Gembloux Agro-Bio Tech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gembloux Agro-Bio Tech
Logo-Gembloux-Agro-Bio-Tech-ULg.png
Histoire et statut
Fondation
Type
Faculté de l'Université de Liège
Forme juridique
Faculté universitaire
Nom officiel
Gembloux Agro-Bio Tech
Régime linguistique
Recteur
Doyen
Frédéric Francis
Localisation
Campus
Gembloux
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de la province de Namur
voir sur la carte de la province de Namur
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
env. 1 200
Divers
Membre de
Pôle académique de Namur, Conférence des Grandes Ecoles, EUR-ACE
Site web

Gembloux Agro-Bio Tech est une des onze facultés de l'université de Liège[1]. Fondée en 1860, la Faculté de Gembloux est la plus ancienne institution belge d'enseignement et de recherche qui se consacre exclusivement à l'agronomie et l'ingénierie biologique. Elle se situe à Gembloux, dans la partie francophone de la Belgique (Europe), entre Namur et Bruxelles, proche de Louvain-la-Neuve.

Plusieurs autres institutions centrées sur l'enseignement ou la recherche dans les mêmes domaines gravitent autour de la faculté et font de Gembloux un véritable agrobiopôle.

Intégrée à l'Université de Liège depuis le 1er octobre 2009, Gembloux Agro-Bio Tech est une faculté à taille humaine reconnue internationalement pour la qualité de son enseignement et l’excellence de ses recherches. Cette renommée attire plus d'un millier d'étudiants issus d'une quarantaine de pays.

Gembloux Agro-Bio Tech forme des universitaires et des ingénieurs capables de répondre aux attentes de la société dans les domaines de la protection de l'environnement, de la production, de la transformation et de la valorisation des bioressources.

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La Faculté occupe les bâtiments d'une abbaye bénédictine fondée vers 940 qui, après avoir traversé diverses périodes troubles, a été entièrement reconstruite entre 1762 et 1785 par l’architecte Laurent-Benoît Dewez. Célèbre architecte des Pays-Bas autrichiens du XVIIIe siècle, Dewez conçoit les nouveaux bâtiments claustraux en style néo-classique.

Après la Révolution française, les moines sont expulsés et l'abbaye est mise en vente.

En juillet 1860, l’école agricole de Thourout, en Flandre occidentale, créée onze ans plus tôt et fermée en 1859 pour non-renouvellement de bail est transférée à Gembloux pour former l’Institut agricole. Les bâtiments de l’ancienne abbaye et ses terres sont d’abord loués avant d’être achetés par l’État belge en 1881.

L’Institut agricole, dirigé par Phocas Lejeune, lauréat de la célèbre école d’agriculture de Grignon, ouvre officiellement ses cours le 8 janvier 1861.

Le site de Gembloux, aux portes de la Hesbaye, est idéal. Les terres limoneuses sont parmi les plus fertiles du pays. La ligne de chemin de fer Namur-Bruxelles, toute récente, passe à proximité immédiate. La nouvelle implantation compte par ailleurs le haras de l’État, qui doit aider aux travaux pratiques de zootechnie.

En 1920, l’Institut agricole change d’appellation, devenant l' "Institut agronomique de l’État".

En 1965, l’Institut devient la « Faculté des sciences agronomiques de l’État » puis, en 1994, la « Faculté universitaire des sciences agronomiques de Gembloux ».

En 2009, La Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux fusionne avec l'Université de Liège et devient "Gembloux Agro-Bio Tech".

Les études[modifier | modifier le code]

Gembloux Agro-Bio Tech, forte d’une longue histoire d’excellence en agronomie, est une faculté résolument tournée vers l’avenir.

Son ambition est de former des jeunes acteurs de la transition pour leur permettre de faire vivre leurs valeurs dans leurs actions professionnelles.

Gembloux Agro-Bio Tech forme des bioingénieurs grâce à un programme complet[2] en cinq ans, essentiellement réalisées en langue française. Quatre filières d'étude distinctes permettent aux étudiants de se spécialiser dans des domaines clés des sciences du vivant :

  • Sciences et technologies de l'environnement
  • Gestion des forêts et des espaces naturels
  • Sciences agronomiques
  • Chimie et les bioindustries

En partenariat avec la Haute École Charlemagne et la Faculté d'architecture de l'université libre de Bruxelles, Gembloux Agro Bio Tech organise également une formation architecture du paysage[3].

Gembloux Agro-Bio Tech offre la possibilité d'entreprendre des études dans le cadre d'échanges européens et outre-Atlantique.

Les formations de bioingénieur dispensées au sein de Gembloux Agro-Bio Tech ont été accréditées[4] en octobre 2013 par la Commission des titres d’ingénieur et ont reçu le label EUR-ACE (European Quality Label for Engineering Degree Programs).

La recherche[modifier | modifier le code]

L'abbaye de Gembloux abrite la Faculté de Gembloux Agro-Bio Tech - Université de Liège

Développer une recherche d'excellence est l'une des priorités de Gembloux Agro-Bio Tech.

Les docteurs honoris causa[5][modifier | modifier le code]

  • Le roi Léopold III (1960).
  • Léopold Sédar Senghor, président de la République du Sénégal (1976).
  • Haroun Tazieff, directeur de la cellule ministérielle « Prévention des risques naturels majeurs » de France (1982).
  • Le roi Baudouin (1985).
  • Danielle Mitterrand (1997)
  • Jan Fabre (2007)
  • Pierre Gagnaire, grand chef cuisinier (2010)[6].
  • Jean Ziegler, membre du Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies (2010).
  • José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO (2016)
  • Louise O.Fresco, présidente de l'Université de Wageningen (2017)
  • Eric Domb, fondateur de Pairi Daiza (2019)

Anciens étudiants[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • La Clé des champs (1948), 14 minutes. Documentaire réalisé par Lucien Deroisy.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Université de Liège : Facultés et École », sur ulg.ac.be, (consulté le 16 septembre 2015)
  2. « Offre de formation à Gembloux Agro-Bio Tech »
  3. Le site officiel de la formation d'architecte du paysage : www.architecturedupaysage.be/
  4. « Les formations de bioingénieur à Gembloux reconnues par la Commission des titres d’ingénieur »,
  5. La liste complète de docteurs honoris causa sur le site officiel de Gembloux Agro-Bio Tech.
  6. Pierre Gagnaire, honoris causa étoilé ! Site culture de l'université de Liège.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]