École d'ingénieurs du Littoral-Côte-d'Opale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
École d'Ingénieurs du Littoral-Côte-d'Opale
Logoeilcofondbleuclair.png
Histoire et statut
Fondation
Type
Président
Hassane Sadok
Directeur
Mohammed Benjelloun
Localisation
Localisation
Pays
Chiffres-clés
Étudiants
600
Enseignants-chercheurs
31
Budget
5 M€
Divers
Membre de
Site web

L'École d'Ingénieurs du Littoral-Côte-d'Opale (EILCO) est l'une des 205 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur[1].

Elle est située dans les Hauts-de-France à Calais, Dunkerque et Longuenesse.

Historique[modifier | modifier le code]

Jacques Durand, dirigeant lors de la seconde moitié du XXe siècle de la Verrerie Cristallerie d’Arques (aujourd'hui Arc International), a « perçu la difficulté de plus en plus grande d’appliquer à la production les techniques de pointe qui évoluent de plus en plus vite et de trouver pour vendre les produits sur tous les marchés du monde, des vendeurs éprouvés et compétents ». Fort de cette constatation et pour pallier le manque de structures d’enseignement supérieur dans l’Audomarois, il décide de créer deux écoles totalement indépendantes de son entreprise, l’École supérieure de commerce international du Pas-de-Calais (ESCIP) et l’École d’ingénieurs du Pas-de-Calais (EIPC), « qui formeraient des jeunes diplômés pour le développement de notre région ». Quelques mois après cette décision, le , un partenariat est instauré avec des écoles réputées pour bâtir et concevoir les programmes. L’EIPC accueille ses premiers étudiants dans ses locaux et le diplôme d’ingénieur qu'elle délivre est officiellement reconnu par la Commission des titres d'ingénieurs.

Par arrêté du publié au bulletin officiel du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du , l’école est officiellement créée au sein de l'université du Littoral Côte d'Opale (ULCO) avec un statut d’école interne[2].

Depuis, l'EILCO est une école d’ingénieurs en cinq ans après bac proposant une formation d’ingénieurs généralistes en sciences et technologies sur trois campus :

Les cycles Ingénieur pouvant être intégrés après le cycle préparatoire.

Une autre voie de spécialisation est en cours d'ouverture en Génie Marin sur le campus de Boulogne-sur-Mer

Formation initiale[modifier | modifier le code]

Le cycle préparatoire intégré d'une durée de deux ans se situe sur le site de Calais. Il a pour vocation de préparer les élèves ingénieurs à l'entrée dans l'une des spécialités du cycle ingénieur d'une durée de trois ans à l'EILCO. Dans chacune d'elles, les élèves ingénieurs suivent d'abord un tronc commun les deux premières années en sciences et techniques de l'ingénieur (mathématiques, informatique, électronique, électricité, électrotechnique, automatique, mécanique, mécanique des fluides, thermodynamique).

En troisième année d'enseignement, ils choisissent l'un des six parcours de professionnalisation jusqu'à la fin de leur formation en :

Génie énergétique et environnement

  • Problématiques énergétiques et environnementales en zone littorale
  • Data Science au service de l’énergie

Génie Informatique

  • Ingénierie informatique et perception
  • Ingénierie logicielle et Data Science

Génie Industriel

  • Ingénierie de production
  • Ingénierie numérique pour l’industrie

Stages en entreprise[modifier | modifier le code]

Année Intitulé du stage Durée Période
1re année (CP1) Stage découverte de l'entreprise 4 semaines Juillet à Août
3e année (ING1) Stage découverte de l'entreprise à l'étranger 8 semaines Mi- Juin à Août
4e année (ING2) Stage assistant ingénieur 8 semaines Mi- Juin à Août
5e année (ING3) Stage ingénieur (projet de fin d'études) 6 mois Mars à Août

Les durées de stages sont ici exprimées en durées minimales. L'étudiant ingénieur est libre d'effectuer des stages de durées supérieures tant que celles-ci s'inscrivent dans les périodes d’interruptions pédagogiques dédiées. Les 10 mois minimum de stages, périodes obligatoires, permettent aux futurs ingénieurs de se familiariser avec la structure et les méthodes de travail en milieu industriel.

