Institut national polytechnique de Toulouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir INPT, INP et Prépa INP - CPP.
Ne doit pas être confondu avec École polytechnique (France) ou Réseau Polytech.
Institut national polytechnique de Toulouse (Toulouse INP)
Institut national polytechnique de Toulouse (logo).svg

Logo de Toulouse INP

Histoire et statut
Fondation
Type
institut national polytechnique assimilé à une université (EPCSCP)
Président
Olivier Simonin
Localisation
Campus
Localisation
Pays
Chiffres-clés
Étudiants
6300
Divers
Devise
Créateur de Valeurs
Membre de
Site web

L’institut national polytechnique de Toulouse (Toulouse INP) est un établissement public d’enseignement supérieur créé en 1969. Ses écoles internes délivrent une formation d’ingénieurs dans plusieurs domaines comme l’électronique, l’informatique, la chimie, les matériaux, l’agronomie, l’hydraulique, les télécommunications, la mécanique, la météorologie.

Historique[modifier | modifier le code]

À la suite de la loi Faure sur la nouvelle organisation des universités en France en 1969, trois instituts nationaux polytechniques sont créés à Grenoble, en Lorraine et à Toulouse [1]. Ces instituts sont des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) assimilés à des universités [2]. Depuis 2012, l’institut national polytechnique de Toulouse est le seul ayant encore ce statut (ceux de Grenoble et de Bordeaux, sont des grands établissements, celui de Lorraine est désormais une partie de l’université de Lorraine). . En novembre 2014, les quatre INP se sont regroupés en association en fondant le Groupe INP afin de renforcer la visibilité des écoles d'ingénieurs du groupe et de renforcer les synergies entre les INP.

Toulouse INP est membre fondateur de la Comue Université fédérale de Toulouse-Midi-Pyrénées[3].

Olivier Simonin est le président de Toulouse INP depuis 2012 et du Groupe INP depuis novembre 2016. Il est membre du bureau de l'université de Toulouse et membre du conseil d’administration de la conférence des présidents d'université.

Formations[modifier | modifier le code]

Diplôme d'ingénieur[modifier | modifier le code]

L'INP de Toulouse est constitué de trois écoles d'ingénieurs internes [4] :

Et de trois écoles d'ingénieurs associées à Toulouse INP :

L'INP de Toulouse recrute la majorité de ses élèves ingénieurs à bac+2, à partir du concours commun polytechnique (CCP) ou via la Prépa des INP. L'ENSAT recrute aussi sur le concours agronomiques et vétérinaires. Il est également possible d'être admis sur titres à bac+2 ou bac+3, avec un diplôme universitaire de technologie (DUT) ou un brevet de technicien supérieur (BTS), ou une licence (L2, L3 ou licence professionnelle) [8]'[9]'[10]. En outre, l'ENIT a la particularité de recruter la majorité de ses étudiants post-bac via le concours Geipi Polytech. En plus des voies d'admissions précédemment citées, elle passe également par le concours e3a, et la banque Physique et Technologie [11]. Quant à l'EI-Purpan, elle recrute ses étudiants post-bac et à bac+2 sur dossier [12].

Les formations d'ingénieur des écoles de l'INP de Toulouse sont habilitées par la commission des titres d'ingénieur (CTI) : elles sont aux normes européennes et confèrent le grade de master (attribution de 300 crédits ECTS). Elles peuvent être suivies en formation initiale ou en formation par alternance [13]'[14]'[15]'[16]'[17]'[18].

Masters[modifier | modifier le code]

L'INP de Toulouse délivre, seul ou en co-accréditation avec d'autres établissements (écoles d'ingénieurs et universités) 20 masters II, avec 36 parcours-types différents. Certains d'entre-eux sont des masters of Science (en anglais) [19].

