François Darnaudet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François Darnaudet
Naissance (60 ans)
Auch, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

François Darnaudet, né le à Auch (Gers)[1], est un écrivain français de fantastique et de roman policier, lauréat du Prix Masterton 2006 dans la catégorie "roman français", du Prix Virtuel du roman policier 2008, du Prix de l'Académie du Bassin d'Arcachon 2016 et du Prix Tangente lycéens en 2017. Il est également scénariste de bandes dessinées.

Biographie[modifier | modifier le code]

Titulaire d'un diplôme d'ingénieur de l'École Spéciale des Travaux Publics à Paris, complété par un doctorat en mécanique théorique à Jussieu-Paris VI, il fait ses débuts en publiant des nouvelles fantastiques dans des anthologies chez Corps 9 (à Troësnes), avant de publier des romans[2] au Fleuve noir avec sa femme Catherine Rabier ou en solo.

Pendant quelques années, il publie plusieurs dizaines de nouvelles d'humour noir, de fantastique ou policières dans Hara-Kiri, Professeur Choron, Fluide glacial, chez Denoël ou au Masque dans les anthologies Hitchcock.

Il retrouve un éditeur en 1997, et enchaîne depuis la publication de romans inspirés des œuvres de Jean Ray, Lovecraft, ou Graham Masterton, mais aussi de la mythologie gauloise ou du mythe de l'Atlantide.

Après avoir écrit une série de romans noirs[3] politiques chez Baleine (un Poulpe), au Passage (L'Or du Catalan[4]), et chez Mare Nostrum éditions (Le Dernier Talgo à Port-Bou), il repart dans une nouvelle direction avec Custer et moi (ActuSF), une autobiographie fantastique, et Bison Ravi et le Scorpion rouge, une enquête littéraire sur un inédit de Boris Vian aux éditions du Scorpion.

L'aboutissement de ce travail[5] mêlant autobiographie et fiction est concrétisé par un second Poulpe : Les Ignobles du Bordelais, ayant pour thème l'affaire Malvy de 1917.

Notons également un hommage fort réussi à la littérature populaire française sous la forme d'un roman historique situé entre la Commune de Paris et le massacre de Custer à Little Bighorn : Trois guerres pour Emma.

Enthousiasmé par la révolution numérique, il crée, à partir de 2012, une œuvre parallèle et complémentaire[6] de son œuvre papier, uniquement disponible en numérique.

En 2013, à la suite du grand succès de Le papyrus de Venise en numérique, il regroupe sous le nom de "Cycle Paris-Venise", une pentalogie romanesque comprenant Le Fantôme d'Orsay, Les Dieux de Cluny, Le papyrus de Venise, Trois guerres pour Emma et Le Möbius Paris Venise.

De 2011 à 2015, il écrit souvent en collaboration avec son fils, Boris Darnaudet, de la Fantasy : des nouvelles pour Rivière Blanche, des romans de la saga de Xavi El Valent et à l'occasion d'un roman de western en hommages aux pulps, Les Sorciers du West. Depuis le 30 août 2015, date de décès de Boris à l'âge de 25 ans et 4 mois, l'œuvre de François devient hantée par la mort des jeunes gens, son humour littéraire est dorénavant totalement noir et l'action se situe souvent dans les années 80, avant la naissance de Boris.

En bandes dessinées, il a scénarisé Josep Altimiras et Elric Dufau-Harpignies alias Elric.

Il vit dans le grand Sud-Ouest entre Arcachon et Collioure.

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • Thierry Daurel, né en . Il est l'auteur d'un roman policier en collaboration et d'une dizaine de nouvelles d'humour noir.
  • Catherine Rabier, née le à Pessac. Autrice de nouvelles fantastiques, traductrice de Brian Stableford, elle a consacré une thèse de doctorat en lettres à l'écrivain bordelais Jean Forton. Elle a publié un roman au Fleuve noir en collaboration avec son mari, François Darnaudet.
  • Pascal Metge, né en . Réalisateur de cinéma, producteur, scénariste, diplômé de l'IDHEC, il a publié un roman en collaboration.
  • Gildas Girodeau, né le à Collioure. Auteur renommé en littérature policière, il a participé à la création du cycle de Xavi dont il est l'un des co-auteurs.
  • Philippe Ward, né le [7] à Bordeaux (Gironde). Auteur renommé en Fantastique et en littérature policière, il a inventé le concept du cycle de Xavi dont il est l'un des co-auteurs.
  • Boris Darnaudet, né le à Perpignan et suicidé le à Collioure. Ses oeuvres en solo ont été réunies dans le recueil Chroniques cruelles d'hier et de demain. Il a co-écrit avec son père un roman policier, Zeppelin en danger et un roman de weird western, Les Sorciers du West. Il a collaboré à deux romans du cycle de Xavi, en heroic-fantasy.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Œuvres traduites[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Œuvres spécifiquement numériques[modifier | modifier le code]

  • La femme devant le geek, e-book Kindle, 2012.
  • Les éditions du Scorpion (1946-1969) : de Boris Vian à Maurice Dekobra suivi par Boris Vian, le pasticheur plagié : un plagiat britannique de Vernon Sullivan, avec Étienne Borgers, e-book Kindle, 2012.
  • L'année des 70 films, e-book Kindle, 2012.
  • Le Taxidermiste, dessins : José Altimiras, e-book Kindle, 2014.
  • Les dernières fois, e-book Kindle, 2018.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Autorité BnF
  2. [SPRAUEL, Alain, Biblio-SF Numéro 1, décembre 2008]
  3. [BONNIN, Laetitia, L'Utilisation du Bassin d'Arcachon dans le roman policier, Mémoire de Master, Université de Bordeaux 3, 2008]
  4. [MÜLLER, Elfriede, Histoire noire, Geschichtsschreibung im französischen Kriminalroman nach 1968, transcript Verlag, 2007]
  5. [MAUGENDRE, Paul. « Darnaudet, François ». In Claude Mesplède (dir.), Dictionnaire des littératures policières, vol. 1 : A - I, Nantes, Joseph K, coll. « Temps noir », , 1054 p. (ISBN 978-2-910-68644-4, OCLC 315873251), p. 537]
  6. [DIDELOT, David, Gore, dissection d'une collection, Artus film éditions, mai 2014]
  7. Autorité BnF

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie des sources[modifier | modifier le code]

  • (de) Elfriede Müller et Alfred Ruoff, Histoire noire, Geschichtsschreibung im französischen Kriminalroman nach 1968, transcript Verlag, (ISBN 3-89942-695-9)
  • Laetitia Bonnin, L'Utilisation du Bassin d'Arcachon dans le roman policier, Mémoire de Master, Université de Bordeaux 3, .
  • Paul Maugendre, « Darnaudet, François », dans Claude Mesplède (dir.), Dictionnaire des littératures policières, vol. 1 : A - I, Nantes, Joseph K, coll. « Temps noir », , 1054 p. (ISBN 978-2-910-68644-4, OCLC 315873251), p. 537.
  • Alain, Sprauel, Biblio-SF Numéro 1, .
  • David Didelot, Gore, dissection d'une collection, Artus films éditions, .

Liens externes[modifier | modifier le code]