ECAM-EPMI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
ECAM-EPMI
Histoire et statut
Fondation
Type
Président
Robert Leloup[1]
Directeur
Abdelmoumen Darcherif[2]
Localisation
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
800 en 2014[3]
Divers
Membre de
Site web

ECAM-EPMI ou École centrale des arts et métiers - EPMI est l'une des 205 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur[5].

Fondée en 1992 par des industriels (EDF, Schneider Electric, Philips et PSA)[6], née sous le nom EPMI ou École d'Électricité, de Production et des Méthodes Industrielles, l'école est devenue ECAM-EPMI en 2014[7].

ECAM-EPMI compte plus de 2000 anciens élèves, 800 élèves ingénieurs. Accessible après le baccalauréat ou une classe préparatoire, l’école dispose d’une équipe de 135 intervenants.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Création de l'école sous le nom EPMI
  • 1996 : Habilitation CTI (Commission des Titres d'Ingénieur)
  • 1997 : Création des filières "Mécatronique et Productique" et "Ingénierie et Conception des Systèmes Électriques"
  • 2002 : Création des filières « Gouvernance des Réseaux » et « Management des Systèmes d’information et Ingénierie Financière »
  • 2006 : Signature du partenariat avec l’Université de Cergy Pontoise
  • 2006 : Adhésion au Groupe ECAM
  • 2006 : ECAM-EPMI devient une académie régionale CISCO
  • 2007 : Création de la filière « Logistique et Achats Industriels »
  • 2007 : Adhésion à la FESIC
  • 2009 : Adhésion à la Conférence des Grandes Ecoles (CGE)
  • 2010 : Ouverture de la filière en apprentissage "Génie Energétique et Climatique"
  • 2011 : Ouverture du Mastère spécialisé
  • 2012 : Adhésion au PRES UPGO
  • 2013 : Création de la filière « Energétique et Ville du futur »
  • 2014: EPMI devient ECAM-EPMI

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Le boulevard de l'Hautil, à droite le campus d'ECAM-EPMI.
Le campus d'ECAM-EPMI au sein de l'IPSL

L’établissement dispose de 30 000 m2 de locaux communs aux cinq écoles membres de l’IPSL, 6 000 m2 de locaux pédagogiques spécifiques à ECAM-EPMI, 9 laboratoires de qualité dont deux laboratoires externes (laboratoire de CEM de l’ENSEA, laboratoire d’Électronique de Commande de l’UCP) pour enseigner l’électronique, l’automatique industrielle, la productique, ou encore l’informatique[8]. Les élèves ont à disposition 75 salles de cours, des résidences privées, un espace étudiant "le Lounge", un restaurant Inter Entreprise ou encore un complexe sportif.

Formations[modifier | modifier le code]

ECAM-EPMI est une école qui forme en cinq ans des ingénieurs généralistes (sous statut étudiant ou sous statut apprenti).

Tous les diplômes d’ingénieurs délivrés par ECAM-EPMI sont reconnus par l’Etat, par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieurs)

Formation généraliste (statut étudiant)[modifier | modifier le code]

Le cycle préparatoire dure deux ans : il sert à introduire les concepts fondamentaux, les techniques et méthodes de travail nécessaires à la poursuite des études en cycle ingénieur, il incite au travail en équipe, favorise la formation humaine et la formation en mode projet.

Le cycle ingénieur sous statut d'étudiant quant à lui se fait en trois ans : un tronc commun de deux ans avec des enseignements en Électronique, Électrotechnique, Automatique et Informatique. La dernière année comporte un choix de filières : six d’entre elles sont mises à disposition des élèves dont une filière en Ingénierie et Conception des Systèmes Electriques, une filière Mécatronique et Productique Industrielles, Logistique et Achats industriels, Gouvernance des Réseaux, le Management des Systèmes d’Information et Ingénierie Financière, l'énergétique et le développement durable.