  • Mention aéronautique et espace (1 parcours-type), avec l'INPT (ENSEEIHT), l'INSAT, l'ISAE-SUPAERO, l'ENAC et l'IMT Mines d'Albi,
  • Mention biodiversité, écologie et évolution (1 parcours-type), avec l'INPT (ENSAT), l'université Toulouse-I-Capitole, l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier et l'institut national universitaire Jean-François Champollion,
  • Mention biologie-santé (7 parcours-types), avec l'INPT (ENVT), l'université Toulouse-I-Capitole et l'université Toulouse-II-Jean-Jaurès,
  • Mention biologie végétale (1 parcours-type), avec l'INPT (ENSAT) et l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier,
  • Mention biotechnologies (1 parcours-type), avec l'INPT (ENSAT), l'université Toulouse-I-Capitole, l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier,
  • Mention chimie (2 parcours-type), avec l'INPT (ENSIACET) et l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier,
  • Mention électronique, énergie électrique, automatique (1 parcours-type), avec l'INPT (ENSEEIHT) et l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier,
  • Mention énergie (1 parcours-type), avec l'INPT (ENSEEIHT),
  • Mention énergétique, thermique (1 parcours-type), avec l'INPT (ENSEEIHT), l'INSAT, l'ISAE-SUPAERO, l'IMT Mines d'Albi et l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier,
  • Mention génie industriel (1 parcours-type), avec l'INPT, l'INSAT et l'IMT Mines d'Albi,
  • Mention génie mécanique (1 parcours-type), avec l'INPT (ENIT), l'INSAT, l'ISAE-SUPAERO, l'IMT Mines d'Albi et l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier,
  • Mention génie des procédés et bioprocédés (2 parcours-types), avec l'INPT (ENSIACET) et l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier,
  • Mention géomatique (1 parcours-type), avec l'INPT (ENSAT) et l'université Toulouse-II-Jean-Jaurès,
  • Mention informatique (2 parcours-types), avec l'INPT (ENSEEIHT), l'ENAC et l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier,
  • Mention ingénierie des systèmes complexes (3 parcours-types), avec l'INPT (ENSEEIHT, ENSIACET), l'INSAT et l'IMT Mines d'Albi,
  • Mention mécanique (1 parcours-type), avec l'INPT (ENSEEIHT), l'INSAT, l'IMT Mines d'Albi et l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier,
  • Mention réseaux et télécommunication (4 parcours-types), avec l'INPT (ENSEEIHT), l'INSAT, l'ISAE-SUPAERO, l'ENAC et l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier,
  • Mention sciences de l'océan, de l'atmosphère et du climat (2 parcours-types), avec l'INPT (ENSEEIHT) et l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier,
  • Mention sciences et génie des matériaux (2 parcours-types), avec l'INPT (ENSIACET et ENIT) et l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier,
  • Mention sciences et technologie de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement (1 parcours-type), avec l'INPT (ENSAT) et l'ENSFEA.

Mastères spécialisés et DHET[modifier | modifier le code]

L'INP de Toulouse propose également 8 mastères spécialisés. Ils sont accessibles aux personnes titulaires d'un bac+5 ou d'un bac+4 avec au moins 3 ans d'expérience professionnelle. La formation dure un an [20].

  • Eco-ingénierie, avec l'ENSAT, l'ENSEEIHT, l'ENSIACET, l'ENIT, l'ENM, l'EI PURPAN et l'ENVT,
  • Safety engineering and management, avec l'INPT, l'INSAT et l'ICSI,
  • Hydraulique, avec l'ENSEEIHT
  • Systèmes embarqués, avec l'ENSEEIHT et l'ISAE-SUPAERO,
  • Nouvelles technologies de l'énergie, avec l'ENSEEIHT et l'ENSIACET,
  • Gestion des risques en milieu de soins, avec l'ENSIACET et l'INSAT,
  • Gestion globale des risques technologiques et environnementaux, avec l'ENSIACET, l'ICSI et l'INSAT.

L'INP de Toulouse propose aussi 16 diplômes des hautes études technologiques aux titulaires d'un bac+4 minimum. La formation dure un an et est composée d'enseignements théoriques et pratiques, ainsi que d'un stage de 3 à 6 mois selon la spécialisation.

