Norman Rockwell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rockwell.

Norman Rockwell

Description de cette image, également commentée ci-après

Norman Rockwell dans les années 1920

Nom de naissance Norman Percevel Rockwell
Naissance 3 février 1894
New York
Décès 8 novembre 1978 (à 84 ans)
Stockbridge
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Activités Peintre Illustrateur
Formation Art Students League of New York
Maîtres George Bridgman
Influencé par Howard Pyle

Œuvres réputées

The Problem We All Live With
Before the Shot

Norman Rockwell, né à New York le 3 février 1894, et mort le 8 novembre 1978 à Stockbridge (Massachusetts), est un illustrateur américain.

Peintre figuratif de la vie américaine du XXe siècle, il est célèbre pour avoir illustré de 1916 à 1960 les couvertures du magazine Saturday Evening Post.

Biographie

Le Garçon au landau, première couverture de Norman Rockwell pour le Saturday Evening Post du 20 mai 1916.

Dès son enfance, Norman Rockwell présente des prédispositions pour le dessin et entre en 1908 à la Chase School of Fine and Applied Arts. En 1910, il abandonne ses études et entre à l'Art Students League of New York, où il perfectionne sa technique auprès de George Bridgeman et Thomas Fogarty. La même année, il illustre son premier livre, Tell me why, Stories, et commence une longue collaboration avec le mouvement des boy-scouts des États-Unis en illustrant la revue Boys' life.

En 1916 il propose sa première couverture pour le magazine The Saturday Evening Post. Il devient dès lors le peintre de l'Américain moyen et son nom est identifié à cette revue dont il réalise les plus célèbres illustrations et couvertures jusqu'en 1960. En 1935, il illustre les romans de Mark Twain, Tom Sawyer et Huckleberry Finn. En 1943, il participe à l'effort de guerre en publiant l'affiche The Four Freedoms[1] distribuée dans le monde entier. Dans les années 1950, il est considéré comme le plus populaire des artistes américains et fait les portraits d'Eisenhower, de Kennedy et de Nasser. Il peint son Triple Autoportrait : par une mise en abîme, le peintre se peint en train de se peindre en se regardant dans un miroir.

Les années 1960 voient le déclin de l'illustration au profit de la photographie et le changement de directeur artistique amène Rockwell à quitter le Saturday Evening Post. À la fin des années 1960, il travaille pour la revue Look et illustre des thèmes plus en relation avec les convulsions politiques du temps. Sa plus célèbre illustration pour Look, Notre problème à tous (1964), représente une petite fille noire américaine se rendant à l'école, escortée par des agents fédéraux, en pleine période ségrégationniste. Vers la fin de sa vie, il fera encore des affiches publicitaires et le calendrier des boy-scouts jusqu'en 1976.

Sa peinture

Baignade interdite, couverture du Saturday Evening Post, 4 juin 1921.

L'art de Norman Rockwell se situe dans une période charnière de l'histoire de l'illustration. Il est l'héritier de la tradition américaine du XIXe siècle et tout particulièrement de Howard Pyle, qui en fut l'un des plus importants représentants par ses livres d'aventures et qui l'influença très profondément. Dans la continuité de Joseph Christian Leyendecker, sa peinture est représentative d'une nouvelle manière qui s'imposera avec l'essor des magazines illustrés entre les années 1920 et 1950. Il fait la synthèse entre ces deux courants et, par son style précis et méticuleux, il annonce l'hyperréalisme.

Influences

Outre Pyle et Leyendecker, Norman Rockwell fut influencé par des maîtres de l'art occidental : Vermeer, Frans Hals, Chardin, pour leurs scènes d'intérieurs, ainsi que les peintres Meissonier et Gérôme pour le travail sur les détails minutieux[2], ou le portraitiste John Singer Sargent. On trouve aussi des réminiscences de Winslow Homer dans ses illustrations de Tom Sawyer. Les illustrateurs anglais de l'époque victorienne ont eu aussi une grande influence, tels ceux des ouvrages de Charles Dickens ou de Lewis Carroll, Hablot Knight Browne, Arthur Rackham et John Tenniel. À son tour, Norman Rockwell influencera nombre d'illustrateurs.

Technique

L'atelier de Norman Rockwell devenu musée, situé à Stockbridge dans le Massachusetts.

Norman Rockwell a expliqué son travail technique dans deux ouvrages, My Adventures as an Illustrator et Rockwell on Rockwell : how I make a picture. Il commençait par choisir son sujet, dont il faisait plusieurs esquisses et croquis pour élaborer l'idée de départ, puis il réalisait un dessin au fusain très précis au format identique à celui de la toile définitive. Il reportait ce dessin sur la toile et commençait la peinture proprement dite. Il peignait à la peinture à l'huile très diluée à l'essence, chaque couche était recouverte de vernis à retoucher, ce qui aura des conséquences néfastes pour la conservation de certaines de ses toiles, le vernis jaunissant de manière irrémédiable.