Formation spécialisé en Génie Énergétique et Climatique (statut apprenti)[modifier | modifier le code]

Le cycle en apprentissage permet d'obtenir un diplôme d'ingénieur par alternance école-entreprise. La formation "Génie Énergétique et Climatique » a été créée afin de répondre à une demande croissante des acteurs de l’énergétique et de l’économie verte.

Mastère spécialisé[modifier | modifier le code]

ECAM-EPMI a mis en place pour les diplômés des Grandes Ecoles d’ingénieurs et Etablissement d’enseignement supérieur, en un an, un mastère spécialisé dans les technologies numériques et hybrides liées aux systèmes de vidéo-surveillance et de télégestion urbaine et industrielle.

Partenariats internationaux[modifier | modifier le code]

L'école a développé de nombreux partenariats parmi lesquels[9]:

Accords Erasmus[modifier | modifier le code]

Accords de double diplôme[modifier | modifier le code]

Autres accords[modifier | modifier le code]

Domaines de recherche[modifier | modifier le code]

La recherche au sein de l'école[modifier | modifier le code]

Par sa stratégie de formation par et pour la recherche et l’innovation, ECAM-EPMI contribue à l’avancée des connaissances scientifiques et technologiques aux niveaux national et international dans des domaines de recherche les plus dynamiques, en relation directe avec les multiples interrogations de la société de demain (Energie, mobilité, habitat, e-services,…) et les nouveaux défis et challenges du monde industriel en pleine mutation technologique et organisationnelle (numérique, nouvelles technologies, cyber sécurité, AIA, …).

Les activités de recherche d’ECAM-EPMI s’organisent autour de son Laboratoire de Recherche en Eco-Innovation Industrielle et Energétique (LR2E) structuré en trois axes interdisciplinaires :

AXE 1 : « Énergétique et ville du futur » (EVF) : production de l’énergie, mix-énergétique, micro-Grids, efficacité énergétique, énergies renouvelables, …

AXE 2 : « Mécatronique & systèmes embarqués » (MSE) : véhicules hybrides, Intégration mécatronique, énergie embarquée, radars embarqués, …

AXE 3 : « Productique et logistique verte » (PLV) : Productique, Logistique industrielle, Mobilité douce, Lean management, Cloud manufacturing, …

Outre l’interdisciplinarité entre les différents axes de recherche et leurs transversalité avec nos formations d’ingénieurs, les projets de recherche engagés ou visés s’inscrivent dans le contexte actuel lié d’une part, à la Transition Energétique et Ecologique et d’autre part, à la Révolution Technologique et Numérique qui stimule nos domaines de recherche, de développement et d’innovation. Ces aspects constituent une forte synergie entre ces axes de recherche.

Organisation et pilotage de la recherche[modifier | modifier le code]

La recherche est organisée et animée par une Direction Scientifique dotée de moyens humains et matériels lui permettant d’atteindre les objectifs fixés dans le plan stratégique de l’Etablissement. Le schéma ci-après montre l’organisation de la recherche de l’Ecole. 

Pour atteindre ses objectifs, ECAM-EPMI a mis en place une stratégie de développement et mobilisé des ressources humaines et matérielles qui s’organisent autour de son propre Laboratoire de Recherche en Eco-innovation Industrielle et Energétique (LR2E) en s’appuyant sur diverses entités structurantes notamment :

Direction scientifique Conseil de Laboratoire (CL) ; Conseil Scientifique (CS) Comité de coordination avec le groupe ECAM Equipe d’Enseignants-Chercheurs, de doctorants et d’Ingénieurs support ; Réseau étendu de laboratoires et d’entreprises partenaires Pôles et/ou instituts d’excellence : MOVEO, ASTECH, VEDECOM, Seinergy-Lab ; COMUE Université Paris-Seine (communauté d’universités et établissements).

