Association nationale de la recherche et de la technologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Créée en 1953, l'Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT) rassemble les acteurs publics et privés de la Recherche et développement (R&D) en France. Son objectif est d’aider à améliorer l’efficacité du système français de recherche et d’innovation et en particulier les relations public-privé. Ses trois actions principales sont les Conventions CIFRE, la plate-forme de prospective FutuRIS et, avec le service Europe, l’amélioration des pratiques de recherche partenariale.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT) est née en 1953 de la transformation d'un "comité français de liaison des centres et instituts de recherche technique" en une association au champ d'intervention plus large[1]. La décision de cette transformation a été prise, avec l'encouragement des pouvoirs publics, à l'occasion des études pour le développement de la recherche en France, entreprise par le Gouvernement dans le cadre du deuxième Plan de modernisation et d'équipement. L'arrêté ministériel du 16 octobre 1953 qui la reconnaissait comme représentative de la recherche technique en France lui donnait comme but "d'assurer la promotion de la recherche technique, aider ses membres collectivement dans leurs activités de R&D, les représenter auprès des pouvoirs publics, des organismes français et internationaux".

Régie par la loi de 190I sur les associations, l'ANRT est gouvernée par un Conseil d'administration dans lequel siège un commissaire du Gouvernement. Le premier Président du Conseil d'administration a été Auguste E. Le Thomas, le fondateur de l'ANRT, alors administrateur directeur général du Centre Technique des Industries de la Fonderie[2].

Dispositifs et services[modifier | modifier le code]

Le Service Europe de l'ANRT propose des services d’information et d’accompagnement permettant aux acteurs privés et publics de tirer le meilleur parti des politiques publiques régionales, nationales, et européennes de recherche et d’innovation. Il répond aux besoins de compréhension, de mise au point et d’appropriation des outils nouveaux : crédit d’impôt recherche, 7e PCRD, pôles de compétitivité, agences, instituts Carnot… Il organise des formations et des échanges entre usagers, et travaille sur les cadres de coopération.

Personnalités liées à l'ANRT[modifier | modifier le code]

En outre, les personnalités suivantes sont ou ont été membres du conseil d'administration :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pascal Jauquet, « ANRT - Association Nationale de la Recherche et de la Technologie », sur ANRT - Association Nationale de la Recherche et de la Technologie (consulté le 28 août 2015)
  2. « L'association nationale de la recherche technique (A.N.R.T.) et la documentation | Bulletin des bibliothèques de France », sur bbf.enssib.fr (consulté le 28 août 2015)
  3. « "Conseil d'administration" sur le site de l'ANRT »,‎ (consulté le 10 mars 2015)
  4. « ANRT : Thierry Breton », Les Echos,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]