École nationale supérieure Mines-Télécom Lille Douai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IMT.
IMT Lille Douai
IMT Lille Douai Logo WEB.png
Histoire et statut
Fondation
2017[1] par fusion des Mines de Douai (fondé en 1878) et de Telecom Lille (fondé en 1990).
Type
Nom officiel
Ecole Nationale Supérieure Mines-Télécom Lille Douai
Régime linguistique
français, anglais
Directeur
Alain-Louis Schmitt
Localisation
Campus
Lille (Villeneuve d'Ascq), Douai
Localisation
Pays

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Chiffres-clés
Etudiants (Mineurs et Télécomiens)
2000
Enseignants-chercheurs
180[2]
Budget
44 000 000 €[3]
Divers
Membre de
Site web

L'école nationale supérieure Mines-Télécom Lille Douai[1] (ou IMT Lille Douai pour Institut Mines-Télécom de Lille Douai) est l'une des 205 écoles d'ingénieur françaises habilitées au par la CTI à délivrer un diplôme d'ingénieur[4]. Elle est rattachée au Ministère de l'Economie et des Finances en charge de l'industrie et du numérique.

École publique généraliste, elle résulte de la fusion en 2017 des deux écoles d'ingénieurs Mines Douai et Télécom Lille, et devient de ce fait la plus grande école française d'ingénieurs au nord de Paris.

Elle est située dans la région des Hauts-de-France, partagée entre deux campus : la Cité Scientifique de l'Université de Lille (Villeneuve-d'Ascq, Métropole européenne de Lille), et le site de Douai.

L'école est affiliée à l'Institut Mines-Télécom et à l'Université de Lille. Elle est membre de la Conférence des Grandes Ecoles.

Présentation[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L’École nationale supérieure des mines de Douai est créée en 1878.

Télécom Lille est créée en 1990.

En 2012, l’Institut Mines-Télécom est créé, réunissant les écoles des mines et les écoles des télécommunications. La fusion des Mines de Douai et de Télécom Lille est finalement réalisée le , en même temps que celle créant l’IMT Atlantique[5].

La création des nouvelles écoles est commentée par la presse lors de la sortie des nouveaux classements. Le périodique Le Monde écrivait "Cette année, « deux nouveaux établissements de poids » font leur apparition. L’Institut Mines-Télécom (IMT) Atlantique (issu de la fusion Mines de Nantes et Télécom Bretagne) et l’Institut Mines-Télécom (IMT) Lille Douai, né du rapprochement des Mines de Douai et de Télécom Lille"[6].

Directeurs[modifier | modifier le code]

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

C'est suite à la fusion que l'école adopté son nouveau logo, signe de son appartenance à l'Institut Mines-Télécom[9] :

  • Une identité telle un tangram pour figurer le monde en construction, le monde de demain.
  • Un symbole pensé comme un sigle pour ses vertus d’universalité et international.
  • Une forme simple à reconnaitre, à mémoriser qui traduit un mouvement  tout en inspirant la solidité par des formes pleines.
  • La couleur bleu du symbole, comme couleur de l’avenir, de l’immatériel, des horizons.

Enseignement[modifier | modifier le code]

IMT Lille Douai délivre jusqu'en 2020 les diplômes d'ingénieurs dispensés respectivement par Mines Douai et Télécom Lille[1]. À partir de 2018, les élèves qui intègrent l'école suivent un cursus unique d'ingénieur généraliste ou des cursus par apprentissage menant à des diplômes d'ingénieurs de spécialité[10]. Les premiers diplômés du cursus ingénieur généraliste de l'IMT Lille Douai sortent de l'école en 2021.

Recrutement[modifier | modifier le code]

La majorité du recrutement de l'école, après une classe préparatoire aux grandes écoles scientifique, se fait sur la banque de notes du concours commun Mines-Ponts via le Concours Mines-Télécom.

Parallèlement au concours Mines-Télécom, l'école propose un recrutement d’Élèves-Ingénieurs de l’Industrie et des Mines (EIIM). Il s’agit d’un corps d’élèves fonctionnaires de l’État, salariés du Ministère en charge de l’Industrie. L’admission des EIIM en cursus ingénieur se fait sur la base du concours commun TPE/EIVP. Héritage de l'école des Mines, IMT Lille Douai est la seule école à proposer ce titre suite à une classe préparatoire[11].

Des places sont également ouvertes via l'admission sur titre pour des élèves de DUT, L3, M1 ou venant d'écoles ou d'universités étrangères[12] (recrutement via Campus France). L'école recrute également après le bac via le concours Geipi Polytech[13].

Formation[modifier | modifier le code]

Ingénieur généraliste[modifier | modifier le code]

IMT Lille Douai propose une formation d’ingénieur en trois ans (ou en cinq ans pour les étudiants recrutés en post-bac).

Chaque élève choisit une combinaison d’Unités de Valeurs (UV) lui permettant d’acquérir, au fil des années, des compétences techniques, liées aux 4 domaines de l’école (et des compétences transverses de management, communication, économie, etc.) :

Chaque année les étudiants effectuent un stage allant de huit semaines pour la L1 à 24 semaines pour le projet de fin d’étude de dernière année.

Déroulement détaillé[modifier | modifier le code]
L1 et L2[modifier | modifier le code]

Durant les années de L1 et L2, l'école forment les étudiants recrutés à la suite du bac. Elles se déroulent principalement sur le site de Lille et sont consacrées aux enseignements de tronc commun ainsi qu’à la découverte des domaines d’approfondissement de l’école.

Deux stages de 2 à 3 mois rythment ces deux années.

L3[modifier | modifier le code]

L'année de L3 est la première année d'admission des étudiants venant des classe préparatoires et admis sur titre. Ils suivent une année construite par différents modules, obligatoires ou électifs : Sciences fondamentales, Sciences et Technologies du Numérique, Sciences Humaines & Sociales - Sciences de l’Entreprise, Découvertes d’entreprise - conférences - visites de laboratoires et Modules électifs de nature scientifique .

Exemples de Modules électifs de nature scientifique : Mécanique du solide, Résistance des Matériaux, Conception-Dessin, Mécanique des Fluides, Génie des procédés, Thermodynamique, Electricité Industrielle, Automatisme, Technologie WEB, Systèmes numériques, Traitement numérique du signal, Introduction à l'IA, Introduction aux Datas, Recherche opérationelle etc.

Les étudiants ayant intégré l’école en post-bac suivent des modules de renforcements scientifiques fondamentaux.

Le travail en mode projet débute cette année avec la réalisation d’un projet ouvert d’ordre associatif, humanitaire, scientifique ou technique tout au long de l’année.

Un stage de trois mois termine l’année.

M1 et M2[modifier | modifier le code]

Les deux dernières années du cursus ingénieur sont constituées d’Unités de Valeurs (UV) scientifiques et technologiques ou transversales choisies par les étudiants. Par le nombre de combinaisons possibles, une grande variété de parcours peut être empruntée par chaque élève. Il existe aussi des UV projets (projets recherche, projets entrepreneur).

Concrètement, chaque étudiant choisit 11 UV sur les 2 années (6 UV en M1 et 5 UV en M2), pour composer son parcours en fonction de son projet professionnel. Chaque UV représente une centaine d’heures d’enseignement réparties sur 4 semaines.

Ces années se déroulent à Lille et Douai, suivant les UV choisies.

Ingénieur expert ou Ingénieur transdisciplinaire[modifier | modifier le code]

Un parcours dans un domaine unique permet à l’étudiant d’atteindre le profil d’ingénieur expert.

Le choix d’un cursus sur deux domaines correspond à la construction d’un profil d’ingénieur transdisciplinaire permettant l’ouverture des compétences vers par exemple l’habitat intelligent, le Big Data pour l’analyse de l’environnement, la qualité environnementale du bâtiment,… . Les étudiants peuvent alors construire des parcours de type ingénieur-manager, ingénieur santé, ingénieur télécom & aéronautique, ingénieur architecte, …

Enfin, les étudiants peuvent construire un profil d’ingénieur interculturel. Outre les stages à l’étranger, ce profil peut être développé via un double diplôme avec une institution étrangère, une mobilité académique à l’international et/ou par le choix d’un parcours en langue anglaise au sein de l’école.