À partir des années 1930, Rockwell ajoute un nouvel auxiliaire à son travail, la photographie, ce qui lui permet de travailler avec ses modèles sans leur imposer des temps de pose trop longs. Le procédé aura une influence sur son œuvre en orientant sa peinture vers le photoréalisme.

Style

Le style de Norman Rockwell a été qualifié de storyteller (narratif). Comme illustrateur, il faisait en sorte que ses œuvres soient en parfaite correspondance avec les textes qu'il illustrait (c'est le cas de Tom Sawyer). Pour ses couvertures de magazines, chaque détail avait un rôle dans la narration de la scène. Son travail a évolué d'un naturalisme hérité du XIXe siècle à une peinture plus précise dans sa période la plus prolifique. Il use aussi de la caricature pour accentuer le caractère comique de certaines situations.

Hommage

Le 3 février 2010, pour l'anniversaire de la naissance de Norman Rockwell, Google a modifié sa page d'accueil[3].

Œuvres principales

  • Le garçon au landau (1916)
  • L'Hercule du Cirque Barker (1916)
  • Gramps à la planche (1916)
  • Redhead Aime Hatty Perkins (1916)
  • Public au Balcon de Théâtre (1916)
  • Le Cousin Reginald va à la campagne (1917)
  • Le Livre des dépenses du Père Noël (1920)
  • Mère qui borde son enfant endormi (1921)
  • Baignade interdite (1921)
  • L'Homme et la jeune fille, la randonnée (1928)
  • Bienvenue à Elmeville (1929 )
  • L'Artiste face à la page blanche (1938)
  • Le Héros du football (1938)
  • La Décoratrice (1940)
  • Les Quatre Libertés (1943) sur le thème des quatre libertés énoncées par Roosevelt
  • Liberté de parole (1943)
  • Liberté religieuse (1943)
  • Liberté à l'abri du besoin (1943)
  • Liberté à l'abri de la peur (1943)
  • Rosie la riveteuse[4] (1943)
  • Garçon dans un wagon restaurant (1946)
  • Aller et retour (1947)
  • Retour à la maison pour Noël (1948)
  • Le Fond du sixième (1949)
  • Dire les Grâces (1951)
  • Les Jours dans la vie d'une petite fille (1952)
  • La fille à l’œil au beurre noir (1953)
  • Fille au miroir (1954)
  • Rupture des liens familiaux (1954)
  • Le Contrat de mariage (1955)
  • Le Scoutmaster (1956)
  • La Fugue (1958)
  • Before the Shot (1958)
  • Triple autoportrait (1960)[5]
  • Règle d'or (1961)
  • Notre problème à tous (The Problem We All Live With) (1964) (1964)
  • Les Nouveaux Voisins (New kids in the neighborhood, Moving in) (1967)
  • Le Novice
  • Le Jeu du devoir (1968)
  • Thanksgiving en 1943
  • Russian Schoolroom[6]
  • The Roadblock(1949)

Bibliographie

  • (en) Thomas S. Buechner, Norman Rockwell, artist and illustrator, Abradale Press/Abrams, New York, 2000, 314 p. (ISBN 0-8109-8150-5)
  • (en) Laura Claridge, Norman Rockwell : a life, The Modern Library, New York, 2003, 546 p. (ISBN 0-8129-6723-2)
  • (en) Richard Halpern, Norman Rockwell : the underside of innocence, University of Chicago Press, Chicago, 2006, 201 p. (ISBN 978-0-226-31440-2)
  • (en) Norman Rockwell, Taschen, Köln ; London ; Paris, 2006, (ISBN 3-8228-4813-1)
  • (en) Ben Sonder, The legacy of Norman Rockwell, Todtri, New York, 2002, 144 p. (ISBN 1-577-17014-8)
  • Thomas S. Buechner, Norman Rockwell : soixante ans de rétrospective (catalogue de l'exposition organisée par Bernard Danenberg Galleries, New-York, trad. Anne Freyer), Ed. du Chêne, Paris, 1977, 156 p. (ISBN 2-85108-138-1)
  • Christopher Finch, Norman Rockwell : 332 couvertures de magazines (trad. de l'anglais par Xavier Carrère et Célestine Dars), Abbeville, Paris, 1992, 455 p. (ISBN 2-87946-024-7)
  • Karal Ann Marling, Norman Rockwell 1894-1978 : le peintre préféré de l'Amérique, Taschen, Hong Kong ; Köln ; London, 2005, 96 p. (ISBN 978-3-8228-2303-3)

Notes et références

  1. Voir image sur www.loc.gov
  2. Arts Magazine 1982, vol 56 p. 101
  3. La Tribune de Genève, « Google rend hommage au peintre américain Norman Rockwell »,‎ 2010 (consulté en 3 février 2010)
  4. Fiche sur le site rosietheriveter.org.
  5. Michel Foucault, L'Autoportrait, Presses Universitaires de France, 1983, p. 137
  6. Volé en juin 1973, a été retrouvé chez Steven Spielberg le 3 mars 2007.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes