École nationale supérieure de génie industriel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grenoble INP - Génie Industriel (GI)
Grenoble INP - Génie industriel (logo).svg
Histoire et statut
Fondation
2008 (1990)
Type
Directeur
Daniel Brissaud
Membre de
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
515 élèves-ingénieurs
+ 72 masters (2019)[2]
Enseignants
33[1]
Localisation
Ville
Pays
Localisation sur la carte de Grenoble
voir sur la carte de Grenoble
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L’École nationale supérieure de génie industriel (ENSGI) ou Grenoble INP - Génie industriel depuis , est l'une des 205 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur[3] et un des membres de la conférence des grandes écoles.

Elle est membre du groupe Grenoble INP.

Outre sa formation principale d'ingénieurs de génie industriel, l'école abrite une formation d'ingénieurs au management technologique diplômée par Grenoble INP et menée en partenariat avec Grenoble École de management.

Historique[modifier | modifier le code]

L’ENSGI a été créée en 1990 sous l'impulsion de l’Institut national polytechnique de Grenoble (INPG), de l’université Pierre-Mendès-France et du Club des Industriels (ensemble de partenaires industriels actifs) dont les membres siègent au conseil d'administration de l'école.

Dès l'élaboration du projet d'une nouvelle formation en Génie industriel, Armand Frémont, recteur de l'académie de Grenoble, Georges Lespinard, Président de l'INPG et Jean Vaujany, Président Directeur Général de Merlin Gerin, ont décidé de créer cette école dans le cadre d'un fort partenariat avec les milieux industriels. C'est ainsi qu'est née l'idée d'un Club des Industriels, partenaires de l'école. Il fut organisé autour d'un groupe fondateur de cinq partenaires, Merlin Gerin, Lyonnaise de Banque, Hewlett-Packard, Bull et Renault.

À la rentrée 2008 avec la refonte de l’INPG, l’ENSGI absorbe une partie de l’École nationale supérieure d'hydraulique et de mécanique de Grenoble et devient alors Grenoble INP - Génie industriel.

Formation[modifier | modifier le code]

Génie industriel recrute après les Classes préparatoires aux Grandes Écoles, sur les Concours communs INP (CCINP, ex-CCP), sur la Prépa des INP (ex-CPP) ou sur admission sur titre.

L’école apporte la compréhension de situations industrielles concrètes, la conduite de projets pour développer une approche globale de la performance dans les domaines suivants :

  • Conception, mise en œuvre et amélioration du processus industriel ;
  • Conception, fabrication des produits et industrialisation de la production ;
  • Maîtrise et gestion des processus industriels (production, achats, qualité...) dans un environnement concurrentiel ;
  • Mise en place de systèmes d’information industriels en développant :
    • Des qualités de communication, de synthèse, et de créativité, le sens de l’organisation, l’aptitude à mener des projets dans un environnement international et multiculturel,
    • La maîtrise des liens entre la production et les autres domaines de l’entreprise (la conception, l’organisation, les achats, le marketing, l’approche par les coûts, la rentabilité, les analyses financières et stratégiques).

En 1re année, l’élève-ingénieur assimile les fondamentaux du génie industriel et découvre l’entreprise, son organisation et sa technologie.

Deux options de spécialisations existent à partir de la 2e année :

  • Ingénierie des produits (IDP), filière commune avec l'Ense3 ;
  • Ingénierie de la chaîne logistique (ICL).

En 3e année, l’étudiant choisit les cours qui préparent son projet professionnel et mène son projet de fin d’études en entreprise. Il peut aussi opter pour un double diplôme dans une université partenaire (IAE, Sciences Po Grenoble, international...).

L'école propose également une 3ème filière Ingénierie de la performance industrielle durable (IPID) en alternance. La filière, qui recrute sur titre, dure 3 ans et s'intègre dés la 1ère année d'école.[4]

Au cours de l’année 2018-2019 Génie industriel accueille 670 élèves dont 515 élèves ingénieurs auxquels il faut ajouter 80 étudiants internationaux en échange[2]. L'école a donné 154 diplômes d'ingénieur en 2019, dont 21 à des étrangers.

L'Ecole s'étale sur 5144 m2. La Commission des titres d'ingénieur estime en 2015 que « Les locaux sont bien entretenus. Les plateformes technologiques, notamment GI-Nova, sont bien équipées. Elles permettent la réalisation de prototypes. »[1].

International[modifier | modifier le code]

Les étudiants de Génie industriel peut partir pour étudier à l'étranger en échange ou en double diplôme dans une université partenaire. Ils peuvent également effectuer un ou plusieurs stages à l'international. Près de 80 % des diplômés de l'école résident, en moyenne, au moins trois mois à l'étranger pendant leurs études. Depuis quelques années, tout étudiant de l'école doit valider une expérience à l'international d'au moins 6 semaines en statut étudiant et d'au moins 4 semaines pour les apprentis pour être diplômé.

L'école est membre du réseau CLUSTER qui comprend douze universités européennes de sciences et de technologie de premier plan. Ce réseau permet des échanges et des coopérations de grande qualité en enseignement et en recherche.

Au total, l'école compte :

  • 32 universités partenaires en Europe dans 17 pays différents
  • 6 universités partenaires en Amérique du Nord (Canada et États-Unis)
  • 14 universités partenaires en Amérique centrale et latine (Brésil, Chili, Colombie et Mexique)
  • 1 université partenaire en Afrique (Cameroun)
  • 6 universités partenaires en Asie (Chine, Corée du Sud, Inde, Japon, Singapour) et 3 en Océanie (Australie)

Recherche[modifier | modifier le code]

Laboratoires principaux :

  • G-SCOP, Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
  • GAEL, Laboratoire d'économie appliquée de Grenoble
  • PACTE, Politique publiques, action politique, territoires
  • CERAG, Centre d'études et recherche appliquées à la gestion
  • CREG, centre de recherche en économie de Grenoble

Classements[modifier | modifier le code]

Classements nationaux :

Nom 2019 (Rang) 2020 (Rang)
L’Étudiant[5] 43
L’Usine Nouvelle[6] 64 44
Daur Rankings[7] 36 43

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

La vie étudiante est assurée par un Bureau des étudiants appelé Cercle des élèves. Il gère des affaires intra et extra-scolaire tel que des soirées à thèmes, l'accueil des nouveaux élèves, la supervision des autres associations de l'école, la plaquette d'admissibilité (plaquette alpha) et crée le lien entre l'administration et les élèves.

Il est épaulé par le Bureau des sports (BDS) pour les activités sportives et le Bureau des Arts (BDA) pour les activités culturelles.

Le cercle des élèves (BDE), le BDS et le BDA sont élus chaque année par les étudiants lors d'une campagne, qui a lieu en mars. Une partie des élèves de première année se regroupe alors en plusieurs listes étudiantes qui organisent des événements afin de remporter les votes des élèves.

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Il y a aujourd'hui 2 514 diplômés de Grenoble INP - Génie Industriel en activité partout dans le monde.

Parmi les anciens élèves figurent :

Accès[modifier | modifier le code]

L'établissement est accessible en transport en commun par les lignes de tramway A et B (arrêt Grenoble Gares), la ligne de tramway E (arrêt Alsace-Lorraine) et la ligne de bus C1 (arrêt Félix Viallet).

Notes et références[modifier | modifier le code]