Plateformes et laboratoires d'adossement[modifier | modifier le code]

Les activités de recherche au sein d’ECAM-EPMI s’appuient sur ses 4 plateformes expérimentales et son Centre de Calcul formant le :

Laboratoire de Recherche en Eco-Innovation Industrielle et Energétique (LR2E)

A côté d’un large réseau de partenaires institutionnels, académiques et industriels, les projets de recherche sont menés en collaboration avec trois laboratoires de recherche publics dans le cadre de conventions pluriannuelle :

Laboratoire Quartz (EA 7393) dont ECAM-EPMI est membre fondateur associé. Les domaines développés par les chercheurs d’ECAM-EPMI concernent la mobilité électrique, les Energies renouvelables, et l’Industrie 4.0. Laboratoire L2MGC (EA 4114) dont ECAM-EPMI est membre associé. Les domaines développés par les chercheurs d’ECAM-EPMI concernent les matériaux et l’habitat du futur. LNC (UMR 7291) : Laboratoire de Neurosciences Cognitives (Unité de Recherche Mixte CNRS/Université de Provence) avec une activité dans le domaine du traitement du signal et la E-santé. Par ailleurs, l’ensemble des activités de recherche scientifique menées au sein d’ECAM-EPMI s’intègrent dans la synergie de la recherche développée au niveau du Groupe ECAM et sont coordonnées par un Comité de coordination scientifique commun aux quatre écoles du Groupe, en lien direct avec les experts du Conseil Scientifique de l’Ecole.

TESLA (Plateforme Mobilité du Futur) – ECAM-EPMI (Cergy) TREVISE (Plateforme Analyse Vibratoire) – ECAM-EPMI (Cergy) PetriLab (Plateforme de simulation de flux) – ECAM-EPMI (Cergy) TRANSENE (Fab Lab nouvelle génération) – ECAM-EPMI (Les Mureaux)

Partenaires pour la recherche et l'inovation[modifier | modifier le code]

Partenaires académiques[modifier | modifier le code]

À travers leurs différents travaux de recherche, les enseignants-chercheurs d’ECAM-EPMI peuvent se prévaloir d’un grand nombre de partenariats avec des laboratoires de recherche et établissements  universitaires nationaux et internationaux tels que :

ENSEA, Cergy-Pontoise / Université de Cergy-Pontoise / ENSAM, Paris /  Université de Lorraine (LCOMS et LERMAB) / Université de Technologies de Troyes (LOSI) / Université d’Angers (LISA) / Université de Valencienne (LAMIH) / Massachusetts Institute of Technology/ Newcaste University (UK) / INP Hanoï (Vietnam) / FPT University Hanoï (Vietnam) / Université de Sofia (Bulgarie) / University of Jyväskylä, (Finlande) / Wrocław University of Technology (Pologne) / Kharkiv National University of Radioelectronics (Ukraine) / University of Patras (Grèce) / University of Pitesti (Roumanie) / Laval University – Quebec, (Canada) / Queen’s University (Canada) /  Ecole Polytechnique d’Alger (Algérie) / Université d’Oran (Algérie) / Université de Tlemcen (Algérie) / Université de Tizi-Ouzou (Algérie) / Ecole Normale Supérieure de Tétouan (Maroc) / Université de Monastir (Tunisie), …

Partenaires institutionnels[modifier | modifier le code]

D’autres partenariats sont déployés en matière de recherche et de formation, à vocation de développement territorial ou à vocation d’ouverture à l’international. L’Ecole participe aux travaux de plusieurs pôles de compétitivité et clusters :

L’Institut Védécom, institut d’excellence en matière d’énergies dé-carbonées ; Les pôles de compétitivité Astech, Mov’Eo SeinergyLab, cluster sur la transition énergétique et la ville de demain, aux côtés de nombreux industriels (Veolia, Engie, ERDF, Airbus, Legrand, Schneider Electric,…). L’Ecole développe des relations de proximité avec les collectivités des territoires où elle est implantée :

Sa participation aux réseaux et initiatives territoriaux : CESE’95, Club Numérique, Incubateur Val-d’Oise TSI, CEEVO;

