Conducteur de travaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conducteur de travaux
Code ROME (France) F1201

Le conducteur de travaux est en BTP celui qui planifie et contrôle les travaux de construction. Il encadre une équipe de techniciens et d'ouvriers avec l'aide d'un ou plusieurs chefs de chantier.

Généralités[modifier | modifier le code]

Le conducteur de travaux a un aspect plus administratif que le chef de chantier qui lui est une personne de terrain. Ses activités varient beaucoup selon la taille du chantier et la structure de l'entreprise. Il est responsable de la qualité des travaux effectués, de la tenue des délais et du respect du budget. Il contrôle toutes les étapes du chantier, depuis l'étude du dossier technique jusqu'à la réception des travaux. Il dépend directement du chef d'entreprise ou du directeur des travaux. C'est une personne importante en construction car il fait le lien entre tous les intervenants, décideurs ou exécutants. On peut dire que c'est lui qui a la vision la plus globale d'un chantier.

Travail[modifier | modifier le code]

Le métier de conducteur de travaux est polyvalent. Le conducteur de travaux étudie le dossier concernant le projet de construction, les plans d'architecture, les différents cahiers des charges comme le cahier des clauses techniques particulières, les devis. Il effectue les démarches administratives et techniques d'ouverture du chantier et assure la gestion financière et l'organisation des approvisionnements. Il intervient dans le choix des matériaux et des équipements utilisés ainsi que dans les négociations avec les sous-traitants. Il est cependant important de noter que le choix des matériaux est souvent réalisé par l'architecte des bâtiments. Il peut aussi participer au recrutement du personnel. Il surveille l'avancement des travaux, étudie avec les ingénieurs les problèmes rencontrés et veille aussi au respect des dispositifs de sécurité. Il décide de la composition des équipes et gère les plannings de travail. Le conducteur de travaux peut être aidé par un ingénieur méthode pour la mise en place du chantier.

Responsabilités[modifier | modifier le code]

Le conducteur de travaux exerce un poste à hautes responsabilités. En effet, il signe généralement une délégation de pouvoir avec son directeur. Celle-ci a pour effet de faire descendre à son niveau les responsabilités incombant normalement à son supérieur. En cas d'accident ou de décès d'un salarié ou d'un tiers, occasionné du fait de l'activité d'un de ses chantiers, le conducteur de travaux sera en première ligne sur le banc des accusés et devra porter la responsabilité directe et quasi-exclusive des faits.

Préparation de chantier[modifier | modifier le code]

Nous l'avons vu, ce poste exige une grande rigueur et une anticipation de toute situation pouvant comporter des risques. Il est donc indispensable au conducteur de travaux de préparer son chantier. Ce travail de réflexion consiste à définir les modes opératoires les plus adéquats et à attribuer les moyens techniques, humains et temporels suffisants au chantier afin de travailler dans des conditions de sécurité optimales. Ce travail de préparation de chantier est généralement très efficace. > L'OPPBTP a en effet estimé que 70% des accidents de travail auraient pu être évités si un meilleure préparation de chantier avait été réalisée.[1]

Le conducteur de travaux, assisté d'un ingénieur méthode a donc pour responsabilité de définir :

  • le planning d'exécution[2] ,
  • les moyens matériels et humains nécessaires,
  • les principes d'exécution et modes opératoires [3] et les phasages,
  • les phases provisoires de chantier,
  • la conception de matériel spécifique (coffrage, matériel de sécurité),
  • les moyens de levage et l'installation du chantier[4],

Formation[modifier | modifier le code]

On peut devenir conducteur de travaux par promotion interne, en gravissant tous les échelons hiérarchiques de l'entreprise (ouvriers, chef de file, chef d'équipe, chef de chantier, aide-conducteur puis conducteur) ou directement à la sortie d'une école d'ingénieur, d'un master génie civil ou même d'un DUT ou d'un BTS.

La formation est ancienne, datant par exemple pour l'ESTP de plus d'un siècle. Mais d'autres écoles avaient également formé ces professionnels, en position d'encadrement de terrain dans la hiérarchie.

Les jeunes ingénieurs de la construction commencent généralement leur carrière comme conducteur de travaux.

Le salaire est situé globalement entre 2 000 et 4 500 euros brut suivant l'expérience, selon l'enquête 2011 du Moniteur des Travaux Publics.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Livres références[modifier | modifier le code]

  1. Clément VALENTE, Préparer un Chantier de Bâtiment, vol. Tome 1 - Le Livre, Éditions Méthodes BTP,‎ 2014, 2 tomes p. (lire en ligne)
  2. planning d'exécution
  3. les modes opératoires
  4. installation du chantier