École nationale supérieure de physique, électronique, matériaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
École nationale supérieure de physique, électronique, matériaux
« Grenoble INP - Phelma »
Grenoble INP - Phelma (logo).svg

Grenoble INP - Phelma (logo)

Histoire et statut
Fondation
Type
Directeur
Anne Vilcot
Localisation
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de Grenoble
voir sur la carte de Grenoble
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
1 800 (2015)[1]
Divers
Membre de
Site web

L’École nationale supérieure de physique, électronique, matériaux, en abrégé Grenoble INP - Phelma ou simplement Phelma, est l'une des 207 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur[3].

Elle est membre du groupe Grenoble INP et est régulièrement classée parmi les écoles les plus prestigieuses aux échelles nationales ou internationales, selon des classements nationaux[4] ou étrangers[5].

Prenant racine dans la Physique, la Chimie, l'Electrochimie ou la Physicochimie, les Procédés, l'Électronique, le cursus pédagogique de Phelma est d'une très grande diversité scientifique et technique avec des thématiques d'enseignements et de débouchés professionnels tels que :

  • Micro et nanotechnologies (microélectronique, nanosciences, matériaux, santé)
  • Énergie (énergie nucléaire & énergétique, énergies alternatives)
  • Technologies de l'information (communication numérique, traitement de l'image et du signal, télécommunications, informatique et réseaux, logiciel embarqué, Internet des objets)
  • Matériaux innovants (appliqués aux transports, l'énergie, les loisirs, la santé, la microélectronique, le bâtiment)
  • Biotechnologies (imagerie et thérapie médicales, dispositifs implantables)
  • Environnement (énergies alternatives, éco-procédés, gestion de l'énergie, analyse des signaux naturels)

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

L’école est le résultat de la fusion de l’École nationale supérieure de physique de Grenoble (ENSPG), l’École nationale supérieure d'électronique et de radioélectricité de Grenoble (ENSERG) et de l’École nationale supérieure d'électrochimie et d'électrométallurgie de Grenoble (ENSEEG) en 2008.

Localisation[modifier | modifier le code]

Les bâtiments de l'école se trouvent sur deux sites :

  • Minatec, sur la base de la presqu'île scientifique, qui partage les locaux avec le CEA de Grenoble et des laboratoires tels que le LMGP et l'IMEP-LAHC, dont les premiers bâtiments ont été construits de 2006 à 2008, et dont la construction de la seconde partie de 8 000 m2 a été livrée à la rentrée 2015[1], dans le cadre du projet GIANT de la ville de Grenoble visant à créer un campus d'innovation, un « MIT à la française » sur la presqu'île[6]. Un amphithéâtre de 500 places et un centre de transfert de technologie de 800 m2 sont également disponibles depuis 2015[7].
  • le Campus de Saint-Martin-d'Hères, correspondant aux bâtiments de l'ex-École nationale supérieure d'électrochimie et d'électrométallurgie de Grenoble.

Depuis 2016[8], Phelma n'occupe plus son troisième site du Polygone scientifique, correspondant au bâtiment de l'ex-École nationale supérieure d'électronique et de radioélectricité de Grenoble. Ce bâtiment est maintenant occupé par des étudiants de Grenoble INP - Ense3 et de GEM, ainsi que par la Fondation Nanosciences.

Formation[modifier | modifier le code]

L'école propose un diplôme d'ingénieur et des masters de recherche.

Ingénieur[modifier | modifier le code]

L'école recrute à partir des Concours communs polytechniques et du Cycle préparatoire polytechnique, ainsi que sur dossier, au niveau bac+2.

Première année[modifier | modifier le code]

Les élèves sont regroupés en première année dans deux parcours à vocation généraliste[9], donnant un niveau Bachelor (L3) en Sciences de l'Ingénieur :

  • PET : Physique, Électronique et Télécoms, préparant préférentiellement aux filières Biomed, PNS, Nanotech, SEI, SICOM, SEOC[9].
  • PMP : Physique, Matériaux et Procédés, préparant préférentiellement aux filières EPEE, SIM, GEN, Biomed, PNS et Nanotech[9]

Il est toutefois possible de choisir n'importe quelle filière en deuxième année quel que soit le tronc commun suivi en première année sous réserve de résultats.

Deuxième et troisième année[modifier | modifier le code]

Les troncs communs et les cours de pré-orientation sont suivis par les filières de deuxième et troisième année, délivrant des diplômes de Master en Sciences de l'Ingénieur :

  • EPEE : Électrochimie et Procédés pour l'Énergie et l'Environnement, portant sur le développement durable, les énergies alternatives, la déconstruction et le retraitement des déchets[10].
  • SIM : Science et ingénierie des matériaux, portant sur les matériaux et les semi-conducteurs[11].
  • Biomedical Engineering : La filière Biomedical Engineering apporte à l'étudiant, d'une part des compétences générales en physique et biologie et d'autre part des connaissances en sciences de l'ingénieur lui permettant de se placer à l'interface entre les phénomènes physiques ou biologiques et leurs applications[12].
  • SEI : La filière Systèmes électroniques intégrés porte sur la microélectronique numérique et analogique embarquée, les systèmes sur puce, l'électronique hyperfréquences et radiofréquences, et l'optoélectronique[13].
  • PNS : La filière Physique - Nanosciences porte sur la microélectronique, les dispositifs optiques et les télécommunications pour la recherche scientifique[14].
  • GEN : Génie énergétique et nucléaire portes sur la maîtrise des systèmes de production d'énergie, plus spécifiquement sur l'énergie d'origine nucléaire, ainsi que sur la sûreté de ces systèmes[15].
  • SICOM : La filière Signal, Image, Communication, Multimédia (commune avec l'Ense3) donne une triple compétence en traitement du signal, électronique et informatique[16].
  • SEOC : Systèmes embarqués et objets connectés (commune avec l'Ensimag). La filière forme à la conception, à la validation et à l'exploitation de systèmes embarqués et à la mise en place d'architectures logicielles et matérielles avec des compétences en réseau, en informatique temps réel et embarquée, et en systèmes sur puce[17].
  • Nanotech : Master dédié aux micro- et nanotechnologies, commun avec le Politecnico di Torino et l'École polytechnique fédérale de Lausanne[18].

L'alternance

Phelma dispose aussi d'une filière en alternance, CSI : Conception de Systèmes Intégrés. Composée d'une classe d'environ 10 à 16 personne qui pour la plupart réalisent une alternance dans le secteur de la microélectronique

C'est donc une filière voisine à SEI, dirigée vers la microélectronique et électronique.

Masters de recherche[modifier | modifier le code]

L'école propose des masters de recherche en collaboration avec l'université Joseph-Fourier[19] :

Palmarès[modifier | modifier le code]

En 2013[modifier | modifier le code]

  • L'usine Nouvelle: Grenoble INP 2e meilleure école d'ingénieur de France[20].
  • Industrie et Technologies: Grenoble INP 1re en innovation[21] et en formation d'ingénieur en énergie[22].
  • QS World University Rankings: Grenoble INP 1re dans 2 disciplines: "Engineering, Electrical" et "Electronic et Materials Science"[23].
  • L'étudiant: Grenoble INP - Phelma 5e école d'ingénieur sur le critère de l'excellence académique[24].

En 2014[modifier | modifier le code]

  • L'usine Nouvelle: Grenoble INP conserve sa 2e place derrière Polytechnique[20].
  • Industrie et Technologies: Grenoble INP "Leader incontesté" en recherche; 1re place pour la 4e année consécutive[25].
  • QS World University Rankings: Grenoble INP toujours 1re dans les 2 disciplines: "Engineering, Electrical" et "Electronic et Materials Science"[23].

En 2015[modifier | modifier le code]

  • L'usine Nouvelle: Grenoble INP à nouveau à la 2e place au classement des meilleures écoles d'ingénieurs[26].
  • Industrie et Technologies : Pour la quatrième fois en cinq ans, Grenoble INP est classée en première place du podium des écoles les plus innovantes [27].
  • L'Étudiant: Phelma 6e place sur le critère de l'excellence académique[28].

En 2016[modifier | modifier le code]

  • L'Étudiant: Phelma progresse de trois places par rapport à l’année précédente en devenant la 5e meilleure école de France sur le critère de l'excellence académique et première en recherche[28].
  • QS World University Rankings: Grenoble INP toujours 1re en "Ingénierie électrique et électronique" et 2e en "Sciences des Matériaux"[29].

En 2017[modifier | modifier le code]

  • L'Étudiant: Phelma est classée 5e école de France sur le critère de l'excellence académique et progresse en prenant la 7e place sur le critère "ouverture internationale" [30].

En 2018[modifier | modifier le code]

  • L'Étudiant: Phelma est classée 4e école de France sur le critère de l'excellence académique, devançant entre autres pour la première fois sur ce critère Centrale Paris, et les Mines de Paris[31].

