Suez (entreprise, depuis 2015)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Suez Environnement)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Suez
logo de Suez

Logo de Suez

Création 2003 : Suez Environnement regroupe les activités Environnement du groupe Suez
Dates clés 2008 : introduction en bourse de Suez Environnement Company dans le cadre de la fusion entre Suez et Gaz de France
2015 : Suez Environnement devient Suez
Forme juridique Société anonyme
Action Euronext : SEV
Siège social Drapeau de France Tour CB21, La Défense, Courbevoie (France)
Direction Gérard Mestrallet, président du conseil d'administration
Jean-Louis Chaussade, directeur général
Actionnaires Engie (33,55%)
Criteria CaixaHolding (5,65%)
Salariés (4,16%)
Autocontrôle (0,36%)
Autres actionnaires (56,28%)
Activité Traitement de l'eau, gestion des déchets
Effectif 82 536 collaborateurs (2015)
Site web suez-environnement.fr
Chiffre d’affaires en augmentation 15,135 milliards d' (2015)

Suez (anciennement Suez Environnement) est le deuxième groupe mondial dans les domaines de la gestion de l’eau et des déchets derrière Veolia[1].

En 2015, l'entreprise publiait un chiffre d'affaires de 15,135 milliards d'euros et employait 82 536 collaborateurs.

Le , l'entreprise est renommée Suez.

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire de Suez[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Suez (entreprise).

L’histoire du groupe débute en 1858 par la création de la Compagnie universelle du canal de Suez par Ferdinand de Lesseps. Ce projet avait pour ambition de financer un ouvrage d’art reliant la mer Méditerranée à l’océan Indien.

En 1880, la société Lyonnaise des Eaux et de l’Eclairage est créée. En 1919, la Société Industrielle des Transports Automobiles (SITA) est créée. En 1939, Degrémont est créé.

En 1971, Lyonnaise des Eaux devient actionnaire majoritaire de Degrémont et prend une participation dans SITA. En 1974, la Compagnie financière de Suez devient actionnaire majoritaire de la Lyonnaise des Eaux.

En 1991, un partenariat est signé avec General de Aguas de Barcelona (Grupo Agbar). En 1997, Suez Lyonnaise des Eaux est créée à la suite de la fusion de la Lyonnaise des Eaux avec la Compagnie financière de Suez.

En 2000, Suez Lyonnaise des Eaux acquiert 100 % de SITA. En 2002, les activités de Suez dans l’eau et les déchets sont regroupées. En 2006, après 3 années de combat des Argentins, Suez est contraint de quitter l'Argentine et le réseau d'eau de Buenos Aires.

Histoire de Suez Environnement devenu Suez[modifier | modifier le code]

En 2008, Suez Environnement est introduit en bourse, dans le cadre de la fusion de Suez et Gaz de France. À la suite de la fusion de Suez avec Gaz de France, intervenue le 16 juillet 2008 en assemblée générale extraordinaire, Suez environnement s'est détaché en partie du nouveau géant européen GDF Suez et est entré à la Bourse de Paris le 22 juillet 2008. Deux mois après son introduction en bourse, soit le 22 septembre 2008, Suez Environnement a rejoint les principaux indices du marché parisien dont l’indice CAC 40 [2].

L'introduction en bourse s'est passée de la manière suivante[3] : immédiatement avant la fusion de Suez par GDF, le groupe Suez s'est défait de Suez Environnement en distribuant à ses actionnaires (autres que GDF) 65 % des actions de la nouvelle société ainsi créée, les 35 % restants étant conservés par le nouveau groupe GDF Suez.

Le 8 juin 2010, Suez prend le contrôle de Grupo Agbar. En juillet 2014, Suez Environnement annonce l'acquisition de 24,14 % de Grupo Agbar que détient La Caixa, pour détenir Grupo Agbar à 100%, en échange d'une participation 4,1 % dans Suez environnement, de 15 % dans Aiguës de Barcelona, de 14,5 % dans Aguas de Valencia et de 299 millions d'euros[4].