  • Qualité, sécurité et environnement, avec l'ENSIACET,
  • Gestion globale des risques technologiques et environnementaux, avec l'ENSIACET,
  • Génie des systèmes industriels, avec l'ENSIACET,
  • Échantillonnage et analyses physico-chimiques, avec l'ENSIACET,
  • Nouvelles technologies de l’énergie, avec l'ENSIACET,
  • Gestion des risques en milieu de soins, avec l'ENSIACET,
  • Agrobiosciences végétales, avec l'ENSAT,
  • Systèmes et produits de l'élevage, avec l'ENSAT,
  • Agroécologie : du système de production au territoire, avec l'ENSAT,
  • Biologie computationnelle appliquées aux biotechnologies vertes et blanches, avec l'ENSAT,
  • Industries agroalimentaires, avec l'ENSAT,
  • Agrogéomatique, avec l'ENSAT,
  • Génie de l'environnement, avec l'ENSAT,
  • Qualité de l'environnement, gestion des ressources, avec l'ENSAT,
  • Ingénierie des développement durables, avec l'ENSAT,
  • Agromanagement, avec l'ENSAT.

Diplôme national d’œnologue[modifier | modifier le code]

Le diplôme national d’œnologue est dispensé par l'ENSAT. Elle est ouverte aux titulaires d'une licence en biologie, chimie, biochimie, agronomie, ainsi qu'au titulaire de bac+2 avec expérience professionnelle. Elle peut également être suivie en parallèle du cursus ingénieur pour les étudiants de l'ENSAT et de l'ENSIACET. La formation dure deux ans, et peut se faire par formation initiale ou par formation par alternance [21].

Doctorat[modifier | modifier le code]

Les études doctorales durent trois ans minimum, et sont préparées au sein de 10 écoles doctorales inter-établissements qui génèrent un flux de plus de 170 thèses INP Toulouse par an [22] :

  • L'école doctorale Systèmes (ED SYS),
  • L'école doctorale Mécanique, Energétique, Génie Civil & Procédés (ED MEGeP),
  • L'école doctorale Sciences de la Matière (ED SDM),
  • L'École doctorale Génie Electrique, Electronique, Télécommunications (ED GEET),
  • L'école doctorale Aéronautique Astronautique (ED AA),
  • L'école doctorale Mathématiques, informatique, télécommunications (ED MITT),
  • L'école doctorale Sciences de l'univers de l'environnement et de l'espace (ED SDU2E),
  • L'école doctorale Temps, espaces, sociétés et culture (ED Tesc),
  • L'école doctorale Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (ED Sevab)
  • L'école doctorale Aéronautique – astronautique (ED AA),
  • L'école doctorale Biologie santé biotechnologies (ED BSB).

L'admission en doctorat est autorisée aux titulaires d'un master ou d'un diplôme équivalent au master (diplôme d'ingénieur, par exemple).

Formation professionnelle Toulouse Tech[modifier | modifier le code]

L’institut propose également des formations professionnelles s'adressant surtout aux techniciens, cadres et ingénieurs dans les domaines scientifiques. Elle permet de suivre des stages de quelques jours, de s’inscrire dans des cursus diplômants (ingénieurs, Master Professionnel, Mastères spécialisés, DHET) ou de mettre en œuvre des procédures de validation des acquis (VAE ou VAP).

Recherche[modifier | modifier le code]

La recherche à l'INP de Toulouse est effectuée dans 17 laboratoires, ancrés au cœur de ses écoles, de qualité reconnue par les grands organismes de recherche (CNRS, INRA) ou le ministère de l'Éducation Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Ils sont composés de 700 enseignants-chercheurs. La recherche de l'institut participe également aux grandes opérations technologiques nationales (réseaux, incubateurs, créations d'entreprises).

