Méka Brunel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Meka Brunel)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Meka Brunel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
TéhéranVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Domicile
Activité

Méka Brunel est une femme d'affaires franco-iranienne, née le à Téhéran et vivant en France, présidente Europe d'Ivanhoé Cambridge puis directrice générale de Gecina.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née le à Téhéran, dans une famille de religion bahaïe, et s'est vu attribuer le prénom Mahkameh, simplifié ultérieurement en Méka. Elle vit en Iran jusqu'à l'âge de 16 ans. Sa famille quitte l'Iran pour la France et s'installe à Besançon, où elle poursuit sa scolarité au lycée. Elle obtient ensuite un diplôme d'ingénieure en travaux publics, à l'ESTP Paris, et travaille 10 ans chez Fougerolle. Mariée à un ingénieur, elle reprend ensuite des études en marketing, et devient titulaire d'un executive MBA à HEC Paris[1],[2]. Elle est également membre Fellows de la Royal Institution of Chartered Surveyors[2].

Embauchée en 1996 à la direction de la construction de l'entreprise Simco, elle reste en fonction durant les fusions successives avec la CIPM en 1997, la SIF en 2000, et finalement Gecina qui acquiert l'entreprise en 2003. Elle y est successivement directrice de la construction puis du patrimoine, puis de l'investissement puis chargée du développement et de la diversification[3].

Elle est nommée en 2006 présidente du directoire d'Eurosic, une Société d'investissement immobilier cotée (SIIC) qui gère un patrimoine significatif de bureaux, en région parisienne et dans les grandes métropoles régionales[2]. Elle devient ensuite directrice générale Europe de la Société immobilière Trans-Québec, SITQ, filiale de Ivanhoé Cambridge, un acteur immobilier majeur du quartier de La Défense[4], puis vice-présidente Europe et en 2016 présidente Europe de Ivanhoé Cambridge[2]. À ce titre, elle pilote le projet Duo de deux tours, porte d'Ivry, confiées à l'architecte Jean Nouvel[1],[5].

Elle est également administratrice de différentes sociétés, notamment du Crédit foncier de France, de la Fédération des sociétés immobilières et foncières et de l'université de Cergy-Pontoise[2].

Elle rejoint en 2017 Gecina comme directrice générale[3]. Elle y apporte une vision des évolutions nécessaires pour cette société, organise l'absorption du concurrent Eurosic, et lance la marque YouFirst, pour fédérer l’ensemble des actifs du groupe [6]

Elle est également nommée en à la présidence du conseil de développement (Codev) de la Métropole du Grand Paris[7],[6].

Méka Brunel est par ailleurs, depuis 2019, membre du Comité d'Orientation du Club XXIe Siècle, une association dont l'objectif est la promotion positive de la diversité et de l'égalité des chances.

Par le décret du pris par le Président de la République, elle est nommée chevalier de la Légion d'honneur.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • « Méka Brunel d'Ivanhoé Cambridge Europe nous explique le Projet Duo », Pi2,‎ (lire en ligne).
  • Maxime Bergeron, « Ivanhoé Cambridge: un acteur de premier plan à Paris », La Presse,‎ (lire en ligne).
  • « Paris : non pas une mais deux nouvelles tours dans le 13ème arrondissement », L'Obs,‎ (lire en ligne).
  • « Ivanhoé Cambridge: Méka Brunel », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  • Sibylle Vincendon, « Méka Brunel : Perse les nuages », Libération,‎ (lire en ligne).
  • Catherine Sabbah, « Changement à la tête de Gecina », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  • « Méka Brunel officiellement installée à la présidence du Codev », Le Journal du Grand Paris,‎ (lire en ligne).
  • Grégoire Allix, « Méka Brunel, un autre regard sur l’immobilier », Le Monde,‎ (lire en ligne).