Ben Nicholson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicholson.

Ben Nicholson

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ben Nicholson, portrait par Mabel Pryde, cir. 1910-1914.

Nom de naissance Benjamin Lauder Nicholson
Naissance 10 avril 1894
Denham Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès 6 février 1982 (à 87 ans)
Londres Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Mouvement artistique Art abstrait
Récompenses

Ben Nicholson (1894 - 1982) est un peintre britannique, l'un des promoteurs de l'abstraction dans son pays.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils aîné de William Nicholson et de Mabel Pryde (1871-1918), tous deux peintres, Ben Nicholson suit les cours de la Slade School of Fine Art entre 1910 et 1914. Il expose pour la première fois en 1922. Il est d'abord influencé par les cubistes. Au tournant des années 1928-30, son travail va progressivement évoluer vers une abstraction géométrique proche de celle pratiquée par Mondrian qu'il rencontre à Paris. Le grand talent qu'il développe dans le néoplasticisme, lui ouvre les portes de nombreux mouvements d'art abstrait des années 1930. Présent à Paris à cette époque, il participe au mouvement Abstraction-Création, et est membre fondateur d'UNIT ONE en 1933 (entre autres, aux côtés de Paul Nash et Henry Moore) ; il participe également à l'édition de l'ouvrage Circle: An International Survey of Constructivist Art, accompagné de Leslie Martin et Naum Gabo en 1937.

Il retourne en Grande-Bretagne peu avant la guerre, sa marie avec l'artiste Barbara Hepworth et se lance dans l'exécution de nombreuses natures mortes géométriques de 1938 à 1958. En un équilibre subtil entre abstraction et figuration (tendance cubisme synthétique), les toiles de Nicholson jouent sur les reliefs et les emprunts divers.

Lauréat du premier prix Guggenheim en 1956 et du prix de peinture de São Paulo l'année suivante, ses œuvres sont exposées dans les collections de la Tate Gallery de Londres, entre autres.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en)Jeremy Lewison, Ben Nicholson, Londres, Phaidon Press, 1991 (ISBN 978-0714827177[à vérifier : ISBN invalide]).

Liens externes[modifier | modifier le code]