Des partenariats de projets comme c’est le cas avec le Conseil Départemental du Val d’Oise, la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise (participation au projet d’Eco-Cité de l’Innovation La Turbine, au projet de Campus International de Cergy), la Communauté d’Agglomération de Roissy Pays de France (participation au projet de Maison du Numérique), l’Etablissement Public Territorial Grand Orly Seine Bièvre (participation à la réponse à l’AMI Territoire d’Innovation de Grande Ambition (TIGA-PIA3), la Communauté d’Agglomération Grand Paris Seine & Oise(participation à la définition de la stratégie d’innovation du territoire) et la Ville des Mureaux. L’Ecole est, par exemple, fortement engagée aux Mureaux depuis plusieurs années aux côtés des acteurs et de la collectivité qui œuvre depuis de longues années en faveur de la transition énergétique par des actions concrètes : participation au cluster SeinergyLab qui associe des établissements d’enseignements, des grandes entreprises, des PME, des collectivités et associations de professionnels sur le développement de l’innovation dans le domaine de la transition énergétique, participation au projet ACTES soutenu par l’ANRU et le FEDER sur l’accès à la culture scientifique et technique, développement de démonstrateurs (BECARRE sur des bornes de recharge ultra-rapides pour véhicules électriques), implantation de la plate-forme CréativeLab. TRANSENE.

Dans ces projets, l’Ecole apporte sa vision de la ville de demain et son expertise dans le domaine de la transition énergétique et des mobilités durables avec une volonté forte de soutenir l’entrepreneuriat.

Partenaires industriels[modifier | modifier le code]

À côté de ces partenariats académiques, le laboratoire de recherche d’ECAM-EPMI travaille également en forte imbrication avec le monde industriel au travers de diverses collaborations, notamment de projets, avec des entreprises telles que : AIRBUS, SAFRAN, SITA SOLVING, SUEZ, EDF, ERDF, CAMILLE, BEANAIR, …

Au cours de ces dernières années, l’Ecole a conduit  des projets de recherche avec des grands groupes industriels, dans le cadre de contrats de gré à gré, des projets labellisés par des pôles de compétitivité (ASTECH et MOV’EO), ou dans le cadre de projets européens.

L’Ecole est déjà impliquée dans plusieurs projets de R&D finalisés tels que SAHARA (remplacement des câblages par des liaisons hertziennes au sein des aéronefs), PAMELLA (recyclage et revalorisation des métaux dans le cadre des avions en fin de vie), CAMILLE (recyclage et valorisation de la fibre de carbone) impliquant les Grands Groupes de l’aéronautique français et des PMEs. Parmi les projets en cours, citons deux projets collaboratifs de recherche pour l’OTAN, DGA et 3 projets de coopération et d’innovation : Projet « Intelligent and Resilient Cyber Defence in SupplyChains and Logistics » Projet « Conception et exploitation d’un réseau de surveillance des agressions biologiques ou chimiques ». B-CAPP – Qualified Business Check APPlication Direction 4.0 – Promotion and Development of Industry 4.0 related skills FAME – Fostering the Adoption of ICT-enabled AMTs by European SMEs

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Conseil Scientifique de l’EPMI », ECAM-EPMI (consulté le 5 juillet 2014)
  2. « Ecole d'Electricité, de Production et des Méthodes Industrielles - Groupe ECAM Cergy-Pontoise », Conférence des grandes écoles (consulté le 5 juillet 2014)
  3. a b et c « EPMI Cergy-Pontoise », L'étudiant (consulté le 21 avril 2014)
  4. « Entrée de l’EPMI dans le groupe ECAM », studyrama (consulté le 5 juillet 2014)
  5. Arrêté du 18 janvier 2019 fixant la liste des Écoles accréditées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé.
  6. « Historique », ECAM-EPMI (consulté le 5 juillet 2014)
  7. « EPMI devient ECAM-EPMI », ECAM-EPMI, (consulté le 5 juillet 2014)
  8. « Infrastructures et labos », ECAM-EPMI (consulté le 5 juillet 2014)
  9. « L’international », ECAM-EPMI (consulté le 17 avril 2014)