Ingénieur de spécialité (apprentissage)[modifier | modifier le code]

Quatre diplômes d’ingénieur de spécialité accessibles par la voie de l’apprentissage :

  • Télécommunications et Informatique
  • Génie Industriel (en partenariat avec InGHenia, le campus altrenance de l'IMT Lille Douai)
  • Plasturgie et Matériaux Composites (en partenariat avec l’ISPA)
  • Génie Civil et Systèmes Ferroviaires (en partenariat avec InGHenia)

Mastères spécialisés (accréditation CGE)[modifier | modifier le code]

Cinq mastères spécialisés accrédités par la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) :

  • Mastère Spécialisé Bâtiment à Énergie Positive
  • Mastère Spécialisé Ingénierie de la Cybersécurité
  • Mastère Spécialisé Management des Risques Professionnels et Technologiques
  • Mastère Spécialisé Produits et Procédés de l’Industrie du Béton
  • Mastère Spécialisé Ingénierie de l’Economie Circulaire

Doctorat[modifier | modifier le code]

IMT Lille Douai est accréditée à délivrer le diplôme de Docteur au sein de deux écoles doctorales régionales : Sciences pour l’Ingénieur (SPI) et Sciences de la Matière, du Rayonnement et de l’Environnement (SMRE).

Formations professionnelles[modifier | modifier le code]

Des formations à destination des ingénieurs et techniciens en entreprise.

Recherche[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

IMT Lille Douai est aussi un centre de recherche. Le site de Douai héberge notamment des laboratoires spécialisés en énergétique, plasturgie, génie civil, informatique et génie environnemental[14]. Le campus de Villeneuve-d'Ascq (Cité Scientifique) héberge les nombreux laboratoires scientifiques de l'Université de Lille.

Au sein de l'école, la recherche est organisé autour de trois Centres d’Enseignement, de Recherche et d’Innovation (CERI) : Systèmes numériques, Matériaux & procédés, Energie & environnement[15].

Systèmes numériques regroupe les équipes :

  • Informatique et réseaux
  • Informatique et automatique
  • Systèmes de communication

Matériaux & procédés regroupe les équipes :

  • Technologie des polymères et composites et ingénierie mécanique
  • Génie civil et environnemental

Energie & environnement regroupe les équipes :

  • Sciences de l’atmosphère et génie de l’environnement
  • Énergétique industrielle

Exemples de départements[modifier | modifier le code]

Informatique et réseaux[modifier | modifier le code]

Logo de CRIStAL

Les enseignants-chercheurs mènent des activités de recherche au sein du Centre de Recherche en Informatique, Signal et Automatique de Lille (CRIStAL UMR 9189)[16]. C’est la garantie de la reconnaissance de leurs activités de recherche au plus haut niveau scientifique national et international.

Ces activités de recherche couvrent des domaines très variés tels que le logiciel, la voix sur IP, les moteurs de recherche multimédia, la 3D et la sécurité[17].

Science de l'atmosphère et génie de l'environnement[modifier | modifier le code]

Le département Sciences de l’Atmosphère et Génie de l’Environnement (SAGE) est situé sur le site douaisien (Bourseul) d’IMT Lille Douai. Les activités de recherche du département SAGE portent sur les thématiques environnementales en lien avec la qualité de l’air et l’impact des activités humaines sur la composition des atmosphères intérieures et extérieures[18].

FabLab, International and Cultural Center, Incubateur APPUI[modifier | modifier le code]

FabLab[modifier | modifier le code]

FabLab IMT Lille Douai est un lieu dédié à l’innovation, au travail collectif et à la sensibilisation aux outils actuels de fabrications numériques. Il offre la possibilité de réaliser des objets soi-même, de partager ses compétences et d’apprendre au contact des personnels du lieu et des autres adhérents[19].

