Institut national des sciences appliquées de Rouen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Institut national des sciences appliquées de Rouen
Logo INSA RN.jpg
Histoire et statut
Fondation
Type
École d'ingénieurs (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique
Nom officiel
Institut national des sciences appliquées de RouenVoir et modifier les données sur Wikidata
Régime linguistique
Directeur
Mourad Abdelkrim Boukhalfa
Localisation
Campus
Localisation
Pays
Chiffres-clés
Étudiants
1 754 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Budget
23 267 612 euro ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Divers
Devise
À taille humaine, à l'échelle du mondeVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Site web

L’institut national des sciences appliquées de Rouen (Nom de marque INSA de Rouen Normandie) est l'une des 207 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur[1]. Elle fait partie du Groupe INSA.

La grande école est située sur le campus du technopôle du Madrillet à Saint-Étienne-du-Rouvray et forme chaque année en moyenne 270 ingénieurs.

Elle est membre de la conférence des grandes écoles (CGE), de la CDEFI, de la fédération Gay-Lussac ainsi que du Groupe INSA et de la comUE Normandie Université.

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Institut chimique de Rouen[modifier | modifier le code]

Lors de la Première Guerre mondiale, la dépendance avec l'Allemagne dans le domaine de la chimie se fait sentir de manière accrue. Ce contexte donne raison à la Société industrielle de Rouen, qui prêchait depuis 1855 pour la création d'un formation de chimistes à Rouen. En conséquence, en 1917 fut fondé l'Institut Chimique de Rouen (ICR), une école privée d'ingénieurs située avenue de Caen[2],[3]. Ces anciens locaux existent toujours mais ont aujourd'hui été transformés en un centre de données, géré par la société Cogent Communications.

Institut national supérieur de chimie industrielle de Rouen[modifier | modifier le code]

En 1959, fut créé l'Institut national supérieur de chimie industrielle de Rouen - INSCIR, sur les bases de l'Institut de Chimie de Rouen. En 1961, l'Institut déménage et vient occuper de nouveaux locaux à Mont-Saint-Aignan.

INSA de Rouen[modifier | modifier le code]

Entrée de l'INSA au Madrillet.
Salles d'informatique et amphithéâtres.

L'INSA de Rouen est créée en 1985. S'ensuivent les créations des départements Chimie Fine et Ingénierie - CFI en 1987, Génie Mathématique - GM et Énergétique et Propulsion - EP en 1989, Mécanique - MÉCA en 1995 et Architecture des Systèmes d'Information - ASI en 1999.

En 1999 est aussi ouverte la Section Internationale Bilingue - SIB pour la formation de premier cycle liant apprentissages en français et en anglais.

Les deux derniers département, Génie Civil et Constructions Durables - GCCD dans une antenne implantée au Havre et Maîtrise des Risques Industriels et Impacts sur l'Environnement - MRIE, issu d'une ancienne option créée en 2004 au sein du département CFI (Maîtrise des Risques Industriels), sont créés en 2008.

En 2009 a lieu le regroupement de l'INSA sur le site de Saint-Étienne-du-Rouvray, au sein du Technopôle du Madrillet, à l'exception de l'antenne du Havre.

L'INSA de Rouen dispose également de trois filières d'apprentissage : PERF-II (Performance Industrielle et Innovation)[4], PERF-E (Performance Énergétique)[5] et PERF-ISP (Performance en Innovation et Sécurité des Procédés)[6].

INSA de Rouen - Normandie[modifier | modifier le code]

S'alignant sur les Universités de Caen - Normandie et Rouen - Normandie, l'INSA de Rouen change de nom de marque pour devenir l'INSA Rouen - Normandie en juin 2016.

Organisation[modifier | modifier le code]

L’INSA de Rouen Normandie a le statut d’Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel[7] et est membre fondateur de la ComUE (Communauté d'universités et établissements) Normandie université[8].

Enseignement et recherche[modifier | modifier le code]

Diplôme d'ingénieurs[modifier | modifier le code]

L’INSA de Rouen Normandie propose un large nombre de formations d’ingénieurs habilitées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche après l’avis de la commission des titres d'ingénieur[9]. Elle peut donc former des ingénieurs suivant 10 spécialités.

Par départements :

  • Énergétique et Propulsion | EP :
    • Formation continue (Ingénierie en Systèmes Propulsifs / Energies Durables )
    • Formation en alternance - Performance Énergétique | PERF-E
  • Génie Mécanique | MECA
    • Formation continue
    • Formation en alternance - Performance Industrielle et Innovation | PERF-II
  • Génie Civil et Constructions Durables | GCCD
  • Génie Mathématique | GM
  • Architecture des Systèmes d'Information | ASI
  • Chimie Fine et Ingénierie | CFI
  • Maîtrise de Risques Industriels et Environnementaux | MRIE
    • Formation continue
    • Formation en alternance - Performance en Innovation et Sécurité des Procédés | PERF-ISP

Master et écoles doctorales[modifier | modifier le code]

L’INSA de Rouen Normandie prépare à sept masters recherche[10].

D’autre part l’INSA de Rouen Normandie participe à deux écoles doctorales[11] :

Recherche[modifier | modifier le code]

Huit laboratoires regroupés en 3 pôles de compétences sont affiliés à l'INSA de Rouen Normandie [13].

Le pôle Mathématiques / Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication regroupes le Laboratoire d'informatique, de traitement de l'information et des systèmes (LITIS) ainsi que le Laboratoire de Mathématiques de l'INSA de Rouen (LMI).

Un second pôle Énergétique / Mécanique et Génie Civil / Constructions durables rassemble le Complexe de Recherche Interprofessionnel en Aérothermochimie (CORIA), le Groupe de Physique des Matériaux (GPM) et le Laboratoire de Mécanique de Normandie (LMN).

Enfin le pôle Chimie - Génie des procédés  / Écologie Industrielle est composé des laboratoires Chimie Organique et Bioorganique- Réactivité et Analyse (COBRA), Polymères Biopolymères Surfaces (PBS) et du Laboratoire de sécurité des procédés chimiques (LSPC)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne Bidois-Delalande, Histoire d'une formation d'ingénieurs. De l'ICR à l'INSA de Rouen, no 32, collection histoire(s) d'agglo (ISSN 1291-8296), Agglomération de Rouen, 2007 (ISBN 2-913914-85-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]