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Au cours de l'année, la vie des étudiants de Phelma est rythmée par de nombreuses activités extra-scolaires telles que les soirées étudiantes, l'accueil des nouveaux élèves, et de nombreuses autres activités très diverses qui vont des rencontres sportives aux événements culturels. Ces activités sont organisées par plusieurs associations étudiantes :

  • Le Grand Cercle, ou Cercle des Elèves de Grenoble INP, organisant notamment le gala de Grenoble INP[32],
  • Le Cercle des Elèves, ou BDE, qui organise notamment l'accueil et l'intégration des nouveaux élèves et des soirées étudiantes tout au long de l'année,
  • Le Bureau des Sports, BDS, qui organise principalement des événements sportifs tels que des sorties ski,
  • Le Bureau des Arts, BDA, qui se charge d'organiser des événements relatifs aux arts et auquel sont rattachées les associations culturelles de l'école : Club Zik, Club BD, Club Photo…
  • La Junior Conseil Phelma, ou JCP, qui réalise des projets techniques à destination des entreprises,
  • La Team Gala Phelma qui organise le gala de Phelma, ou Gala Horizon

Le BDE, le BDS et le BDA sont élus chaque année par les étudiants lors de la campagne[33], qui a lieu chaque année en février. Une partie des élèves de première année se regroupe en plusieurs listes étudiantes qui organisent des événements lors de la campagne, afin de remporter les votes des élèves.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Grenoble-Alpes Métropole. (consulté le 12 août 2015)
  2. a et b http://www.letudiant.fr/palmares/classement-ecole-ingenieur-apres-prepa/fiche/ecole-nationale-superieure-de-physique-electronique-materiaux-4946.html
  3. Arrêté du 24 janvier 2018 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé.
  4. « Palmarès des écoles d'ingénieurs 2018 selon le critère Proximité avec les entreprises - L'Etudiant », sur www.letudiant.fr (consulté le 7 décembre 2017)
  5. (en) « QS World Rankings : French Universities »
  6. Grenoble Presqu'île
  7. 20 minutes du 28 mars 2012, GRENOBLE - INP Phelma s'étend sur la presqu'île. (consulté le 12 août 2015).
  8. « Phelma Polygone, c’est fini - MINATEC », MINATEC,‎ (lire en ligne)
  9. a, b et c http://phelma.grenoble-inp.fr/formation/cursus-phelma-3-ans-pour-devenir-ingenieur-123813.kjsp?RH=PHE_Formation
  10. http://phelma.grenoble-inp.fr/formation/electrochimie-et-procedes-pour-l-energie-et-l-environnement-epee--122237.kjsp?RH=PHE_Enseignements
  11. http://phelma.grenoble-inp.fr/formation/filiere-science-et-ingenierie-des-materiaux-124373.kjsp?RH=PHE_Enseignements
  12. http://phelma.grenoble-inp.fr/cursus-ingenieur/filiere-biomedical-engineering-525162.kjsp
  13. http://phelma.grenoble-inp.fr/formation/filiere-systemes-electroniques-integres-supports-scientifiques-et-industriels-131919.kjsp?RH=PHE_Enseignements
  14. http://phelma.grenoble-inp.fr/formation/filiere-physique-nanosciences-presentation-150543.kjsp?RH=PHE_Enseignements
  15. http://phelma.grenoble-inp.fr/formation/filiere-genie-energetique-et-nucleaire-345572.kjsp?RH=PHE_Enseignements
  16. http://phelma.grenoble-inp.fr/formation/filiere-signal-image-communication-et-multimedia-sicom--137027.kjsp?RH=PHE_Enseignements
  17. « ENSIMAG – Systèmes embarqués et objets connectés (SEOC) », sur ensimag.grenoble-inp.fr (consulté le 15 août 2017)
  18. http://phelma.grenoble-inp.fr/international/nanotech-131353.kjsp?RH=PHE_Enseignements
  19. http://phelma.grenoble-inp.fr/formation/masters-recherche-458311.kjsp?RH=PHE_Formation&RF=1240914362052
  20. a et b « Classement des écoles d'ingénieur »
  21. « Palmarès exclusif : les dix écoles d’ingénieurs championnes de l’innovation »
  22. « Les meilleures formations d'ingénieurs en énergie »
  23. a et b « Classement Universités QS »
  24. « PALMARÈS DES ÉCOLES D'INGÉNIEURS 2014 - Excellence académique »
  25. « Industrie et Technologies »
  26. « PALMARÈS DES ÉCOLES D'INGÉNIEURS 2015 »
  27. « Les 100 écoles d'ingénieurs les plus innovantes »
  28. a et b Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. http://phelma.grenoble-inp.fr/toutes-les-actualites/palmares-2016-des-ecoles-d-ingenieurs-du-journal-l-etudiant--570707.kjsp
  29. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. http://phelma.grenoble-inp.fr/actualites/grenoble-inp-au-classement-qs-2016-par-discipline--767369.kjsp
  30. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. http://phelma.grenoble-inp.fr/toutes-les-actualites/phelma-au-beau-fixe-dans-le-palmares-2017-des-ecoles-d-ingenieurs-du-journal-l-etudiant-857372.kjsp
  31. « Palmarès des écoles d'ingénieurs 2018 selon le critère Excellence académique - L'Etudiant », sur www.letudiant.fr (consulté le 7 décembre 2017)
  32. http://www.grandcercle.org/grand-cercle
  33. http://phelma.grenoble-inp.fr/vie-etudiante/fevrier-campagne-bde-233164.kjsp?RH=PHE_VieEtu