Il se situe au sein de l'école et les étudiants ont accès à toutes les machines leur permettant de mener leurs projets professionnels et personnels. Sont comptées parmi elles :

  • SCAN 3D FARO : Scan de bâtiment, pièce.
  • Scanner 3D CREAFORM HANDYSCAN
  • Imprimante 3D - FORMLABS+1 : Impression de pièces souples.
  • Imprimante carbone MARKFORGED : Impression de matières composites.
  • Imprimante céramique LUTUM
  • Imprimante 3D portable
  • Découpeuse laser
  • Fraiseuse numérique 3 axes grande dimension
  • Brodeuse numérique BROTHER

Incubateur APPUI[modifier | modifier le code]

L’Incubateur APUI est intégré à IMT Lille Douai. Il s’adresse à toute personne qui, avec des compétences techniques solides, a pour projet de créer une entreprise à partir d’une idée comportant une innovation technologique principalement dans le domaine de l’environnement et de l’énergie.

Son objectif est de faciliter les différentes étapes de la création d’entreprise innovante, aussi bien sur le plan technique que pour l’établissement d’un plan d’affaires (aspects commerciaux, économiques, financiers, juridiques, propriété intellectuelle,..) et pour la recherche des contacts industriels et financiers nécessaires[20].

Classement[modifier | modifier le code]

Au niveau national, l’école a été classée dès sa première année d’existence dans le groupe A' du palmarès L'Étudiant. Elle fait partie avec Télécom Sud Paris des deux seules écoles de cette classe au sein de lInstitut Mines-Télécom.

Classement 2018-2019
L'Étudiant 30e/174 (A)
L'Usine Nouvelle 31e/126
Eduniversal 16e

Campus et vie associative[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

La vie associative d’IMT Lille Douai s’organise autour de 4 bureaux[21] :

  • Le bureau des élèves (BDE) gère, entre autres, le Comité Gala, Le Foyer-Bar (table de ping pong, billard, babyfoot, etc.), le journal, le Comité Mécanique, le Comité Traditions.
  • Le bureau des arts (BDA) gère différents clubs et comité, tels que le Comité Œnologie, le Club magie, le Club ciné, Le Club photo, les jeux de rôles, ou encore le club BD.
  • Le bureau des sports (BDS) participe à l’organisation du sport à l’école et s’occupe par ailleurs des Comités Cartel des Mines, Course Croisière Edhec, et du groupe de pompoms.
  • Le bureau de l'humanitaire (BDH) organise des actions au sein de l’école et accompagne les élèves dans le cadre de l’Eurotandem, le 4L Trophy ou le Téléthon. C'est une des rares écoles a posséder ce bureau.

D'autres clubs et associations importants sont [22]:

  • ARTEMIS, la junior-entreprises d’IMT Lille Douai. Les juniors-entreprises permettent aux étudiants de réaliser des projets à la demande des entreprises.
  • IMTx, le TEDx d'IMT Lille Douai.

Sport[modifier | modifier le code]

La pratique du sport est obligatoire pour tous les élèves-ingénieurs d’IMT Lille Douai[23]. Plus de 25 sports individuels et collectifs sont proposés.

Le BDS participe largement aux rencontres régionales, nationales et internationales :

  • organisation chaque année de l’Eurotandem (plus de 3 500 km en tandem pour promouvoir le don du sang)
  • participation à la Course Croisière EDHEC
  • équipages pour le 4L Trophy

Le BDS organise également ses propres rencontres et challenges comme le tournoi inter-promo, semaine consacrée au sport où les trois promos de première, seconde et troisième année s’affrontent et s'amusent autour de compétitions et soirées.

Il participe aussi à l’organisation de manifestations d'échelles régionale, nationale et européenne :

  • Derby-Nord : Tournoi omnisports des Grandes Ecoles de la Région Nord – Pas-de-Calais.
  • Le Cartel des Mines : Tournoi annuelle réunissant près de 800 sportifs des diverses Ecoles des Mines européennes (France, Allemagne, Espagne, Italie). Il a été inauguré en 1962 aux Mines de Paris. L'édition 2018 s'est déroulée à Douai.
  • L’Inter-Télécom : Compétition sportive réunissant près de 300 participants originaires de plusieurs écoles de l’IMT.

