ECAM Rennes - Louis de Broglie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ECAM Rennes - Louis de Broglie
Logo ECAM Rennes.png
Histoire et statut
Fondation
Type
Forme juridique
Association (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateur
Jean Robieux, Michel H. Carpentier, Yves Fouche, Philippe Grundeler
Président
Hubert MAITRE
Localisation
Campus
Localisation
Pays
Localisation sur la carte d’Ille-et-Vilaine
voir sur la carte d’Ille-et-Vilaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Chiffres-clés
Etudiants
630
Divers
Devise
Votre Avenir s'invente ici !
Membre de
Site web

L’ECAM Rennes Louis de Broglie est l'une des 210 écoles d'ingénieurs françaises habilitées à délivrer un diplôme d'ingénieur.

Créée en 1991 sous le nom d'École Louis de Broglie, elle est installée sur le campus de Ker Lann, près de Rennes depuis 1992. Elle est habilitée par la Commission des titres d'ingénieur et est membre de la FESIC et de la Conférence des grandes écoles. Elle offre une formation pluridisciplinaire en Matériaux, Robotique, Génie Industriel, Informatique, Réseaux et Télécommunications, Génie Électrique et Automatismes, Génie Mécanique et Énergétique.

Riches d’une formation scientifique de haut niveau, reconnue par les professionnels, les ingénieurs diplômés de l’ECAM Rennes sont aussi préparés à l’exercice des responsabilités et du management en entreprise. Ils bénéficient d’opportunités de carrières très variées dans tous les secteurs d’activité (automobile, aéronautique, BTP, informatique, énergie,…) en France et à l’étranger.

Présentation[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

En 1990, quatre ingénieurs à l'expérience reconnue s'associent bénévolement pour créer cette école :

  • Jean Robieux a émis l’idée initiale de la création de l'école en 1988. Ingénieur de Polytechnique et Docteur ès sciences, il est l’un des principaux spécialistes français du laser et de l'optronique. Ancien directeur scientifique du Centre de Recherche d'Alcatel à Marcoussis, il a été pendant plusieurs années, responsable de l'option Robotique de l'École centrale Paris. Il est président d’honneur de l'école. Il a été président du Conseil d'Administration de l’école et président du Conseil Scientifique. Il suivait plus particulièrement le développement du département Matériaux.
  • Michel H. Carpentier, Ingénieur de Polytechnique, Sup Aéro et Supélec est connu comme le spécialiste français des radars. Il a été directeur technique Général du groupe Thomson et était directeur scientifique de Thomson-CSF jusqu’en février 1991. Il a enseigné dans de nombreux instituts français et étrangers. Il a présidé le Conseil de Perfectionnement et les jurys de diplôme jusqu’en 1996. Il a été l’architecte principal du programme des études de l’école et du développement du département Électronique.
  • Yves Fouche, Ingénieur ICAM et Supélec, est PDG de la Sogitec, une entreprise du groupe Dassault travaillant dans les domaines de l’informatique et plus particulièrement dans les simulateurs de vol. Il est vice-président du Conseil d’Administration et particulièrement chargé du développement du département Informatique.
  • Philippe Grundeler, Ingénieur de Polytechnique et de l’Ecole Nationale Supérieure de l’Armement, a effectué sa carrière dans l’automobile. Il était jusqu’en 1990 directeur des Méthodes et Moyens Industriels de Citroën. Il suivait plus particulièrement l’orientation du département Productique.

Ils choisissent le nom de « Louis de Broglie », prix Nobel de physique en 1929, pour témoigner d’une exigence scientifique de haut niveau. Ils adoptent comme devise : « La science au service de l’Homme » exprimant ainsi leur ambition d’associer une solide formation humaine à l’acquisition des compétences techniques.

Ils créent cette école dans le cadre de l’enseignement catholique de Bretagne, en partenariat avec le conseil général d’Ille-et-Vilaine, le conseil régional de Bretagne et un premier noyau d’industriels constitué par Citroën, Dassault, Heuliez, Legris Industries, Ouest-France, Sagem, Sogitec et Thomson. Aujourd’hui ce premier noyau s’étend à plus de 200 établissements industriels qui participent à la formation de chaque élève-ingénieur : parrainage, stages, projets...

Après son entrée dans le groupe ECAM en 2004, l'école change de nom en septembre 2009, pour s'appeler ECAM Rennes - Louis de Broglie.

Statuts[modifier | modifier le code]

Juridiquement, c’est une association loi 1901 regroupant :

Formations[modifier | modifier le code]

Formation initiale[modifier | modifier le code]

Deux diplômes reconnus par la CTI :

  • Diplôme d’Ingénieur Généraliste sous statut Étudiant,
  • Diplôme d’Ingénieur en Génie Industriel sous statut Apprenti.

Admissions :

  • Cursus en 5 ans : Bac S pour intégrer la Classe Préparatoire Intégrée puis le cycle Ingénieur sous statut étudiant (Ingénieur Généraliste),
  • Cursus en 3 ans : Bac+2 pour intégrer le cycle Ingénieur : par la voie classique (Ingénieur Généraliste), par la voie de l’apprentissage (Ingénieur en Génie Industriel).

Formation continue[modifier | modifier le code]

  • Diplôme d’Ingénieur en Génie Industriel : Formation par alternance en 2 ou 3 ans ouverte aux salariés titulaires d’un bac+2 et ayant 3 ans d’expérience professionnelle,
  • Certification Green Belt Lean Six Sigma : Formation courte (10 jours en 6 sessions) ouverte aux salariés souhaitant renforcer ou engager l’entreprise dans une démarche d’amélioration continue.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]