Peter Warlock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Peter WarlockPhilip Heseltine

Nom de naissance Philip Arnold Heseltine
Naissance 30 octobre 1894
Londres, Angleterre, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès 17 décembre 1930 (à 36 ans)
Londres
Activité principale Compositeur
Style Musique classique
Piano, orchestre, mélodie, chœur ...
Activités annexes Critique musical
Années d'activité 1911-1930
Éditeurs Boosey & Hawkes
Chester & Novello ...
Descendants Nigel Heseltine (1916-1995)
Site internet The Peter Warlock Society

Œuvres principales

The Curlew, cycle de songs (1922)
Capriol Suite, pour orchestre à cordes (1926)

Philip Heseltine, connu sous le pseudonyme de Peter Warlock, est un compositeur et critique musical britannique, de son nom complet Philip Arnold Heseltine, né à Londres (Angleterre, Royaume-Uni) le 30 octobre 1894, décédé à Londres le 17 décembre 1930.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études musicales, notamment à l'Eton College (Eton, Angleterre), Philip Heseltine est l'auteur de nombreux songs (dès 1911, ses premières compositions) et carols pour voix et piano ; on lui doit aussi des pièces chorales (la plupart a cappella), ainsi que quelques morceaux pour piano ou orchestre. La Capriol Suite (en), pour orchestre à cordes (1926), est sans doute son œuvre la plus célèbre (et la plus jouée) à ce jour. À noter qu'en 1916 il utilise pour la première fois le pseudonyme de Peter Warlock, sous lequel il reste surtout connu.

En 1911, il rencontre le compositeur Frederick Delius (1862-1934), avec lequel il se lie d'amitié. Il lui consacrera une biographie (la première), publiée en 1923[1], réalisera des arrangements de certaines de ses compositions, et aux côtés du chef d'orchestre Thomas Beecham, participera à l'organisation d'un Festival Delius en 1929. Dans les années 1910, Peter Warlock rencontre aussi l'écrivain D. H. Lawrence, ainsi que son collègue, compositeur et critique musical, Cecil Gray (1895-1951) – ce dernier consacrera à Carlo Gesualdo une étude, publiée en 1926[2], à laquelle Warlock contribuera. Et vers 1925, il se lie également d'amitié avec le compositeur Ernest John Moeran, son exact contemporain (1894-1950).

Sa musique est influencée par les compositeurs Frederick Delius, Bernard van Dieren, Roger Quilter et Bela Bartók (qu'il rencontre en 1922), ainsi que par les musiques et poésies des ères élisabéthaine et jacobaine, ou encore par la musique de la Renaissance et la culture celte (lui-même est d'origine galloise par sa mère).

À côté de ses compositions originales, Warlock est l'auteur de nombreux arrangements (outre Delius) et transcriptions de plus de 300 pièces des périodes Renaissance et baroque, dont des compositions d'Henry Purcell et des deux ères précitées.

Philip Heseltine (Peter Warlock), père de l'écrivain Nigel Heseltine (en), meurt prématurément en 1930, dans des circonstances restées obscures (accident ou suicide ?), d'une fuite de gaz à son domicile, à Londres.

En 1995, il est personnifié au cinéma par l'acteur Jeremy Northam, dans Les Démons du passé (Voices), film américano-britannique de Malcolm Clarke.

Compositions (sélection)[modifier | modifier le code]

Pièces pour piano
Œuvres pour orchestre
Songs (pour voix et piano, sauf mention contraire)
Œuvres chorales
  • 1918 : Benedicamus Domino, pour chœurs a cappella ;
  • 1919 : Corpus Christi, pour alto, ténor et chœurs a cappella (+ version pour soprano, baryton et quatuor à cordes en 1927) ;
  • 1923 : Three Carols, pour chœurs et orchestre ;
  • 1926 : The Countryman, pour chœur à l'unisson et piano (+ version pour voix et piano) ;
  • 1927 : Bethlehem Down, choral pour chœurs a cappella (+ version pour voix et orgue) ;
  • 1928 : Sociable Songs, pour baryton et chœur d'hommes a cappella.

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) Site officiel (The Peter Warlock Society) : biographie, liste complète des œuvres originales, bibliographie, photos, discographie, etc.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Peter Warlock, Frederick Delius, John Lane, Londres, 1923, 184 p.
  2. Cecil Gray (+ contribution de Peter Warlock), Carlo Gesualdo, Prince of Venosa, musician and murderer, K. Paul-Trench-Trubner, Londres, 1926, 145 p.