Laboratoires de recherche INP Toulouse
Nom Nom Complet Type Centre Domaine Structures partenaires
AGIR Laboratoire Agroécologie - Innovations - Terrirtoires UMR Castanet Tolosan Agronomie, écologie, zootechnie, écophysiologie, sociologie, géographie sociale [23]. ENSAT, Purpan, INRA
CIRIMAT Centre inter-universitaire de recherche d'ingénierie des matériaux UMR Toulouse, Labège Sciences des matériaux, nanomatériaux, revêtements et procédés de dépôt, vieillissement et durabilité des matériaux [24]. ENSIACET, Université Paul Sabatier, CNRS
DYNAFOR Dynamiques et écologie des paysages agriforestier UMR Castanet Tolosan Biodiversité des forêts rurales et des milieux semi naturels dans les paysages, recherche en analyse et modélisation de systèmes socio-écologiques spatialisés, services écosystémiques du paysage [25]. ENSAT, Purpan, INRA
EcoLab Laboratoire écologie fonctionnelle et environnement UMR Toulouse Dynamique des milieux, rôle de la biodiversité dans les fonctions des écosystèmes, influence des régimes de perturbations sur la biodiversité, dynamique et effet des polluants, modélisation de la structure et du fonctionnement des écosystèmes, bio-remédiation et restauration des milieux naturels [26]. ENSAT, Université Paul Sabatier, CNRS
GBF Laboratoire génomique et biotechnologie des fruits UMR Castanet Tolosan Contrôle hormonal de la maturation des fruits, compréhension des mécanismes croisés de l’éthylène et de l’auxine dans le contrôle du développement et de la maturation des fruits [27]. ENSAT, INRA
GenPhySE Laboratoire Génétique Physiologie et Systèmes d'Elevage UMR Toulouse, Auzeville Tolosane, Castanet Tolosan Génétique animale, biologie intégrative, sciences animales [28]. ENSAT, INRA, ENVT
IMFT Institut de mécanique des fluides de Toulouse UMR Toulouse Écoulements monophasiques transitionnels et turbulents, milieux poreux, hydrologie écoulements géophysiques et ingénierie de l’environnement, particules, sprays et combustion [29]. ENSEEIHT, Université Paul Sabatier, CNRS
IRIT Institut de recherche en informatique de Toulouse UMR Toulouse Analyse et synthèse de l’information, indexation et recherche d’informations, interaction, coopération, adaptation par l’expérimentation, raisonnement et décision, modélisation, algorithmes et calcul haute performance, architecture, systèmes et réseaux, sûreté de développement du logiciel [30]. ENSEEIHT, Université Toulouse-I-Capitole, Université Toulouse-Jean-Jaurès, CNRS
LAAS Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes UPR Toulouse Informatique critique, réseaux et communications, robotique, décision et optimisation, hyperfréquences et optique, technologie et instrumentation pour le monitoring des systèmes complexes, micro nano bio technologies, gestion de l'énergie [31]. ENSEEIHT, INSAT, Université Paul Sabatier, CNRS
Laplace Laboratoire plasma et conversion d'énergie UMR Toulouse Arcs électriques et procédés plasmas thermiques, commande et diagnostic des systèmes électriques, convertisseurs statiques, diélectriques solides et fiabilité, énergie électrique et systémique, électromagnétisme, électrodynamique, énergétique, plasmas, et hors équilibre, lumière et matière, matériaux diélectriques dans la conversion d’énergie, matériaux et procédés plasmas, plasmas réactifs hors équilibre [32]. ENSEEIHT, Université Paul Sabatier, CNRS
LCA Laboratoire de chimie agro-industrielle UMR Labège, Tarbes (plate-forme AGROMAT) Chimie des agro-ressources, chimie verte, génie des procédés [33]. ENSIACET, INRA
LCC Laboratoire de chimie de coordination UPR Toulouse, Labège Conception et caractérisation de molécules ou d’édifices polyatomiques originaux, aux interfaces de la chimie de coordination et de l’hétéro-chimie avec les matériaux ou la biologie [34]. ENSIACET, Université Paul Sabatier, CNRS
LGC Laboratoire de génie chimique UMR Toulouse, Labège, Castanet Tolosan Génie des interfaces et des milieux divisés, génie des procédés intensifiés, ingénierie des réacteurs polyphasiques innovants, procédés électrochimiques, procédés et systèmes industriels, bioprocédés et systèmes microbiens [35]. ENSIACET, ENSAT, Université Paul Sabatier, CNRS
LGP Laboratoire génie de production EA Tarbes Interfaces et matériaux fonctionnels, mécanique des matériaux, des structures et procédés, décision et interaction dynamiques pour les systèmes, systèmes décisionnels et cognitifs [36]. ENIT
Toxalim Pôle de recherche en toxicologie UMR Toulouse Toxicologie intégrative et métabolisme, métabolisme des xénobiotiques, gestation & perturbation endocrinienne, neuro-gastroentérologie et nutrition, biosynthèse & toxicologie des mycotoxines, génotoxicité et signalisation intracellulaire, prévention et promotion de la cancérogenèse par les aliments, toxicologie moléculaire et cellulaire des xénobiotiques, endocrinologie & toxicologie de la barrière intestinale, contaminants et stress cellulaire [37]. Purpan, ENVT, Université Paul Sabatier
CNRM Centre national de recherches météorologiques UMR Toulouse Aviation météorologique, études de la neige, modélisation et assimilation pour la prévision, météorologie expérimentale et instrumentale, météorologie de grande Eéchelle et climat, météorologie de moyenne échelle [38]. ENM, CNRS, Météo-France
IHAP Laboratoire interaction hôtes-agents pathogènes UMR Toulouse Pathogenèse des infections par les mycoplasmes chez les ruminants, régulation précoce des infections, interactions hôtes-virus et vaccinologie, pathogenèse des encéphalopathies spongiformes transmissibles, parasitologie, interactions nématodes-milieu digestif, épidémiologie et économie de la santé animale [39]. ENVT, INRA

