinière abritant 6 entreprises en janvier 2017.

Formations[modifier | modifier le code]

Diplôme d'ingénieur généraliste (bac+5)[modifier | modifier le code]

L'ESTIA forme en trois ans des ingénieurs généralistes trilingues, ayant pour vocation la responsabilité de bureaux d'études et méthodes, de production ainsi que la responsabilité de projets. Elle conduit ses élèves à maîtriser aussi bien l'informatique que la mécanique, l'énergétique et l'électronique afin qu'ils soient opérationnels dans de nombreux secteurs d'activités : aéronautique, automobile, électronique, agro-alimentaire, biens d'équipements, informatique. Les enseignements sont dispensés en français, en anglais et en espagnol.

Différentes options peuvent être choisies en début de 3e année [10] :

  • « CAE (computer aided engineering) » : ingénierie numérique,
  • « PROVE (product development) » : management technologique et innovation,
  • « SENS (sensitive systems) » : systèmes temps réel & sensibles,
  • « ROBIL (robots & mobiles) » : systèmes mécatroniques et embarqués,
  • « STRATO (industrial strategies & organizations) » : génie industriel & management,
  • « PROLIDER : direction de projet & innovation »,
  • « SGRIDS : control in smart grids and distributed generation ».

La formation d'ingénieur ESTIA peut également s'effectuer en formation initiale, en formation par alternance (environ 30 % des étudiants [1]) ou en formation continue. La majorité des admis provient de CPGE ou CPBx (60%) et de DUT (20%). Néanmoins, l'école recrute également 3% de BTS, 9% de L2, L3 et licence professionnelle, ainsi que 2% de M1. Les filles représentent 13% des admis [11]'[7].

Masters européens (bac+5)[modifier | modifier le code]

Tous les élèves-ingénieurs ESTIA préparent, en même temps que leur diplôme, un master of science ou un master européens en partenariat avec différentes universités étrangères, selon l'option choisie. Un séjour de cinq semaines est effectué en 3e année dans l'université en question. Les étudiants qui ont validé des études de niveau master I ou master II peuvent aussi suivre ces cursus. Les masters of science sont les suivants [10] :

Les autres masters européens sont [10] :

Masters II (bac+5)[modifier | modifier le code]

Tout comme les masters européens, les masters II disponibles à l'ESTIA sont accessibles aux étudiants qui ont validé des études de niveau master I minimum [12] :

Mastère spécialisé (bac+6)[modifier | modifier le code]

L'ESTIA, en partenariat avec l'université Bordeaux-IV, permet aux étudiants titulaires d'un diplôme d'ingénieur ou d'un master II de suivre le mastère spécialisé « Consultant et chef de projet en organisation logistique et e-business » (CILIO). Cette formation peut être suivie en formation initiale ou en formation par alternance [12].

Bachelor de technologie (bac+3)[modifier | modifier le code]

L'ESTIA propose, depuis 2016, un bachelor de niveau bac+3 aux titulaires d'un baccalauréat S, STI2D ou STL. La formation est composée de cours théoriques et de projets industriels. Un stage industriel par an est prévu pour les étudiants [13].

Relations avec l'international[modifier | modifier le code]

En plus de suivre un master européen, l'élève-ingénieur ESTIA a la possibilité d'effectuer une mobilité internationale d'un semestre en 2e année et d'un an en 3e année. Ces universités partenaires sont réparties en Europe, en Amérique et en Asie : Allemagne, Italie, Suisse, Roumanie, Portugal, Espagne, Royaume-Uni, Japon, Taïwan, Argentine, Colombie, Mexique et Chili. Les étudiants peuvent aussi réaliser leurs stages en entreprise à l'étranger [14].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « ESTIA, Bidart : Palmarès des écoles d'ingénieurs 2017 », sur http://www.letudiant.fr/ (consulté le 23 septembre 2017)
  2. Arrêté du 24 janvier 2018 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé.
  3. « Présentation de l'ESTIA », sur https://www.bayonne.cci.fr/ (consulté le 23 septembre 2017)
  4. « ESTIA Bidart Annuaire LÉtudiant », sur http://www.letudiant.fr (consulté le 23 septembre 2017)
  5. a et b Commission des titres d'ingénieurs - Décision n°2017/06-01 relative à l’accréditation de l’École supérieure des technologies industrielles avancées (ESTIA) de délivrer un titre d’ingénieur diplômé
  6. Haut conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES), Rapport d'évaluation de l’école supérieure des technologies industrielles avancées (ESTIA), (lire en ligne), p. 35
  7. a et b Données certifiées CTI - ESTIA Bidart, Campagne 2017
  8. Arrêté du 22 novembre 2016 portant approbation des statuts de l'établissement d'enseignement supérieur consulaire « École supérieure des technologies industrielles avancées » (ESTIA)
  9. Décret no 2016-1113 du 11 août 2016 modifiant le décret no 2015-785 du 29 juin 2015 portant association d'établissements à l'université de Bordeaux
  10. a b et c Brochure de l'ESTIA, (lire en ligne)
  11. « Admissions ingénieur ESTIA », sur http://www.estia.fr (consulté le 23 septembre 2017)
  12. a et b « Masters ou mastères ESTIA », sur http://www.estia.fr/ (consulté le 23 septembre 2017)
  13. « Bachelor de technologie ESTIA », sur http://www.estia.fr (consulté le 23 septembre 2017)
  14. « Mobilité internationale », sur http://www.estia.fr/ (consulté le 23 septembre 2017)