Au 31 décembre 2013, Suez Environnement publiait un chiffre d’affaires de 14,6 milliards d' et employait 79 219 collaborateurs.

Le 12 mars 2015, Suez Environnement abandonne l'ensemble de ses 40 marques existantes (Lyonnaise des Eaux, Degrémont, SITA, Agbar...) pour les regrouper officiellement sous la marque unique Suez Environnement afin de capitaliser sur la notoriété de cette marque déjà établie. À cette occasion, Suez environnement dévoile un nouveau logo et une nouvelle signature visuelle[5].

Le 28 avril 2015, Suez Environnement rachète à Gelsenwasser la totalité des parts de Nantaise des Eaux services et devient le nouvel actionnaire unique[6].

Le 29 juillet 2015, Suez Environnement devient Suez[7]. C'est une conséquence indirecte de l'abandon de la marque Suez par l'ancienne maison mère GDF Suez devenue Engie, le 24 avril 2015[8].

Le , Suez annonce l'acquisition Perthwaste, l’un des principaux prestataires de services de traitement des déchets en Australie-Occidentale, pour un montant de 87 millions de dollars australiens (environ 58 millions d’Euros). Le groupe renforce ainsi sa position en Australie[9].

Le , le groupe Suez annonce avoir conclu un accord avec le groupe italien Caltagirone pour augmenter sa participation dans Acea, spécialisé dans la gestion de l'eau, de l'énergie et de l'environnement, et renforcer ainsi sa présence en Italie. Suez détiendra désormais 23,33% du capital d'Acea, contre 12,5% précédemment, et devient ainsi le deuxième actionnaire de la société derrière la ville de Rome qui en détient 51%[10].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

Organigramme simplifié du Groupe Suez environnement et filiales

Gestion du grand cycle de l'eau[modifier | modifier le code]

Dans le domaine de l’eau, Suez a pour principales activités :

  • les études et la modélisation des ressources souterraines,
  • le captage, le traitement et la distribution d’eau,
  • la maintenance des réseaux,
  • la collecte et l’épuration des eaux domestiques et industrielles,
  • la valorisation biologique et énergétique des boues issues de l’épuration.

Recyclage, valorisation ou enfouissement des déchets[modifier | modifier le code]

Camion PVI de collecte des déchets de Suez environnement, à Colombes

Dans le domaine des déchets, Suez a pour principales activités :

  • la collecte des déchets de toute nature (excepté les déchets radioactifs et nucléaires) et la propreté urbaine,
  • le tri et le prétraitement des déchets,
  • le recyclage, la valorisation matière, biologique et énergétique des déchets valorisables,
  • l’élimination par incinération ou enfouissement des déchets résiduels,
  • la dépollution et la réhabilitation de sites et sols pollués,
  • le traitement et la valorisation de boues.

Solutions de traitement de l'eau[modifier | modifier le code]

Suez proposent la conception et la construction d’usines de production et de traitement d’eau, ainsi que des services associés aux collectivités locales et aux industriels, en France et à l'international.

Consulting pour un aménagement durable des villes et des territoires[modifier | modifier le code]

Suez propose des services d'ingénierie, notamment en assistance à maîtrise d'ouvrage publique, maîtrise d'œuvre et études, en France et à l'international.

Chiffres-clés[modifier | modifier le code]

Présence internationale du Groupe

Les principales données chiffrées concernant le groupe à la fin 2015[11] :

  • Chiffre d’affaires : 15,1 milliards d'euros
  • Effectifs : 82 536 collaborateurs

Le groupe bénéficie d'un réseau étendu de filiales et d'agences et exerce ses activités dans environ 70 pays, avec des acteurs publics ou privés.