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Associations[modifier | modifier le code]

La vie étudiante à l'INP de Toulouse est structurée autour d'une centaine d'associations et de clubs étudiants propres à chaque école. L'association étudiante Toulouse-INP (AE) rassemble tous ces clubs et associations étudiantes et permet le partage d'instants entre étudiants de toutes les écoles de l'INPT. Son rôle est de représenter les étudiants auprès du conseil d'administration, du conseil des études et de la vie étudiante, du conseil scientifique). L'AE rassemble aussi les bureaux des élèves des écoles.

Événements[modifier | modifier le code]

Chaque année, l'année universitaire est marquée par de nombreux temps forts :

  • La journée de cohésion en début d'année scolaire, organisée par l'AE,
  • Les ol'INP'iades, qui est un tournoi sportif opposant les différentes écoles, également organisé par l'AE,
  • Le 4L Trophy, la Garona Cup,
  • Les salons étudiants,
  • La participation des scientifiques des laboratoires à divers événements de vulgarisation scientifique : Médiations scientifiques, la Nuit européenne des chercheurs, la Fête de la science, Scientilivre, etc,
  • Les cérémonies de remise des diplômes,
  • La cérémonie de remise des prix de la recherche : INP INNOV'.

Par ailleurs, chaque école organise ses propres événements : galas, intégrations des nouveaux élèves, soirées diverses, tournois sportifs, etc.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret no 69-930 du 14 octobre 1969 portant application aux instituts de facultés ou d’université préparant à un diplôme d’ingénieur de la loi no 68-978 du 12 novembre 1968
  2. Article L. 711-2 du code de l’éducation
  3. Décrets no 2007-385 du 21 mars 2007 portant création de l’établissement public de coopération scientifique « Université de Toulouse » et no 2015-663 du 10 juin 2015 portant approbation des statuts de la communauté d'universités et établissements « Université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées »
  4. Décret no 85-1243 du 26 novembre 1985 portant création d'instituts et d'écoles internes dans les universités et les instituts nationaux polytechniques
  5. Décrets no 2002-1107 du 30 août 2002 portant rattachement de l'Ecole nationale d'ingénieurs de Tarbes à l'Institut national polytechnique de Toulouse et no 2016-468 du 14 avril 2016 portant association d'établissements du site toulousain
  6. Décret no 2010-1682 du 28 décembre 2010 portant rattachement de l'école d'ingénieurs de Purpan à l'Institut national polytechnique de Toulouse et Article D731-6 du code de l’éducation
  7. Convention de coopération signée en 2009
  8. « ENSEEIHT : Futur étudiant », sur enseeiht.fr (consulté le 5 février 2018)
  9. « ENSIACET : Admissions », sur ensiacet.fr (consulté le 5 février 2018)
  10. « ENSAT : Admission », sur ensat.fr (consulté le 5 février 2018)
  11. « ENIT : Admissions sous statut d'étudiant », sur enit.fr/ (consulté le 5 février 2018)