Résidences et mobilité[modifier | modifier le code]

Sue le campus lillois (Villeneuve-d'Ascq), à 300 mètres de l'école, se trouve la résidence REEFLEX, avec une aile de 170 appartements spécialement dédiés aux étudiants de l'école. La ligne 1 du métro passe par le campus (station Cité Scientifique - Lille1) et permet de se rendre à Lille en 12 minutes.

A Douai, La Maison des Élevés offre actuellement 825 chambres individuelles, réparties au sein de trois résidences : Lavoisier, Condorcet et Descartes. Sont également à disposition : un parking souterrain, une laverie, des clubs & associations, un foyer-bar et une photocopieuse réseau en libre-service[24].

La ville de Douai possède une gare desservie par des TGV et TER à 20 minutes à pied des résidences. Le durée du trajet Paris-Douai est d'environ 1h10 en TGV ; celle de Douai-Lille est de 20 minutes en TER.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Décret no 2016-1527 du 14 novembre 2016 modifiant le décret no 2012-279 du 28 février 2012 relatif à l'Institut Mines-Télécom
  2. « Plaquette d'informations IMT Lille Douai » (consulté le 26 mai 2019).
  3. « Site officiel de l'alternance de l'Institut Mines-Télécom » (consulté le 26 mai 2019).
  4. Arrêté du 18 janvier 2019 fixant la liste des Ecoles accréditées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé.
  5. Céline Authemayou, « Télécom Lille et Mines Douai : une fusion en janvier 2017 », sur www.letudiant.fr/educpros,
  6. « Classement 2017 des écoles d’ingénieurs : Polytechnique surpasse ses concurrents », sur lemonde.fr (consulté le 18 septembre 2019)
  7. Décret n° 2016-1527 du 14 novembre 2016 modifiant le décret n° 2012-279 du 28 février 2012 relatif à l'Institut Mines-Télécom - Article 60
  8. « Un nouveau directeur pour l’IMT Lille-Douai », sur www.lavoixletudiant.com, (consulté le 6 mai 2017)
  9. Vivien Benard, « Institut Mines Telecom : Nouveaux noms, logos et architecture », sur IMT, (consulté le 25 juillet 2019)
  10. « Site officiel d'IMT Lille Douai »
  11. Décret n° 2012-984 du 22 août 2012 portant statut particulier du corps des techniciens supérieurs de l'économie et de l'industrie, (lire en ligne)
  12. http://www.imt-lille-douai.fr/#formation
  13. http://imt-lille-douai.fr/admissions/admissions/
  14. http://www2.mines-douai.fr/page/moyens-de-recherche
  15. « Recherche et innovation > Centres d'enseignement, de recherche et d'innovation | IMT Lille Douai », sur imt-lille-douai.fr (consulté le 25 juillet 2019)
  16. « Accueil », sur www.cristal.univ-lille.fr (consulté le 25 juillet 2019)
  17. « Informatique et Réseaux, Un site utilisant imtlilledouai Sites | Présentation », sur ir.imt-lille-douai.fr (consulté le 25 juillet 2019)
  18. « Présentation de Sage > En bref | Sciences de l'Atmosphère & Génie de l'Environnement - Département IMT Lille Douai », sur sage.imt-lille-douai.fr (consulté le 25 juillet 2019)
  19. « FabLab IMT Lille Douai », sur fablab.imt-lille-douai.fr (consulté le 26 juillet 2019)
  20. « Porteurs de projets > APUI | IMT Lille Douai », sur imt-lille-douai.fr (consulté le 26 juillet 2019)
  21. « Vie étudiante > Associatif | IMT Lille Douai », sur imt-lille-douai.fr (consulté le 25 juillet 2019)
  22. « Plaquette Alpha5pdf », sur calameo.com (consulté le 25 juillet 2019)
  23. « Vie étudiante > Sport | IMT Lille Douai », sur imt-lille-douai.fr (consulté le 25 juillet 2019)
  24. « Vie étudiante > Se loger sur le campus | IMT Lille Douai », sur imt-lille-douai.fr (consulté le 25 juillet 2019)