  • 5,2 milliards de m3 d’eau produits
  • 4,3 milliards de m3 d’eaux usées traités biologiquement
  • 16,3 millions de tonnes de déchets valorisées
  • 34 millions de personnes bénéficiant du service de collecte de déchets
  • 400 000 clients industriels et commerciaux

Informations financières[modifier | modifier le code]

Principaux chiffres clés des comptes de résultats consolidés[12], en millions d'Euros
Année 2011 2012 2013 2014 2015
Chiffre d'affaires 14 830 15 102 14 644 14 324 15 135
Résultat brut d'exploitation 2 513 2 450 2 520 2 644 ~2 750
Résultat opérationnel courant 1 039 1 146 1 184 1 011 1 115
Résultat net part du groupe 322 251 352 417 408

Actionnariat[modifier | modifier le code]

Actionnariat au 31 décembre 2015[12] :
Actionnaires Nombre d'actions

détenues

% d'actions

détenues

% droits de vote

exerçables

Engie 182 057 355 33,55 33,67
Criteria Caixa 30 669 422 5,65 5,67
Actionnariat salarié 22 570 010 4,16 4,17
Titres autodétenus 1 959 749 0,36
Autres 305 386 932 56,28 56,48
TOTAL 542 643 468 100 100

Gouvernement d’entreprise[modifier | modifier le code]

Le Conseil d'administration de Suez détermine les orientations de l’activité du groupe et veille à leur mise en œuvre. Il est formé de 18 membres nommés pour 4 ans dont la moitié représente l’actionnaire principal, Engie. 5 autres membres représentent les grands actionnaires et les quatre derniers sont des membres indépendants, nommés sur avis du président du conseil et PDG d'Engie, Gérard Mestrallet.

Le Comité de direction examine les principales décisions et orientations du groupe et fixe les objectifs en matière d’activité et de performance. Il est composé, au , de :

  • Jean-Louis Chaussade : directeur général
  • Jean-Marc Boursier : directeur général adjoint chargé de l'activité Recyclage & Valorisation Europe
  • Angel Simon : directeur général adjoint chargé de l'activité Eau Europe
  • Marie-Ange Debon : directeur général adjoint chargé de l'International
  • Christophe Cros : directeur général adjoint chargé des Finances
  • Jean-Yves Larrouturou : directeur général adjoint chargé de la Performance, Secrétaire Général
  • Frédérique Raoult : directrice du Développement Durable et de la Communication
  • Denys Neymon : directeur des Ressources Humaines et directeur général Infrastructures de Traitement
  • Thierry Mallet : directeur de l’Innovation, du Marketing et de la Performance Industrielle

Références[modifier | modifier le code]

  1. Suez Environnement prend 30 % en Bourse pour son premier jour, Les Echos, 2008-07-22
  2. Rapport annuel AMF 2008 - Chapitre 3 - Les opérations financières et la qualité de l'information
  3. Notice de l'AMF
  4. Suez Environnement investit 200 millions d'euros pour se renforcer en Espagne et en Amérique Latine, La Tribune, 18 juillet 2014
  5. Suez environnement fait disparaître la Lyonnaise des Eaux, Cédric Pietralunga, Le Monde, 12 mars 2015
  6. Suez Environnement. Le groupe rachète La Nantaise des Eaux Services, Pierre Cavret, Ouest France, 29 avril 2015
  7. L'Usine Nouvelle, « Suez Environnement devient officiellement Suez et confirme ses objectifs pour 2015 », sur www.usinenouvelle.com,‎ (consulté le 3 mars 2016)
  8. La-Croix.com, « GDF Suez devient Engie », sur La Croix (consulté le 3 mars 2016)
  9. « SUEZ renforce sa position en Australie en achetant Perthwaste, un prestataire de services de traitement de déchets important dans la région de Perth - Suez Environnement Média », sur newsroom.suez-environnement.fr (consulté le 30 juillet 2016)
  10. lefigaro.fr, « Suez augmente sa participation dans Acea » (consulté le 30 juillet 2016)
  11. « [PDF] Rapport d'activité The Suez Time », sur suezenvironnement.fr
  12. a et b « [PDF] Document de référence 2015 », sur suez-environnement.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 80 ans d'histoire de SITA de la poubelle parisienne à l'écologie active par Michèle Ruffat et Alain Beltran - Parution décembre 1999 aux éditions Textuel

Liens externes[modifier | modifier le code]