  12. « Candidater à Purpan », sur purpan.fr/ (consulté le 5 février 2018)
  13. Commission des titres d'ingénieur, ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ÉLECTROTECHNIQUE, D'ÉLECTRONIQUE, D'INFORMATIQUE, D'HYDRAULIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DONNÉES CERTIFIÉES CTI CAMPAGNE 2017, , 39 p. (lire en ligne)
  14. Commission des titres d'ingénieur, ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES INGÉNIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES DONNÉES CERTIFIÉES CTI CAMPAGNE 2017, , 35 p. (lire en ligne)
  15. Commission des titres d'ingénieur, ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE AGRONOMIQUE DE TOULOUSE DONNÉES CERTIFIÉES CTI CAMPAGNE 2017, , 23 p. (lire en ligne)
  16. Commission des titres d'ingénieur, ECOLE NATIONALE D'INGÉNIEURS DE TARBES DONNÉES CERTIFIÉES CTI CAMPAGNE 2017, , 23 p. (lire en ligne)
  17. Commission des titres d'ingénieur, ECOLE NATIONALE DE LA MÉTÉOROLOGIE DONNÉES CERTIFIÉES CTI CAMPAGNE 2017, , 20 p. (lire en ligne)
  18. Commission des titres d'ingénieur, ECOLE D'INGÉNIEURS DE PURPAN DONNÉES CERTIFIÉES CTI CAMPAGNE 2017, , 20 p. (lire en ligne)
  19. « Master - Toulouse INP », sur inp-toulouse.fr (consulté le 5 février 2018)
  20. « Mastère spécialisé® et DHET », sur inp-toulouse.fr (consulté le 5 février 2018)
  21. « Diplôme National d'Œnologue », sur ensat.fr (consulté le 5 février 2018)
  22. « Le doctorat à l'INP Toulouse », sur Site de l'INP Toulouse http://www.inp-toulouse.fr/ (consulté le 4 février 2018)
  23. « AGIR », sur https://www6.toulouse.inra.fr/ (consulté le 4 février 2018)
  24. « CIRIMAT », sur http://www.cirimat.cnrs.fr/ (consulté le 4 février 2018)
  25. « Dynafor », sur https://dynafor.toulouse.inra.fr/dynafornet/ (consulté le 4 février 2018)
  26. « EcoLab », sur http://www.ecolab.omp.eu/ (consulté le 4 février 2018)
  27. « GBF », sur http://gbf.inp-toulouse.fr/en/home.html (consulté le 4 février 2018)
  28. « GenPhySE », sur https://genphyse.toulouse.inra.fr/ (consulté le 4 février 2018)
  29. « IMFT », sur https://www.imft.fr/ (consulté le 4 février 2018)
  30. « IRIT », sur https://www.irit.fr/ (consulté le 4 février 2018)
  31. « LAAS », sur https://www.laas.fr/public/ (consulté le 4 février 2018)
  32. « Laplace », sur http://www.laplace.univ-tlse.fr/ (consulté le 4 février 2018)
  33. « LCA », sur www6.toulouse.inra.fr/lca (consulté le 4 février 2018)
  34. « LCC », sur https://www.lcc-toulouse.fr/ (consulté le 4 février 2018)
  35. « LGC », sur http://www.lgc.cnrs.fr/ (consulté le 4 février 2018)
  36. « LGP », sur http://www.lgp.enit.fr/fr/lgp.html (consulté le 4 février 2018)
  37. « Toxalim », sur https://www6.toulouse.inra.fr/toxalim (consulté le 4 février 2018)
  38. « CNRM », sur http://www.umr-cnrm.fr/ (consulté le 4 février 2018)
  39. « IHAP », sur http://www.envt.fr/menu-og-32/ihap (consulté le 4 février 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]