Projet de fin d'études[modifier | modifier le code]

Le projet de fin d'études de six mois se situe au cours de la troisième année du cycle ingénieur. Placé dans la situation d'un jeune cadre, l'élève ingénieur doit pendant six mois assurer la gestion d'un projet, animer un groupe de travail, proposer et mettre en œuvre des solutions appropriées.

Recherche[modifier | modifier le code]

Les travaux de recherche scientifique concernent l'automatique, la vision industrielle, l'analyse d'image et les sciences des matériaux.

Tous les enseignants-chercheurs s’investissent dans une activité de recherche avec une bonne adéquation entre la théorie et la pratique. Les permanents de l’école ont toujours eu, et gardent, l’ambition de positionner leurs travaux entre ceux des grands laboratoire de recherche fondamentale et les besoins de recherche appliquée des entreprises.

L'École d'Ingénieurs du Littoral-Côte-d'Opale, étant une composante de l'Université du Littoral-Côte-d'Opale[4], est soutenue par ses sept laboratoires de recherche :

  • le laboratoire de mathématiques pures et appliquées Joseph Liouville (LMPA),
  • le laboratoire d'informatique, signal et image de la Côte d'Opale (LISIC),
  • le laboratoire d'océanologie et de géosciences (LOG),
  • le laboratoire de physico-chimie de l’atmosphère (LPCA),
  • l'unité dynamique et structures des matériaux moléculaires (UDSMM),
  • l'unité de chimie environnementale et interactions sur le vivant (UCEIV),
  • le laboratoire de recherche juridique (LARJ).

Les enseignants-chercheurs de l'ULCO, rattachés à l'EILCO, mènent leurs activités de recherche dans ces laboratoires, ce qui permet de maintenir la qualité scientifique de l'enseignement. Ils publient leurs travaux dans des revues scientifiques et participent aux congrès nationaux et internationaux.

Développement international[modifier | modifier le code]

L'EILCO continue à développer et à consolider ses partenariats avec des universités, des institutions ou encore des centres de recherche basés à l’étranger par le biais de ses six laboratoires. La dimension internationale du cursus d’ingénieur est déjà forte : tous les élèves ingénieurs, à la fin de la première année du Cycle Ingénieur, doivent effectuer un stage de découverte de l’entreprise à l’étranger. En troisième année de Cycle Ingénieur, les étudiants sont vivement incités à effectuer un semestre d’étude et/ou de stage à l’étranger aussi.

L'EILCO favorise et encourage aussi la mobilité enseignante, administrative et technique et souhaite également transférer son savoir-faire et ses programmes de formation en direction de zones géographiques identifiées comme stratégiques pour l’école, telles que l'Afrique du Nord, le Liban ou la Chine. Son objectif est résolument d’accroître le rayonnement international en développant une culture internationale grâce à la mixité des étudiants venant de divers horizons.

Modalités de recrutement[modifier | modifier le code]

Pour intégrer le cycle préparatoire intégré[modifier | modifier le code]

Pour intégrer le cycle Ingénieur[modifier | modifier le code]

En première année :

En deuxième année :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 28 janvier 2020 fixant la liste des Écoles accréditées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé
  2. L’Ecole d’Ingénieurs du Littoral Côte d’Opale, nouvelle école interne de l’Université du Littoral Côte d’Opale, communiqué de presse, , [lire en ligne].
  3. « Une formation d’ingénieur énergie et environnement dès 2020 à Dunkerque », sur www.20minutes.fr (consulté le 21 octobre 2020)
  4. article 713-9 du code de l’éducation
  5. Recrutement sur www.eilco-ulco.fr, consulté le 24 janvier 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]